Ouvrir sa piscine rapidement

Chaque année, avec l’arrivée du beau temps, vient l’ouverture de la piscine. Cette étape peut être pénible pour certains et encore plus si vous manquez votre coup, ce qui retarde la joie d’une eau limpide et accueillante. Chaque piscine a ses particularités et, au fil des ans, vous apprivoiserez la vôtre. Mais en attendant, voici quelques trucs généraux qui pourront vous faciliter la vie et vous aider à la démarrer du premier coup.

Le plus tôt est le mieux

D’abord, sachez qu’il est toujours plus facile de démarrer votre piscine lorsque l’eau est claire, c’est-à-dire avant que les algues envahissent l’eau stagnante. Idéalement, il faut démarrer votre piscine lorsque la glace a fondu. Aussi, une fois le moteur en route, même si la température extérieure descend sous le point de congélation, il n’y a pas de problèmes. Si vous attendez un peu trop avant de démarrer votre piscine, la chaleur stimulera la création d’algues et cela peut rendre votre piscine plus difficile à ouvrir.

Notez que certaines piscines peuvent nécessiter un traitement spécial. Informez-vous.

Les étapes à suivre pour la majorité des piscines.

  1. Avant de rebrancher tous les équipements, commencez par enlever la majorité des feuilles mortes qui se trouvent dans le fond de l’eau à l’aide d’une épuisette. Si vous avez mis une bâche, vous risquez d’en avoir moins à ramasser, ce qui est une bonne chose pour vous.
  2. Ensuite, nettoyez le cerne qui s’est formé autour de la piscine. Il existe des produits spéciaux pour cela. Informez-vous auprès de votre spécialiste.
  3. Lorsque vous aurez enlevé la plus grande partie des feuilles mortes et autres saletés dans votre eau, retirez les protections d’hivernage et rebranchez tous les éléments enlevés à l’automne (comme le moteur).
  4. Remontez le niveau de l’eau au maximum afin qu’elle atteigne le haut de l’écumoire.
  5. Une fois la piscine remplie, passez une première balayeuse sur position DRAIN ou WASTE afin de faire sortir l’eau sale hors de la piscine et ne pas encombrer votre filtreur d’algues. Pour ne pas faire baisser le niveau d’eau trop rapidement, vous pouvez mettre le tuyau d’arrosage dans la piscine et remplir d’eau en même temps que vous nettoyez.
  6. Laissez l’eau circuler pendant 24 heures et apportez un échantillon d’eau à votre spécialiste de piscine pour en faire faire l’analyse. Selon le résultat, votre spécialiste vous suggérera le traitement-choc approprié. Ce traitement peut changer d’une année à l’autre, selon la qualité et la couleur de l’eau.
  7. Peu importe le traitement, vous devez toujours vous assurer que le pH de l’eau de la piscine se situe entre 7,0 et 7,4. Pour ce faire, suivez les recommandations de votre spécialiste à la lettre. Lorsque vous faites votre traitement-choc, il est très important de respecter le temps, l’ordre et les quantités de produits requis, car si vous ne le faites pas, vous pouvez avoir à recommencer le traitement plusieurs fois avant d’avoir une eau claire vous permettant de vous baigner.
  8. Après le traitement, rapportez un échantillon d’eau pour le faire analyser et équilibrer. Selon les résultats, vous pourriez devoir ajuster son alcalinité et sa dureté à l’aide de produits. Vous devrez également stabiliser et traiter votre eau à l’aide du stabilisateur de piscine, en suivant les instructions qu’on vous aura recommandées.
  9. Une fois l’ouverture de la piscine terminée, effectuez un lavage à contre-courant du filtre et nettoyez le filtre. Une fois cela fait, remettez les systèmes en marche.
  10. Lorsque les résultats d’analyse démontrent que votre eau est stable, vous pouvez commencer l’entretien régulier et profitez de la joie d’avoir une piscine à la maison.

Sachez qu’il est très important de faire vérifier l’alcalinité de votre eau toutes les six semaines, car la pluie peut la faire baisser et votre eau peut nécessiter davantage de chlore pour ne pas tourner au vert.

Enfin, peu importe ce que peut dire votre entourage, le traitement de départ pour désinfecter votre eau est nécessaire. Une eau claire ne signifie pas une eau saine. Même limpide, elle peut contenir des bactéries, du phosphate et des algues bleues. Il faut la désinfecter comme il faut.

Si vous réussissez à démarrer votre piscine du premier coup en suivant bien les instructions pour le traitement-choc, vous éviterez de devoir recommencer le traitement plusieurs fois. Ainsi, vous diminuerez la quantité de produits achetés, ce qui vous évitera de jeter votre argent à l’eau.

Nous remercions Laurence Bilodeau, directrice du département du chimique chez Multi Piscine, de Sherbrooke pour sa collaboration.

Marie-Christine St-Hilaire, rédactrice Canal Vie

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires