Les graminées

Parce qu’on les voit de plus en plus, surtout en automne, les graminées devraient faire partie intégrante de tous les aménagements. Plusieurs municipalités les ont plantées massivement dans leurs plates-bandes parce que leur entretien est minimal et pour leur résistance à nos hivers rigoureux. Parce qu’elles offrent leur plus beau spectacle en automne, c’est le temps de les choisir en jardinerie.

Calamagrostis

Une des graminées les plus populaires est le Calamagrostis. Elle fleurit tôt (en juillet), et sa floraison ressemble à s’y méprendre à des épis de blé. Son port étroit et érigé est tout désigné pour les aménagements de type contemporain. Le Calamagrostis ‘Karl Foerster’ est le plus connu, avec son feuillage vert et effilé atteignant environ 150-180 cm de hauteur en pleine floraison. Le Calamagrostis ‘Overdam’ est tout aussi joli avec son feuillage vert marginé de blanc, présentant une légère teinte rosée au printemps. Un peu plus court, il atteint 120-150 cm. À planter au plein soleil ou à l’ombre légère dans un sol qui se draine bien. Zone 4.

Calamagrostis en mélange avec rudbeckies et hydrangées

Miscanthus

Pour des graminées géantes dans les plates-bandes, c’est vers les Miscanthus qu’il faut se tourner. Leur floraison en plumeaux est impressionnante, et leur feuillage légèrement retombant leur donne l’allure d’une fontaine. Plusieurs variétés sont offertes, et il faut savoir choisir la bonne pour obtenir l’effet recherché. Le Miscanthus ‘Malepartus’ atteint 175 cm lorsque ses inflorescences rose pourpre apparaissent. Elles virent au argenté en vieillissant. Miscanthus purpurescens nous intéresse pour ses plumeaux blanchâtres et son feuillage devenant rouge en automne. En sol plutôt riche, elle peut devenir envahissante, tandis qu’en sol plus sablonneux, elle reste bien à sa place. Pour un miscanthus plus petit, pensez à Miscanthus ‘Kleine Fontaine’. Son feuillage est très effilé et gracieux, et il fleurit tôt, contrairement à la plupart des miscanthus. Il atteint 100-120 cm de hauteur. Seulement de la couleur et pas de fleurs? Il faut se tourner vers Miscanthus ‘Variegatus’ au feuillage panaché de vert et blanc ou vers Miscanthus ‘Zebrinus’, coloré de jaune et de vert. La saison de la chaleur n’étant pas assez longue sous notre climat, ces deux variétés ne fleurissent pas, ou très rarement, sous nos conditions. Les miscanthus sont presque tous 4.


Molinia

Pour de la légèreté dans vos plates-bandes, il faut absolument se tourner vers la molinie (Molinia). L’inflorescence dorée est très délicate et apparaît sur des tiges sans feuilles. Effet de transparence assuré! Pour ajouter de la couleur, Molinia ‘Variegata’ est à essayer. Son joli feuillage vert panaché de jaune-crème est très décoratif. Une molinie de hauteur plus modeste (40-60 cm) que ses sœurs, qui peuvent atteindre jusqu’à 200 cm, inflorescence incluse. Zone 4.

Deschampsia

Peu connues, les Deschampsia valent le détour. Avec son feuillage vert, crème et rose devenant doré en automne, Deschampsia ‘Northern Lights’ est à inclure dans un aménagement, autant au soleil qu’à l’ombre. Elle atteint 30 cm de hauteur et autant en largeur. Zone 4.

Hakonechloa

Les graminées pour l’ombre ne sont pas légion, mais l’Hakonechloa fait exception. Parfaite pour ajouter de la douceur dans la plate-bande et pour illuminer un coin plutôt ombragé, cette graminée préfère les sols frais, mais bien drainés des sous-bois clairs. Atteignant 45 cm de hauteur, elle fleurit peu sous notre climat, mais son charme réside dans la couleur de son feuillage. À planter dans un endroit où la neige s’accumule pendant l’hiver afin de la couvrir et lui offrir une protection supplémentaire. Zone 5.


Imperata

Envie de relever un défi? Essayez l’Imperata cylindrica ‘Red Baron’, réputée pour être frileuse sous notre climat nordique.  La graminée au feuillage le plus rouge tout au long de l’année demande un sol riche et une protection hivernale. Hauteur : 30-45 cm. Largeur : 30 cm. Zone 5.

Imperata

Puisque leur entretien est plutôt simple, un apport de compost et un engrais granulaire équilibré au printemps sont suffisants aux graminées pour la saison. Un apport trop généreux en azote (le premier chiffre sur les emballages d’engrais) contribuera à la croissance accélérée du feuillage au détriment de sa résistance et de sa rigidité : les tiges et les feuilles résisteront moins aux intempéries comme le vent et les fortes pluies. La plupart des graminées sont résistantes à la sécheresse, l’arrosage n’étant alors nécessaire que dans les premières semaines suivant la plantation.

Tailler les graminées en automne n’est pas une obligation. Le feuillage des graminées sèche lors de la venue des grands froids, et prend souvent de très belles teintes. Pourquoi ne pas en profiter durant la saison hivernale? De plus, leur feuillage servira de garde-manger et de refuge pour de nombreux animaux, comme les oiseaux et les coccinelles. À tailler tôt au printemps, dès que la neige disparaît.

Les graminées peuvent se marier avec plusieurs végétaux. Puisqu’elles offrent leur spectacle en fin d’été, accompagnez-les de vivaces comme les sédums et les rudbeckies. Les genévriers rampants à feuillage doré permettent aussi aux graminées d’être mises en valeur. Rendez-vous en jardinerie pour faire connaissance avec la grande famille des graminées, et tombez sous le charme!

Émilie Gabias, technicienne horticole

Vous aimerez aussi

Commentaires