Les bulbes qui fleurissent l’été

Dès que les belles températures du printemps se pointent, le jardinage redevient une activité intéressante pour plusieurs personnes. Les visites en jardineries se font plus fréquentes et vous vous laissez tenter par de la verdure… n’importe quelle verdure! Les bulbes à floraison estivale — un peu négligés et parfois méconnus — sont offerts dans les jardineries dès l’arrivée des beaux jours. Pourquoi ne pas en essayer quelques-uns cet été?

 


Les dahlias

Les plus connus des bulbes à floraison estivale sont les dahlias. Qui ne se souvient pas d’avoir déjà observé chez sa grand-mère des dahlias rouges qui faisaient la fierté de la maisonnée? Ils servaient aussi à confectionner des bouquets de fleurs quand les plants étaient chargés. Reconnus pour leur facilité de culture, les dahlias méritent une place chez vous. Demandant le plein soleil, ils se plaisent dans les sols riches, mais bien drainés. Puisqu’ils deviennent assez hauts, pensez à les tuteurer ou à les planter près d’un bâtiment. Les dahlias sont faciles à trouver en bulbes dès le mois de mars ou en pot à partir de mai. Offerts en plusieurs couleurs et de formes différentes, choisissez-les en fonction des couleurs des végétaux de la platebande où ils seront plantés.

Il faut absolument essayer les variétés qui produisent des fleurs grandes comme des assiettes (dinnerplate) ou à fleurs de cactus qui sont très originales. Les bulbes mis en terre vers la mi-mai offriront leurs premières fleurs vers le mois d’août. Pour une floraison plus hâtive, plantez vos bulbes en avril dans un pot assez grand rempli de terreau pour les plantes d’intérieur.

Les glaïeuls

Les glaïeuls font aussi partie des classiques de l’été. Peu dispendieux à l’achat, vous pouvez obtenir une dizaine de bulbes pour moins de 5 $. Ils sont plantés directement dans la platebande après la mi-mai. Le sol doit être quelque peu réchauffé et égoutté. Voilà une superbe fleur coupée, offerte en plusieurs coloris.

Certains bulbes sont moins connus et gagnent certainement à l’être plus. C’est le cas des callas, des eucomis et des acidantheras.

Les callas

Les callas, très prisées en fleuristerie, peuvent être cultivées chez vous. Les fleurs seront certainement plus courtes, mais tout aussi impressionnantes grâce à leurs couleurs flamboyantes. Le bulbe, qui ressemble à une pomme de terre aplatie, est mis en terre à l’intérieur en avril, mais pour une floraison en juillet à l’extérieur. Cultivé en pot, il sera plus facile de récupérer son bulbe en automne.

Les eucomis

Les eucomis font partie de ces plantes bizarres qui ne demandent qu’à être essayées! Ressemblant étrangement à un ananas, son nom anglais de pineapple plant est très évocateur. De jolies feuilles lustrées poussent en rosette et laissent apparaître une fleur blanche en plein centre. Floraison prolongée.

Les acidantheras

Les acidantheras font partie de la même famille que les glaïeuls. Ils se ressemblent par leur feuillage étroit en épée et la forme de leurs fleurs. Approchez-vous d’un plant d’acidanthera en pleine floraison et vous voudrez en cultiver tous les étés. Quel parfum envoûtant! À planter en pleine terre directement à l’extérieur quand le sol est réchauffé. Pour profiter au maximum de leur parfum, plantez quelques bulbes en pot et placez ce dernier près de votre entrée. Avant de franchir la porte, vos invités et vous serez charmés à tout coup par ce parfum.

 

Les crocosmias

Pour des fleurs plus délicates aux couleurs flamboyantes, essayez les crocosmias! Rustiques dans le sud du Québec, en zones 4 et 5, les bulbes peuvent passer l’hiver sous la neige. Nul besoin de les déterrer l’automne venu. Offerts le plus souvent en jaune ou rouge, les crocosmias sont de véritables petites bombes de couleur dans une platebande. Leur feuillage effilé ressemble à s’y méprendre à celui des glaïeuls, mais les fleurs sont beaucoup plus petites. Maintenant, ils sont même offerts dans la section des vivaces, tellement ils deviennent populaires.

Et qu’est-ce qu’on fait avec ces beautés une fois l’automne venu?

Contrairement aux bulbes à floraison printanière qui sont plantés en automne, les bulbes à floraison estivale doivent être déterrés et entreposés pour l’hiver, sauf pour les crocosmias en zones 4 et 5. La façon de procéder est plutôt simple. Il faut premièrement attendre que le feuillage des plantes soit moins beau ou ait subi un premier gel, habituellement après la mi-septembre. Le feuillage est alors coupé en laissant quelques centimètres de tige. Les plants sont déterrés et secoués pour enlever le surplus de terre. Ils sont mis à sécher quelques jours à l’abri des intempéries pour ensuite être remisés dans un endroit frais et sec, dans la vermiculite ou la mousse de tourbe. Ils seront entreposés tout l’hiver et devraient être inspectés quelques fois durant l’hivernation pour détecter des signes de pourriture et ainsi éviter que tous les bulbes ne subissent le même sort. Ils seront réveillés au printemps à partir de mars par des jardiniers qui n’en pourront plus de l’hiver et qui seront en manque de verdure!

Vous trouverez d’autres variétés en magasin. Recherchez les bulbes à floraison estivale ce printemps et vous tomberez sous leur charme à coup sûr!

Emilie Gabias, experte plantes vertes et vivaces

Vous aimerez aussi

Commentaires