Les bonnes associations de plantes dans le potager

Si vous débutez dans l’art du jardin potager, vous ne savez peut-être pas qu’il existe des associations favorables et d’autres néfastes entre les légumes, les fruits et même les fleurs! En connaissant les plantes qui s’entraident ou se nuisent, il est possible :

  • d’obtenir une meilleure récolte;
  • d’éviter des maladies qui peuvent toucher certains légumes ou fruits;
  • de permettre que certains légumes ne se concurrencent pas les uns les autres;
  • d’éloigner les insectes nuisibles;
  • de limiter le plus possible l’utilisation de pesticides d’origine chimique.

Il existe des dizaines et des dizaines d’associations possibles (bonnes ou mauvaises), assez pour écrire un livre sur le sujet. Mais nous allons aujourd’hui nous contenter de celles qui vont intéresser les jardiniers novices. Voici donc quelques-unes de ces associations à connaître absolument.

Les plantes qui s’aiment

Il n’est pas question, ici, de planter ensemble tous les légumes qui s’apprécient. De la même manière, il y a des ennemis naturels, dans le potager, dont l’association est néfaste : ils empêchent la croissance, attirent certains insectes ou maladies ou encore, se font de l’ombre (sans mauvais jeu de mots) en grugeant les réserves minérales dont ils ont autant besoin l’un que l’autre.

Ce tableau devrait vous aider à faire le plan de votre potager de manière intelligente.

Si vous plantez : Associez-les avec : Éloignez-les des :

De l’ail

  • les fraises
  • les pissenlits
  • les pommes de terre
  • les carottes
  • les tomates
  • asperges
  • choux
  • haricots
  • pois
Des asperges
  • les tomates
  • la sauge
  • les concombres
  • les pois
  • betteraves
  • oignons
  • (de l’) ail
Des betteraves
  • le céleri
  • les choux
  • les oignons
  • la coriandre
  • asperges
  • carottes
  • tomates
  • haricots
Des carottes
  • les oignons et leurs cousins (échalote, ail, ciboulette)
  • les radis
  • la laitue
  • l’aneth
  • (de l’) aneth
  • betteraves
  • (de la) menthe
Du céleri
  • les choux en tout genre
  • l’ail
  • la courge
  • les concombres
  • carottes
  • (du) maïs
  • (du) persil
Des choux, choux-fleurs, brocolis
  • le thym
  • la sauge
  • la menthe
  • les tomates
  • fraises
  • (de l’) ail et oignon
Des concombres
  • le basilic
  • le maïs
  • la laitue
  • melons
  • pommes de terre
  • tomates
Des courgettes
  • la menthe
  • les radis
  • les haricots
  • pommes de terre

Des épinards

  • le thym
  • les choux
  • les fraises
  • les radis
  • betteraves
  • pommes de terre
  • tomates
  • poivrons
Des fraises
  • l’ail
  • les navets
  • les épinards
  • choux
Des haricots
  • la sarriette
  • les aubergines
  • les concombres et cornichons
  • les carottes
  • betteraves
  • oignons (et ses cousins)
Des laitues
  • les betteraves
  • les carottes
  • les haricots
  • les navets
  • épinards
  • (du) persil
Des poireaux
  • les carottes
  • les asperges
  • le céleri
  • les fraises
  • choux
  • haricots
  • pois
  • fèves
Des poivrons
  • le persil
  • les radis
  • épinards
Des radis
  • les courges et courgettes
  • les pois
  • les fèves
  • choux
  • pommes de terre
Des tomates
  • le basilic
  • le persil
  • les carottes
  • le céleri
  • betteraves
  • haricots
  • pois
  • concombres
  • pommes de terre

On procède comment?

Les légumes et plantes qui sont ennemis devraient être éloignés les uns des autres d’au moins 1,5 m (5 pieds.)

Les légumes qui s’entraident devraient être plantés soit :

  • en alternance : une ligne derrière l’autre, un carré à côté de l’autre;
  • dans la même rangée, une fois l’un, une fois l’autre;
  • l’un au pied de l’autre, par exemple, dans le cas des herbes fines qui aident un autre légume, on pourrait planter le basilic devant chaque pied de tomates.

Et les fleurs?

Il existe aussi plusieurs espèces florales qui favorisent une bonne croissance des légumes en repoussant les insectes et les maladies, ou avec l’aide des abeilles, grâce à la pollinisation. Il y a de multiples associations possibles, mais voici quelques fleurs qui ont leur place au potager :

Les soucis

Ils repoussent plusieurs parasites et attirent des larves qui dévorent les pucerons.

Les œillets d’Inde

Ils repoussent les parasites en tout genre et renforcent les légumes.

Les capucines

Elles attirent les pucerons (ce qui les éloigne ainsi de vos légumes) et les coccinelles (qui se régalent de ces fameux pucerons), et éloignent le mildiou, une maladie qui ravage les tomates.

Les tournesols

Ils aident à la croissance des concombres, entre autres.

On plante les fleurs en rangées entre les légumes, ou encore, tout autour du potager. Ainsi, en plus d’être bon, votre jardin sera beau et odorant. Que demander de plus?

 

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires