Les arbustes à fleuraison estivale

L’été est une période formidable pour les jardiniers : les tâches printanières ont été accomplies, et il ne reste qu’à profiter de son espace détente fleuri. C’est aussi le moment de l’année ou la majorité des arbustes à fleurs sont au mieux. En voici quelques-uns qui performent très bien au Québec, et qui sont offerts en abondance dans les jardineries.

Les hydrangées 

Les hydrangées sont sans aucun doute la famille d’arbustes la plus fiable. Ils sont très florifères, faciles de culture, et sont très bien adaptés à nos climats rigoureux.  Même s’il existe plusieurs espèces d’hydrangées, voici les trois plus populaires.

HYDRANGEA ARBORESCENS 

L’espèce la plus connue et la plus répandue. Tout le monde connait le fameux cultivar ‘Annabelle’, mais il y a aussi d’autres cultivars qui ont sensiblement les mêmes caractéristiques. Les fleurs sont en corymbes (boules), blanches ou roses (depuis quelques années maintenant). La floraison commence en juin, et les fleurs persistent jusqu’en automne. La plante est très facile à cultiver, et peut même supporter l’ombre. Il est important de savoir que la plante se propage par drageons (tiges repoussant du sol).

HYDRANGEA MACROPHYLLA 

Beaucoup plus populaire chez nos voisins de l’Ontario, l’hydrangée à grande feuille, ou hortensia, est l’hydrangée qui offre les couleurs les plus vibrantes. La gamme de couleurs varie du rose pâle au rose très foncé, en passant par le rouge, le mauve et même le bleu. En fait, dans la majorité des cas, il est possible de modifier la coloration des fleurs en modifiant l’acidité du sol. Les fleurs sont aussi en corymbes. Généralement, les plants sont de petite taille (environ 1 mètre).

Bien qu’ils soient relativement faciles à cultiver, leur principal défaut est leur faible résistance à nos hivers rigoureux. Même si le plant survit, il arrive souvent que le vieux bois gèle pendant l’hiver, gâchant ainsi la fleuraison de l’année suivante. Il existe des cultivars qui fleurissent sur le nouveau et ancien bois : renseignez-vous auprès de votre jardinerie pour être sûr de choisir le bon.

HYDRANGEA PANICULATA 

Les hydrangées paniculées sont des arbustes vigoureux qui, généralement, deviennent plus gros que les autres hydrangées (environ 2 mètres de haut en moyenne pour la plupart). Leurs fleurs sont en forme de panicule (cône), apparaissent en juin et persistent jusqu’au gel. Elles sont de couleurs blanches et deviennent roses (allant même de rouge ou bourgogne) en milieu de fleuraison. Ils supportent très bien la taille (facile à contrôler), et ils n’ont aucun besoin particulier au niveau de l’entretien. À noter qu’on peut aussi les retrouver sous forme de petit arbre. Ce sont sans aucun doute les hydrangées les plus performants au jardin.

Les Weigela

Les Weigela sont de formidables plantes, en plus d’offrir une généreuse floraison en juin et en août, certains ont même des feuillages colorés, ce qui offre une panoplie de couleurs tout au long de la saison. Les fleurs sont en forme de petite trompette (elles attirent les colibris), et peuvent être de couleur blanche, rose, rouge ou les trois (Weigela x ‘Carnaval’). Le feuillage peut être de couleur verte, jaune, pourpre, noire, ou panachée. Leur croissance est généralement lente, et les hauteurs vont varier énormément selon le cultivar choisi (0,3 m à 2 m).

Cette plante demande très peu d’entretien et s’adapte à plusieurs types de sol. On la cultive généralement en plein soleil, mais elle supporte quand même la mi-ombre. 

Les rosiers

Certainement la plante avec laquelle les jardiniers entretiennent la plus grande relation amour-haine. Il est impossible de tout dire sur les rosiers en un seul paragraphe.

Il existe plus de 100 espèces de rosiers, et plus de 15 000 cultivars sont répertoriés. Il y a cependant une façon simple de les classer : les rustiques et les non rustiques. Si vous en êtes à votre première expérience avec les rosiers, préconisez ceux dits rustiques. Même si le fait qu’ils soient rustiques ou non n’a rien à voir avec leur résistance aux maladies (taches noires et autres), nos hivers sont rigoureux, et les non rustiques ont la fâcheuse habitude de mourir en hiver, même avec une protection.

Les rosiers rustiques les plus populaires sont certainement ceux de la série des explorateurs (Champlain, John Cabot, etc.), mais il y a d’autres séries tout aussi performantes (Parkland, Flower Carpet, Knock Out etc.). Les rosiers se cultivent en plein soleil, dans un sol bien drainé. On évite d’arroser le feuillage. La majorité des rosiers fleurissent une très grande partie de la saison, par contre, certaines espèces sont moins florifères (rugosa).

Le meilleur moment pour choisir son rosier est durant l’été, à partir du moment où la fleuraison est commencée. Même si, généralement, les plants sont identifiés par une étiquette couleur, la photo pourrait ne pas être représentative. De plus, étant donné la multitude d’espèces, la grosseur, la disposition et le parfum des fleurs varient énormément de l’une à l’autre. Donc, quoi de mieux que de choisir directement sur place le rosier qui vous fera craquer?

Bon jardinage!

Sébastien Locas, horticulteur

Vous aimerez aussi

Commentaires