Insectes ravageurs et autres nuisances au potager

Enfin les beaux jours! Le potager est semé et planté, il commence à se garnir, et tout à coup, quelques petits indésirables font leur apparition. Ne craignez rien, il est possible pour vous de vous en débarrasser avec ces quelques trucs.

Altise

Il s’agit d’un petit coléoptère au corps noir et bleu métallique qui mesure environ 4-5 mm. Vous pouvez le reconnaître facilement puisqu’il saute lorsqu’il est dérangé. Vous observerez aussi sur les feuilles de choux, de navets, de radis, de tomates et de pommes de terre, de minuscules petits trous dans le limbe du feuillage.

Moyen de lutte

Étendre de la cendre de bois au pied des plants sensibles.

Astuces

Appliquer un paillis afin de conserver l’humidité, ce qui éloigne les altises. Placer des branches de sureau au sol ou planter du basilic à proximité.

Puceron

Ce petit ravageur noir, vert ou jaune affecte la croissance du plant. Généralement, vous observerez que vos plants sous couvert de fourmis avant même d’avoir vu les pucerons puisque les fourmis raffolent du miellat produit par les pucerons. Vous pourrez l’observer particulièrement sur les jeunes pousses tendres. Le puceron affectionne généralement la laitue et les poivrons.

Traitement

Produits à base de pyréthrine de type Safers. 

Traitement biologique

Une macération de tiges de tomates. Passer au mélangeur 250 ml de tiges de tomates avec 1 L d’eau, et laisser macérer durant environ deux heures. Arrosez ensuite le feuillage avec ce liquide.

Astuces

Déposer du marc de café à la base des plants pour éloigner les pucerons.

Limaces et escargots

Ce petit mollusque visqueux est très vorace. Il se cache régulièrement dans la laitue et dans les légumes de la famille des choux. Il perce des trous et découpe le feuillage. Il se retrouve principalement dans les sols lourds et mal drainés. Ainsi, en améliorant la structure de votre sol, il ira se réfugier ailleurs.

Moyens de lutte 

Cendre de bois et bière dans un contenant au ras le sol pour qu’ils s’y noient.

Astuce

Parsemer le sol de morceaux de coquilles d’œufs.

Piéride du chou

La piéride du chou est un papillon blanc dont la chenille raffole des feuilles des plantes de la famille du chou.

Moyen de prévention

Comme moyen de prévention, appliquer un filet protecteur au-dessus de la culture.  Il est facile de contrôler ce ravageur avec un « produit » appelé Bt (Bacillus thuringiensis) que vous trouvez facilement en jardinerie. Vous pouvez également préparer la même macération aux tiges de tomates suggérée pour l’altise.

Astuce

Plantez tout prêt de vos choux, des tomates, du céleri, du romarin et du thym.

Teigne du poireau

La teigne du poireau est en fait un papillon nocturne qui vient pondre des œufs au bout de la queue de la tige des poireaux, des oignons et des bulbes d’ail.

Moyens de lutte

Lorsque les papillons commencent la ponte sur le bout des feuilles, installer une toile légère de protection.

Pour contrôler la chenille, utilisez le Bt (voir plus haut) dès son apparition, en général, à la mi-juillet. Répétez ensuite le traitement aux 5 à 10 jours.

Perce-oreille

Le perce-oreille mesure de 1,5 à 2 cm,  est brun rougeâtre, et il possède deux antennes. Lorsqu’il s’attaque aux végétaux, ces derniers sont soit très mûrs soit en début de décomposition. Le perce-oreille, en fait, est un grand consommateur d’autres insectes se trouvant sur cette page, notamment de pucerons, et est souvent considéré comme un auxiliaire (aide) du jardiner plutôt qu’une nuisance. Mais si toutefois sa présence vous dérange ou que la population est trop importante dans votre jardin, voici ce que vous pouvez faire.

Moyen de prévention

Comme le perce-oreille aime les endroits sombres et humides, il est très difficile d’éliminer tous les endroits de ce type autour de la maison.

Astuces

Vous ne l’observerez pas durant le jour puisqu’il va se protéger du soleil dans des endroits sombres et humides. Pour piéger cet insecte, vous pouvez placer du beurre d’arachides sur un papier journal, faire un rouleau, et placer un élastique autour pour le retenir. Ensuite, placez ce piège au sol une nuit entière. Le lendemain, secouez le papier journal au-dessus d’un seau d’eau savonneuse pour éliminer les individus.

Un autre piège possible : un pot à fleurs rempli de papier journal humide et retourné sur un bâton épais (pour faire une ouverture), au sol. Pareil comme pour l’autre piège, vous laissez une nuit au sol, et le lendemain, vous devriez en avoir quelques-uns dans le pot, que vous pourrez éliminer, toujours dans l’eau savonneuse.

Pourriture apicale

En bonus, un problème non parasitaire qu’on peut éviter avec un peu de soins. La pourriture apicale est une maladie qui affecte le fruit de la tomate et du poivron. Une fois le fruit prêt à murir, une petite tache brunâtre apparait à l’extrémité du fruit. Le manque de calcium en est la principale cause. Ce manque de calcium peut être causé par plusieurs facteurs : un système racinaire peu développé ou brisé, un sol sec et compact, etc.

Moyen de lutte

Assurez-vous d’utiliser un engrais enrichi de calcium pour limiter les problèmes. Si jamais il y a présence de cette maladie, appliquez du BioRoche, un amendement très riche en calcium.

Pour tous ces ravageurs et cette maladie, le meilleur truc est sans contredit d’assurer une bonne vigueur à vos plants en y ajoutant compost et engrais organiques. De plus, un bon sarclage régulier et une bonne observation lors de chaque visite au jardin vous assureront le succès de votre potager.

Isabelle Caron, technicienne horticole

Vous aimerez aussi

Commentaires