Hibiscus – fiche jardinage

L’hibiscus (Hibiscus) est un arbuste dont les immenses fleurs colorées peuvent atteindre 20 à 30 cm de diamètre. Il se décline en une multitude de variétés annuelles ou vivaces, qui se différencient par leur couleur et leur capacité à passer l’hiver. Traditionnellement cultivé en pot au Québec (pour pouvoir le ramener à l’intérieur aux premiers froids), l’hibiscus est encore méconnu. Toutefois, il est de plus en plus présent dans les plates-bandes, où quelques cultivars vivaces s’acclimatent très bien.

Quand planter?

On plante l’hibiscus lorsque la terre est réchauffée et que tout risque de gel est passé :

  • Mélanger une grosse quantité de compost (1 poche complète) à la terre.
  • Creuser un trou, et y déposer l’arbuste.
  • Arroser modérément, mais de manière à ce que le sol reste toujours humide.

Dans quel type de sol?

L’hibiscus s’épanouit dans un sol :

  • très riche;
  • frais et humide;
  • pas détrempé.

Quelle exposition?

L’hibiscus exige le plein soleil.

L’entretien

L’arrosage

En pot ou en pleine terre, on arrose assez pour que la terre au pied de l’arbuste ne soit jamais complètement sèche. Par grosse chaleur, il peut même être nécessaire d’arroser tous les jours.

Engrais et fertilisants

L’hibiscus est très exigeant en engrais, surtout s’il est cultivé en pot : il faut lui en donner au moins 1 fois par semaine. Des feuilles d’un vert plus pâle à la base de la plante indiquent des carences en engrais.

Pour passer l’hiver

Aux premiers froids, couper toutes les tiges à 15-20 cm du sol (jamais au ras de ce dernier), et les recouvrir d’un bon compost. L’accumulation de neige sur les tiges créera une isolation parfaite pour les mois d’hiver.

Multiplication

Les fleurs fanées font place à des capsules de graines que l’on peut semer.

Les boutures depuis la plante mère sont également possibles.

Parasites à surveiller

L’hibiscus est parfois colonisé par les cochenilles et les pucerons.

Cycle de vie et floraison

L’hibiscus démarre très lentement sa croissance après l’arrivée du printemps, au point que l’on pense parfois qu’il n’a pas résisté à l’hiver. Mais il faut faire preuve de patience : il a besoin de chaleur pour se réveiller complètement.

Dans les régions les plus chaudes de la province, la floraison fait son apparition en juillet. Il faut attendre le mois d’août pour les régions un peu plus fraiches. Les fleurs ne vivent qu’une seule journée, mais elles sont très nombreuses, et les arbustes sont généralement égayés de plusieurs fleurs à la fois durant les quelques semaines que dure la floraison.

Vous aimerez aussi

Commentaires