Des annuelles «classy»: la Sélection Réserve Naturelle d'Albert Mondor

Auteur
Pratico-Pratiques

La Sélection Réserve Naturelle, ça vous sonne une cloche? Ce programme, vulgarisé par Albert Mondor, horticulteur bien connu du public, vise à faire connaître certaines des 300 000 espèces de végétaux vivant à l'état naturel sur notre planète. Depuis 2010, plusieurs de ces plantes sont mises à l'essai au Jardin botanique de Montréal, au Jardin botanique Roger-Van den Hende de Québec ainsi qu'au Jardin Daniel A. Séguin de Saint-Hyacinthe. Familiarisez-vous avec quatre annuelles «classy» qui seront offertes dès le printemps 2012 dans divers endroits au Québec.

Acalypha queue-de-chat

L'acalypha queue-de-chat est reconnaissable à ses fleurs rouges disposées en longues grappes étroites qui retombent gracieusement, rappelant les chatons de certains végétaux, tels les noisetiers. Originaire de Malaisie, de Papouasie-Nouvelle-Guinée et de certaines autres îles d'Océanie, cet arbuste dont l'allure singulière ne laisse personne indifférent atteint jusqu'à 50 cm de hauteur sous notre climat. Cultivée en pot ou en pleine terre, dans un endroit chaud et bien ensoleillé, cette plante tropicale fleurit tout l'été. Comme elle résiste mal aux températures sous la barre des 10 °C, veillez à la rentrer avant la fin septembre. Petite mise en garde: appartenant à la famille des euphorbiacées, l'acalypha queue-de-chat contient un latex qui peut irriter la peau.

Aloysia

Originaire d'Amérique du Sud, l'aloysia se retrouve surtout en Argentine, en Bolivie, au Brésil, au Paraguay et au Pérou. Vivace dans son lieu d'origine, cet arbuste doit être traité comme une annuelle au Québec. S'il peut atteindre des dimensions assez imposantes en nature, il ne fait guère plus de 70 cm de hauteur sous notre climat estival. De la fin du printemps jusqu'au début de l'automne, l'aloysia produit presque en continu une grande quantité de petites fleurs blanches portées par des épis semblables à ceux de la véronique. Ses fleurs dégagent un parfum capiteux et envoûtant qui évoque ceux du gardénia et du jasmin combinés, avec une légère note de muguet.


Plante corail

Communément appelée plante corail, la russelia présente un feuillage tombant, léger et fin, semblable à celui de la prêle. L'été durant, cette plante native du Mexique arbore de jolies fleurs pendantes de couleur rouge rappelant celles des fuchsias. Sa floraison riche en nectar fait d'ailleurs le bonheur des papillons et des colibris. Sous notre climat estival, la russelia donne le meilleur d'elle-même lorsqu'elle est cultivée en contenant en compagnie d'annuelles. Placez-la de préférence à l'avant des boîtes à fleurs ou sur le pourtour des jardinières suspendues afin qu'elle puisse retomber de toute sa grâce. Supportant très bien les substrats pauvres et les sécheresses prolongées, cette plante peu exigeante ne tolère pas l'humidité excessive.

Séneçon serpent

Le séneçon serpent en étonne plus d'un! Originaire d'Afrique du Sud, principalement de la région côtière du Cap, cette plante succulente pousse spontanément dans une formation végétale ressemblant au maquis méditerranéen, appelée fynbos. Cultivée dans une terre sableuse ou argileuse, en contenant, sur les toits et même sur les murs, cette espèce peu exigeante s'adapte à presque toutes les conditions et peut survivre plusieurs semaines sans eau. Idéale pour les jardiniers qui partent en vacances durant l'été! Prisée pour ses feuilles cylindriques d'un joli bleu grisâtre, elle produit également de curieuses petites fleurs blanches vers la fin de l'été. Si vous voulez créer des potées distinctives, associez-la à d'autres plantes succulentes (aloès, crassulas).


Encore plus d'élégantes annuelles pour des parterres enchanteurs :

Les meilleures annuelles pour votre jardin

Cette chronique décoration est une gracieuseté de :

Je jardine Plates-bandesLogo Je décore

Vous aimerez aussi

Commentaires