5 fines herbes à stocker pour l'hiver

Auteur
Pratico-Pratiques

À l'heure où les fines herbes sont prêtes à être récoltées, voici de précieux conseils pour bien les conserver et étirer le plaisir toute l'année. Voyez comment faire durer les parfums du thym citronné, du persil, de la sarriette d'été, de l'origan commun et du basilic cannelle.

 

Basilic cannelle

La plante en soi dévoile une grande beauté. Elle forme un buisson touffu, doté d'un magnifique feuillage vert luisant et d'une floraison mauve. Cependant, ce sont les tiges pourpres foncées qui créent un contraste épatant.

La récolte des feuilles se fait en tout temps. Afin de conserver la saveur particulière, la congélation demeure la meilleure solution. Pour y parvenir, il suffit de hacher finement les feuilles et des les placer dans les compartiments d'un bac à glaçons. Lorsque les cubes de basilic sont gelés, on les transfère dans un sac de plastique étanche.

Les cubes de basilic peuvent ensuite être déposés dans les sauces et les plats mijotés pour y libérer toute leur fraîcheur. Le basilic cannelle peut aussi macérer dans une huile ou un vinaigre. N'oublions pas non plus le pesto. Séché, il adopte une saveur piquante et fort différente du goût du basilic frais.

En cuisine, le léger parfum de cannelle apporte assurément une touche originale à tous les plats dans lesquels le basilic traditionnel est la vedette habituelle. Sauce, plat de viande à l'italienne, sandwich aux tomates, salade de pâtes ou de légumes sont autant de mets qui gagnent à être nuancés par le parfum de la cannelle.

Origan commun

Avec ses petites feuilles arrondies, l'origan commun exerce autant d'attrait dans le jardin que dans l'assiette. La floraison rose est splendide, mais il faut s'en méfier, car la plante produit de nombreuses semences.

Qu'on l'utilise fraîche ou qu'on souhaite procéder au séchage, l'origan se récolte en tout temps. Toutefois, le moment de récolte idéal est lorsque la floraison commence à peine à se développer. Pour le séchage, on suspend quelques tiges tête en bas. Dans un endroit sombre et aéré.

Après le séchage, les feuilles se rangent dans un contenant hermétique. Un seul plant d'origan commun peut fournir suffisamment d'herbes séchées pour cuisiner une année complète.

On utilise l'origan commun dans les salades, les sauces ou les potages. Il se marie bien au basilic et au thym.

Persil frisé

Le persil se faufile dans à peu près tous les plats. Il est aussi polyvalent dans le jardin et peut accompagner les annuelles et les vivaces dans les plates-bandes. C'est une herbe très utilisée en cuisine. Pour faire des réserves pour une année, mieux vaut planter de nombreux plats dans le potager.

Le persil se récolte à l'année et au besoin. On prélève d'abord les feuilles extérieures. On a tout avantage à l'utiliser frais. Même si on peut sécher le persil, la congélation conserve mieux sa saveur. Il faut simplement hacher finement le persil et le faire congeler dans les compartiments d'un bac à glaçons. Ces petits cubes sont ensuite déposés au besoin, dans les soupes, les plats mijotés, les sauces et tout autre plat chaud.

 

En cuisine, c'est l'herbe passe-partout par excellence. Elle rehausse la saveur des plats sans en voler la vedette. On en fait des salades. On l'ajoute en cours de cuisson. On en décore les plats, juste avant de servir.

Sarriette d'été

Les fines feuilles élancées de la sarriette sont bien connues des jardiniers et des cuistots. Issue de la région de la Méditerranée et élément de base des herbes de Provence, la sarriette transporte ses origines jusque dans l'assiette.

Les feuilles et les fleurs sont comestibles. Idéalement, on récolte les tiges feuillées en vue du séchage avant l'apparition des fleurs, soit vers le début de juillet. On suspend les tiges en petits paquets, tête en bas. Les feuilles séchées peuvent se conserver des années, même s'il est préférable de les utiliser dans les douze mois suivant la récolte.

Il est préférable de garder les feuilles entières et de les broyer seulement avant l'utilisation. Fraîche, la plante peut être récoltée en tout temps.

La sarriette est une herbe essentielle des plats traditionnels de haricots et de légumineuses. Aussi, elle tient bien compagnie aux viandes rôties. Elle se glisse dans de nombreux plats comme les pommes de terre en purée, les légumes cuits et les potages de légumes.

Thym citronné

En plus d'être une herbe française classique, le thym est aussi l'une des herbes les plus accessibles et les plus faciles de culture. Cette variété a la particularité d'être dotée d'un arôme citronné prononcé. Comme ses consoeurs, elle présente une bonne tolérance à la sécheresse en plus d'être ignorée des insectes nuisibles.

Les tiges du thym citronné se prélèvent en tout temps et s'utilisent fraîches ou séchées. Pour le sécher, on récolte les tiges de préférence juste avant la floraison. On rassemble ensuite 5 à 10 tiges ensemble que l'on suspend tête en bas dans un endroit sombre et aéré.

Lorsque les tiges sont bien sèches, on les range dans un contenant hermétique. Les petites feuilles seront détachées des tiges au dernier moment seulement. Ceci garantit la conservation maximale des arômes.

La saveur de ce thym peut intensifier les huiles et les vinaigres. En cuisine, le thym citronné entre dans la composition du bouquet garni et apporte une touche subtile, mais intéressante. Les viandes, les poissons, les fromages et les salades l'accueillent avec joie.


Cette chronique de jardinage est une gracieuseté de

Magazine Je jardine fines herbes au menuLogo Je décore - Articles

Vous aimerez aussi