Comment réduire sa consommation de sucre?

Auteur
Julie DesGroseilliers
Femme qui mange un suçon

Si vous êtes une bibitte à sucre, sachez que je vous comprends parfaitement. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai sans relâche aimé le sucre.

D’ailleurs, c’est toujours moi qui trouvait les sucreries que maman cachait dans le garde-manger! Avec les années et peut-être la sagesse, j’ai appris à mieux contrôler mon attirance pour les petites douceurs et surtout, à trouver des alternatives plus gagnantes. Par exemple, le chocolat noir au piment rouge, le yogourt glacé fait maison avec du yogourt et des fruits surgelés ou encore, le chocolat chaud à base de lait, cacao, cannelle et miel.

Stratégies pour réduire son attirance envers le sucre

Zen, je deviendrai. Les émotions négatives (angoisse, colère, chagrin) représentent un stress pour le corps. Or, sachez que l’hormone produite en réaction au stress, le cortisol, stimule l’appétit. Ainsi, si vous êtes stressé, il est normal que votre envie pour les petites douceurs soit plus grande!

Protéines, je mangerai. Pour prévenir les rages de sucre, adoptez une alimentation équilibrée, comprenant suffisamment de protéines à chaque repas (ex. produits laitiers, poissons, œufs, lentilles). Les protéines stabilisent le taux de sucre dans le sang (glycémie), favorisent la satiété et préviennent les fringales entre les repas. Sachez que si votre glycémie est basse, vous aurez l’appel du sucre!  

Collation, j’apporterai. Pour éviter les longues périodes sans manger et ainsi, les baisses de glycémie, prenez vos repas à des heures régulières autant que possible et grignotez des collations nutritives entre les repas (ex. yogourt grec et fruit).

Sucreries, j’apprendrai à gérer. La privation n’est pas la solution aux rages de sucre. Vous devez plutôt apprendre à gérer la quantité et la fréquence de consommation des aliments sucrés. Car interdite ou refoulée, une envie de sucre peut mener aux excès.

Tentations, je limiterai. Certaines personnes préfèrent garder peu ou pas de biscuits ou de gâteries à la maison, trouvant ainsi les tentations moins fortes. Si tel est votre cas, achetez-en moins souvent ou procurez-vous de plus petits formats. Pour ma part, comme je mesure 5 pieds et 2 pouces, je demande à mon mari de positionner les biscuits sur la plus haute tablette du garde-manger. Loin des bras, loin de la bouche!

Alternatives nutritives, je trouverai. Faites-vous plaisir avec une petite quantité de chocolat noir, un yogourt crémeux et des fruits bien juteux, un lait glacé ou un sorbet, des fruits trempés dans un pouding, etc. La bonne nouvelle est que moins vous mangez sucré, moins votre attirance pour le sucre sera grande.

Vous aimerez aussi