Conseils d'achat pour les raquettes

Auteur
Jimmy Sévigny
Randonnée en raquette

Fini le temps des raquettes en branches de sapin, ou faites de bois et de babiche! Aujourd’hui, la raquette, un sport qui gagne en popularité, a tellement évolué qu’il peut parfois être difficile de s’y retrouver.

En premier lieu, demandez-vous pour quel usage vous souhaitez acheter des raquettes. En effet, le type de randonnée que vous allez pratiquer va déterminer le type de raquettes que vous achèterez. Il faut savoir que généralement, on classe les raquettes selon le terrain où on pratiquera le plus souvent ce sport.

Le type de randonnée

1) Terrain plat avec accumulation de neige faible à modérée

  • Raquettes d’entrée de gamme idéales pour toute la famille (150$ et moins)
  • Raquettes peu coûteuses
  • Sangles faciles à attacher
  • Crampons peu agressifs
  • Confectionnées pour la marche en sentier

2) Terrain avec inclinaison intermédiaire (collines)

  • Modèles moyen et haut de gamme (entre 150$ et 300$)
  • Confectionnés pour la randonnée pédestre modérée
  • Ne sont pas optimisés pour les pentes raides ou la glace
  • Crampons légèrement agressifs

3) Pentes raides (montagnes)

  • Modèles moyen et haut de gamme (entre 150$ et 300$)
  • Spécialement conçus pour la randonnée en montagne et les pentes raides
  • Crampons agressifs qui permettent d’avancer sur la glace
  • Une raquette conçue pour les sentiers hors-pistes
  • Durable

Sexe et poids

Saviez-vous que les raquettes s’adaptent en fonction de la personne qui les porte et de son poids? Généralement, les raquettes pour hommes sont plus larges afin d’accueillir de grosses bottes et supporter un poids élevé. Les raquettes pour femmes sont plus étroites et profilées, tandis que celles pour enfants ont une grandeur variable en fonction de leur âge.

Les fixations

Les fixations sont probablement l’aspect le plus important à prendre en considération lors de votre achat. Elles doivent être faciles à attacher, et pas seulement au magasin! Il faut penser qu’à l’extérieur, le froid et les mitaines peuvent compliquer la tâche. Un truc : apportez vos mitaines ou gants lors de l’essayage.

Il existe aussi des fixations fixes sans pivot, idéales pour marcher sur les sentiers plats, et les fixations mobiles, parfaites pour faciliter la tâche à ceux qui préfèrent les montées ou les terrains accidentés.

Pour les crampons, assurez-vous qu’ils correspondent à vos besoins. Normalement, plus les crampons sont gros et pointus, plus ils vous permettront d’avancer sur des terrains difficiles.

Finalement, si vous êtes du type explorateur et que les longues randonnées ne vous font pas peur, sachez que pour économiser de l’énergie lors de vos montées et pour donner plus de mordant à vos crampons, certains modèles sont munis de cales de montée qui surélèveront votre talon lorsque vous les activerez.

Les accessoires

Bien qu’il soit possible de pratiquer cette activité sans aucun accessoire, je vous recommande l’achat de bâtons de marche. Ils vous aideront à vous stabiliser dans les terrains accidentés et les descentes abruptes. Avec les bâtons, vous faites aussi travailler davantage plusieurs muscles du haut de votre corps. Lors de l’achat, assurez-vous qu’ils soient munis de paniers à neige, car sinon, ils risquent de s’enfoncer dans le sol.

Vous aimerez aussi

Commentaires