Comment se peser correctement?

Auteur
Jimmy Sévigny
Femme qui se pèse

Dans le temps de mes grands-parents, on se souciait peu du pèse-personne. Le travail manuel et les aliments frais et nutritifs contribuaient à maintenir un poids corporel stable. De toute façon, dans ce temps-là, une personne qui avait quelques kilos en trop, c’était tout à fait normal.

Avec les années, la société a changé. Le travail manuel a progressivement laissé la place au travail de bureau. La nourriture s’est rapidement industrialisée et la société nord-américaine a développé une obsession vis-à-vis le culte de la minceur. Avec tout cela, le pèse-personne est devenu un outil indispensable pour certaines personnes, mais souvent un facteur de stress pour bien d’autres.

En tant qu’entraîneur, je rencontre souvent des clientes qui ont une obsession pour la balance. J’ai même déjà rencontré une personne qui se pesait en moyenne 12 fois par jour, ce qui jouait beaucoup sur son moral et son estime! D’autres, n’obtenant pas les résultats escomptés, se précipitent à la pharmacie afin de se procurer laxatifs et diurétiques.

Mais comment bien utiliser le pèse-personne? Y a-t-il certaines règles à respecter?  Avec mes années d’expérience en tant qu’entraîneur et… ex-obèse morbide, voici quatre trucs infaillibles qui vous permettront d’avoir une bonne relation avec cet objet.

1) Libérez votre esprit

Si votre dernière pesée date de quelques années et que vous désirez renouer avec le pèse-personne, n’ayez pas d’attentes trop élevées envers vous-même. Plusieurs personnes s’effondrent lorsqu’elles constatent qu’elles ont pris des kilos avec les années. Un sentiment de honte et de colère vous envahit rapidement et votre moral risque d’être atteint pour quelque temps. De mon côté, lorsque j’entraîne une personne, je lui demande si elle désire être pesée. Avant qu’elle grimpe et qu’elle obtienne son résultat, je lui dis tout le temps : «Le chiffre qui est ici n’est qu’un guide et peu importe le résultat obtenu, on va «faire avec » et foncer ensemble!» Bref, soyez zen lors de votre première pesée!

2) Créez-vous une routine!

Établissez votre plan de match. Si vous décidez de vous peser le matin à jeun, conservez cette routine. Je sais que cela peut paraître bizarre à lire, mais au courant de la journée, votre poids corporel varie énormément. En effet, des facteurs comme votre niveau de rétention d’eau, d’aliments ingurgités ainsi vos vêtements feront nécessairement osciller le résultat sur le pèse-personne. De plus, l’idée de vous peser tout de suite après un souper bien arrosé n’est vraiment pas la meilleure solution. En plus de ne pas être représentatif, le résultat peut être démotivant pour certains.

3) Espacez vos pesées

L’idée d’embarquer sur le pèse-personne chaque jour ou plusieurs fois par jour risque seulement de vous apporter stress et colère. Même si dans un monde idéal, il serait intéressant de perdre les kilos accumulés en quelques jours, il en est tout autrement. En effet, pendant des milliers d’années, le corps humain a appris à emmagasiner la graisse et non l’inverse. Afin d’éliminer une seule livre de graisse, votre corps devra aller puiser plus de 3500 calories dans vos réserves. À moins d’être une personne très active, vous ne perdrez pas ces vilaines calories en une journée! Bref, essayez de vous peser au maximum deux à trois fois par semaine. Vous risquez fort bien d’avoir des résultats beaucoup plus encourageants de cette façon.

4) Fixez-vous un objectif réaliste et… du temps!

Je vais répéter ici ce que je dis souvent à mes clients : «Si vous accumulez les kilos depuis des années, ne pensez pas tout régler en quelques jours ou quelques semaines ».  Bien sûr, la première semaine d’un changement rapide des habitudes de vie entraîne souvent une perte considérable de poids. Par contre, dès la deuxième semaine, les résultats seront moins impressionnants et se stabiliseront. Lorsqu’il est question de perte de poids, un objectif réaliste se situe entre une à deux livres par semaine. Gardez toujours en tête que le plus important, ce n’est pas le poids que vous aurez dans trois semaines, mais bel et bien celui que vous aurez dans trois ans.

Si, malgré tout ce que vous venez de lire, vous ne vous sentez toujours pas à l’aise avec l’idée de vous peser, n’ayez crainte. Le pèse-personne est, et demeurera un outil. Si vous sentez qu’il ne sera pas efficace pour vous ou créera des problèmes, c’est peut-être un signe qu’il n’est pas fait pour vous. L’important est que vous atteigniez vos objectifs santé avec le sourire.

Bonne réflexion!

Vous aimerez aussi