6 trucs pour bien manger quand on est pressé

Auteur
Julie DesGroseilliers
Femme qui coupe des légumes

La vie va vite et malheureusement, c’est souvent le temps alloué aux repas qui en souffre. J’aimerais donc vous proposer quelques stratégies pour cuisiner sainement et rapidement.

La planification (eh oui, la planification!) est l’alliée par excellence pour économiser du temps et de l’argent, pour réduire le stress et les visites inutiles à l’épicerie, pour limiter les occasions de manger sur le pouce ou au resto, et de mieux gérer les aliments ainsi que les restes dans le frigo. Sans un minimum de planification, il est malheureusement impossible d’avoir une alimentation saine… à moins d’avoir un chef à la maison qui s’occupe de tout!  Voici quelques trucs pour bien manger quand on est pressé :

  1. Optez plus souvent pour la cuisine d’assemblage, qui consiste à regrouper divers ingrédients préparés ou semi-préparés, puis d’y ajouter des ingrédients frais et nutritifs pour compléter à notre goût. Par exemple, vous partez d’une sauce tomate du commerce, et ajoutez des champignons et des oignons poêlés, ainsi que des lentilles en conserve et quelques épices. Résultat : une savoureuse sauce à spaghetti personnalisée, prête en quelques minutes. Vous pouvez aussi acheter un poulet entier déjà cuit et un mélange de laitue prête à servir pour concocter une savoureuse salade-repas. Il ne reste plus qu’à bonifier avec ce qui se trouve dans votre cuisine (ex. canneberges séchées, quartiers de pomme, pacanes).
  2. Une à deux fois par mois, cuisinez en grandes quantités pour faire des réserves à congeler : muffins, soupes-repas, sauce à spaghetti, pain de viande, etc. Si vous avez de la place et l’argent, procurez-vous un congélateur. Un investissement pratique, qui vous permet d’avoir des repas en banque en tout temps.
  3. Le week-end, cuisinez à l’avance deux ou trois repas afin d’alléger la tâche certains soirs de semaine. Personnellement, ce truc me permet d’avoir des semaines beaucoup moins stressantes!
  4. Lorsque vous cuisinez les soupers, doublez les recettes afin d’avoir des restes à réchauffer pour les repas à venir. Ce n’est pas vraiment plus long et c’est fort pratique.
  5. Pensez plus souvent aux repas express comme les omelettes, les sautés, les pâtes et le poisson.
  6. Préparez les lunchs la veille, en même temps que le souper. Par exemple, coupez plus de légumes en prévision des collations. Pendant que le repas cuit, faites griller des poitrines de poulet pour les sandwichs du lendemain ou encore, pendant que les pâtes cuisent, ajoutez des œufs dans la même casserole. Enfin, doublez les portions de riz et de pâtes en prévision de salades-repas futures.

Vous aimerez aussi