Le rouge comme point de départ - Design végétal

Émission
Des idées de grandeur dans ma cour
Épisode
Le grand balcon et coin bar-piscine de Josée et François

Maryse voulait faire un lien entre intérieur et extérieur et elle a choisit de le faire par la couleur. Comme Josée aime beaucoup le rouge et qu'il y en a à l'intérieur de la maison, Maryse a donc utilisé cette teinte dans le choix de ses toiles et autres accessoires pour relier les deux espaces. Elle a demandé à Frédérique, notre designer de jardin, de trouver des fleurs spectaculaires d'un beau rouge soutenu pour égayer la cour.

Maryse est une passionnée de plantes et elle avait en tête de mettre des canas dans des gros pots sur la galerie, mais Frédérique lui a proposé d'y mettre des ricins. Ils sont moins communs, mais ont une allure exotique et la floraison est magnifique. Cette annuelle peut aller jusqu'à trois pieds de haut et ne nécessite pas beaucoup d'entretien. Les ricins ont toutefois besoin d'un arrosage abondant comme la grande majorité des plantes annuelles. Cette plante est toxique, mais puisque Frédérique les met dans des pots de 24 pouces de haut, les ricins sont moins à risque. Ils dépasseront le garde corps et seront visibles d'en bas ce qui offre un point focal intéressant peu importe où l'on se trouve dans la cour.Il est possible de récupérer les fruits à l'automne comme on le ferait avec des bulbes et de planter les graines au printemps suivant.

Maryse a recouvert le dessous de la galerie pour cacher la vue disgracieuse. Pour ne pas avoir un long pan de mur à la vue, elle a demandé à notre designer de jardin de trouver un élément qui puisse égayer la plate bande de 36 pouces de large et qui longerait toute la galerie. Afin de créer un superbe contraste, Frédérique a choisi d'y planter des Physocarpus de la variété des « Lemon candy », une nouveauté de cette année. Ces arbustes sont d'un vert lime éclatant et font de jolies fleurs blanches. Elle en plantera une vingtaine à une distance de trois pieds chacun. Ces derniers montent jusqu'à un mètre de hauteur et un mètre de largeur. Ils ne nécessitent pas d'entretien, mais doivent être plantés au soleil. Maryse dépose sur cette plate bande de splendides tuiles d'ardoise faites au Québec dont les teintes rappellent celle du clin de la galerie.

Pour le coin salon, Maryse voulait habiller la plate bande entre le devant de la clôture et l'arrière du mobilier pour apporter de la richesse au décor. Il fallait des plantes qui puissent quand même pousser un peu à l'ombre. Frédérique a de suite pensé à des crocosmia de la variété « Lucifer ».Cette variété est d'un rouge éblouissant qui attire le regard. Son feuillage est érigé, délicat et élégant. Cela a plu à Maryse, car il y avait un rappel avec les ricins de la galerie. Pour compléter, notre horticultrice a planté deux variétés de graminées, six carex de la variété des « Elata golden » qui poussent jusqu'à 60 cm de hauteur et qui sont vert lime et des panicum vergatum de la variété « Prairie Fire » pour leur feuillage pourpre qui s'accentue au cours de l'été.

Pour clore le tout, Frédérique a proposé de mettre des cèdres à côté de la pergola, des cotinus. Ces derniers de la variété dite « arbre à boucane » ont une feuille arrondie, des fleurs blanches verdâtres et des fruits vaporeux d'où leur surnom. Ces arbustes peuvent atteindre jusqu'à quatre mètres de haut.

Toutes ces plantes donneront vie à la cour de Josée et François.
 

Vous aimerez aussi

Commentaires