3 façons de contrer la fatigue quand on est une nouvelle maman

La fatigue est commune, dans votre quotidien de nouvelle maman? C'est vrai qu'un enfant change complètement la vie! Entre l'allaitement, les soins à bébé, les rendez-vous médicaux, les visites, les enfants plus âgés, les courses, l'entretien de la maison et le lavage (entre autres), il est normal de ressentir de la fatigue, particulièrement pendant les premiers mois.

Un temps d'adaptation, plus ou moins long, est nécessaire pour chaque nouvelle maman... Mais en attendant de voir la fatigue disparaître, de retrouver la forme et de pouvoir recommencer à dormir pendant des nuits complètes, il est nécessaire de se reposer le plus possible afin d'être toujours alerte pour ce petit être totalement dépendant. Pas facile! Pourtant, il est possible de trouver (ou créer) ces moments de repos indispensables, loin de votre fatigue légendaire. En voici quelques exemples:

1. Remettre la fatigue au lendemain

  • Ce n'est pas bon d'accumuler la fatigue pour des tâches qui ne sont pas indispensables, même si vous êtes d'ordinaire maniaque et aimez que votre maison brille! Concentrez-vous sur ce qui est réellement nécessaire et laissez-vous trainer un peu... pour une fois!
  • Il est possible de contrer la fatigue en mangeant équilibré avec des repas rapides : soupe et salades, viandes et poissons grillés, pâtes, fromages, etc. Évitez de passer des heures aux fourneaux.
  • Ne vous fatiguez pas à inviter toutes vos connaissances pour présenter votre bébé dans les premières semaines après l'accouchement. Vous aurez le temps plus tard. Si les visites vous semblent une corvée, il vaut peut-être mieux relaxer et attendre un peu.
  • De la même façon, vos invités comprendront parfaitement que vous les receviez simplement. Ils viennent pour vous voir, vous et bébé, pas pour le souper de l'année.

2. Accepter de se faire aider 

Par papa

Coup de fatigue? Votre conjoint est la première personne à appeler à la rescousse! Même s'il travaille à l'extérieur, il y a plusieurs tâches qu'il peut faire qui vous seront d'une grande aide. Il pourrait, par exemple :

  • S'occuper systématiquement de faire les courses pendant quelques semaines (à moins que vous n'y teniez absolument, pour sortir un peu de la maison).
  • Donner le dernier boire de la soirée à bébé. Même si vous allaitez, il est possible de tirer votre lait et de faire un biberon. Vous bénéficierez ainsi de quelques heures continues de sommeil.
  • Sortir bébé et les enfants plus âgés pour vous permettre de vous allonger (même si ce n'est que 30 minutes ou 1 heure, ça fait une différence).
  • Se lever la nuit quand bébé se réveille, vous l'amener pour l'allaiter s'il dort dans une pièce différente, puis le changer et le recoucher... Vous n'aurez qu'à lui donner le sein sans sortir du lit, et pourrez vous rendormir rapidement.

Par des proches

bravez la fatigue et n'hésitez surtout pas à demander de l'aide à ceux qui vous entourent : amis, frères et soeurs, parents et beaux-parents. Cela peut se manifester de plein de façons différentes :

  • Un repas cuisiné
  • Quelques brassées de lavage
  • Un coup de balai à la grandeur de la maison
  • Des courses
  • Une après-midi au parc avec les plus grands
  • Une heure ou deux de gardiennage à domicile pendant que vous faites une sieste

Par des professionnels

Dépendamment de votre votre fatigue et de votre situation, par exemple, si vous avez déjà plusieurs enfants en bas âge, le CLSC de votre municipalité peut mettre une aide maternelle à votre disposition. Renseignez-vous.

3. Prendre des pauses dès que possible

L'une des erreurs les plus répandues parmi les jeunes mamans faitguées consiste à se dire « Je vais attendre que bébé dorme pour faire telle ou telle chose ». Vous devriez faire le contraire! Bébé dort? Allongez-vous et dormez vous aussi. Faites autant de siestes que possible. Votre corps a besoin de récupérer après tout ce par quoi il est passé.

De plus, n'oubliez pas que la baisse des hormones de grossesse après l'accouchement amène une grande fatigue... Vous êtes particulièrement vulnérable et devez donc prendre tous les moyens à votre disposition pour vous reposer. Si vous n'y parvenez pas, n'hésitez pas à en parler à votre médecin ou à une infirmière. Ils sauront faire le point avec vous et vous conseiller adéquatement. Il est possible que la fatigue extrême soit un symptôme de dépression post-partum, il vaut mieux mettre toutes les chances de votre côté et consulter si vous pensez que votre situation est anormale.

Enfin, n'oubliez pas que ces moments ne durent pas toute la vie! C'est un cap à passer. Bébé finira par faire ses nuits, et vous pourrez à nouveau goûter la joie d'une grasse matinée. Courage!

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires