10 astuces pour être une maman zen

Ne peut pas toujours être zen qui veut! Il y a des jours où on s’arracherait les cheveux et on se rongerait les ongles (s’ils nous en restaient!). Constat facile à faire : les mères vivent beaucop de stress. Voici des trucs pour renverser la vapeur et être plus zen, des astuces anti-stress.

1. Être zen... et "choisir" son ménage?

Oui, on évacue le stress de maman en choisissant les tâches ménagères! Si je passe mes journées à dire aux enfants de ramasser  leurs jouets, c'est un pas de plus bien loin d'être zen. On fait donc une seule «corvée», soit à 8h ou à 20h.

2. Dire la vérité pour vivre zen

Meilleure technique pour du zen à l'infini : j’ai appris à dire la vérité. « Ça ne me tente pas d’écouter un film! » me vient plus souvent aux lèvres maintenant, avant de laisser mes enfants au sous-sol avec mon amoureux devant la télé. Pendant ce temps, je lis tranquille ou je fais ce qui me plait. On n’est pas obligé de tout faire en famille tout le temps!

3. Simplifier les recettes, simplifier sa vie

Les soirs pressés, les soirs où tout le monde est grognon, les soirs où je suis crevée, je ne me casse plus la tête. Merci le congélateur avec ses pizzas congelées, ses ailes de poulet, ses légumes en sac, ses plats de sauce à spaghetti, etc. Céréales et sandwichs au beurre d’arachides, mon état de zen de maman vous en remercie!

4. Vider sa tête pour mieux la remplir

J’accroche sur le frigo des listes (épicerie, pharmacie, à faire cette semaine ou ce mois-ci, etc.) en plus du calendrier des rendez-vous de la famille. Tout est à la vue et je n’oublie plus rien, limitant de beaucoup le stress. J’ai pris l’habitude d’écrire sur mon iPhone les trucs à faire le lendemain, même des choses insignifiantes comme «laver le chandail de soccer». Parce que  c’est déjà classé dans ma tête, je peux ainsi m’autoriser à le chasser de ma tête et penser à autre chose, comme à comment vivre mon zen au quotidien.

5. Lâcher prise pour être zen

Pour être une vraie maman zen, c,est indispensable d'avoir une amie avec qui on peut parler ou qu’on peut bombarder de courriels quand ça ne va pas. On peut aussi cracher sa peine ou ses frustrations dans un journal intime.

6. Organiser des 5 à 7 zen

Au moins une fois par mois, on improvise un petit 5 à 7 entre mamans zen et enfants (les papas sont aussi bienvenus, mais ne viennent pas toujours!). Après l’école (ou le service de garde), on se rejoint chez l’une ou chez l’autre. On prépare des grignotines pour les enfants (fromages, légumes, fruits, chips – eh oui, on déroge… sans complexe!) et pendant qu’ils jouent, on ouvre une première bouteille de rosé. Et souvent, une autre ensuite. Doucement… (Suggestion de lecture concernant les femmes qui se rejoignent autour d’un verre : Cocktail Club de Madeleine Wickham, alias Sophie Kinsella – Madame Accro du shopping).

7. Respirer 15 minutes, matin, midi, soir

Prendre un quart d’heure trois fois par jour rien que pour nous, ça fait des miracles sur le stress de maman! Le matin, c’est se lever un peu plus tôt mais profiter du calme et du silence pour prendre son café en lisant un magazine. Le midi, c’est sortir prendre une marche ses écouteurs sur les oreilles même si une tonne de boulot nous attend. Le soir, c’est sauter dans la douche avant le souper (même si les enfants crient «J’ai faim!») et sentir se dénouer les tensions de la journée. Prendre une heure complète d’une traite pour soi, c’est difficile. Mais si on la fractionne, on réussit!

8. Arrêter de se comparer aux autres

Se comparer aux copines comme aux voisines – et surtout à notre mère – est la pire chose à faire pour être zen. On apprend à se détacher du regard des autres et on fait les choses à sa façon. Le reste, il faut arriver à s’en foutre un peu. Surtout des conseils de tout un chacun qui nous mettent une énorme pression. Ouste! C’est fini!

9. Diminuer les commissions

J’ai arrêté de me précipiter à la pharmacie dès qu’il manquait de mon shampoing. J’utilise celui des enfants et c’est tout! Je ne m’oblige plus à faire des courses chaque jour. Il n’y a plus de pain? On mangera des céréales, voilà tout! Ça, c'est tout un secret pour être zen!

10. Ajouter certaines phrases zen à son vocabulaire

En tant que maman zen, il y a des phrases qui nous sauvent la vie et qui nous permettent de dédramatiser.  Avec ces 5 phrases, on est bonne pour passer à travers le stress sans trop de soucis : «C’est pas grave!», «Tant pis!», «On verra!», «Pas tout de suite!» et «Non!». On les dit souvent… et on verra notre stress diminuer.

Vous connaissez d’autres trucs? Je les veux!

Nadine Descheneaux, rédactrice

Vous aimerez aussi

Commentaires