Des solutions alternatives lorsqu'on travaille pendant la relâche

Les enfants attendent avec impatience leur semaine de relâche scolaire, car, pour bon nombre d'entre eux, cela signifie grasses matinées, activités spéciales et surtout... pas de devoirs! Malheureusement, le rythme de vie effréné des parents ne leur permet pas toujours d'être en congé en même temps que leurs chères têtes blondes (ou brunes, ou rousses).

Alors, que pouvons-nous bien faire de ces charmants bambins si la situation ne nous permet pas de prendre, nous aussi, une semaine de relâche?

Demander à faire du télétravail

Pour ceux parmi vous qui travaillent exclusivement par ordinateur et n'ont pas (ou peu) besoin de rencontrer leurs collègues durant leur journée de travail, vous pourriez demander à effectuer vos tâches depuis la maison, quitte à vous rendre au bureau une ou deux fois dans le courant de la semaine en cas de réunions importantes.

Cependant, si votre demande est acceptée, n'en profitez pas pour procrastiner et prendre du retard dans vos dossiers. Le but n'est pas de passer la semaine à patiner et visiter des musées en compagnie de vos enfants, mais bien d'éviter de demander à quelqu'un d'autre de les garder pour vous.

Travailler le soir

Par contre, si vous êtes disciplinés, vous pourriez vous organiser pour travailler le soir et ainsi profiter de quelques après-midis libres pour planifier des activités avec vos jeunes. Le reste du temps, prévoyez des films et des jeux d'intérieur ou envoyez-les jouer dans la cour, histoire de les occuper un peu.

Trouver un camp de jour

Si vous avez l'habitude de placer vos enfants dans des camps de jour pendant l'été, pensez à vérifier avec cet organisme s'il ne prévoit pas également de camp pendant la relâche. Si ce n'est pas le cas, contactez les centres communautaires, les complexes sportifs et les bibliothèques de votre municipalité. En effet, la plupart de ces établissements (sinon tous) organisent des camps thématiques spéciaux pendant la relâche.

Vous pourriez également demander au service de garde de l'école fréquentée par vos enfants s'ils envisagent de mettre en place une semaine d'activités spéciales... Il suffit souvent d'un nombre d'inscriptions minimum pour bénéficier d'un camp d'hiver dans les locaux mêmes de votre école de quartier.

Emmener les enfants au bureau

Si vos enfants sont particulièrement sages et patients, vous pourriez les emmener au bureau une ou deux fois pendant la semaine. Tout dépend bien évidemment de votre profession, et de leur capacité à rester de longues heures assis à dessiner, lire ou jouer à des jeux vidéo.

Cette option pourrait s'avérer très pratique, à condition que votre supérieur soit bien sûr d'accord, si vous n'aviez pas trouvé quoi faire de vos enfants pour une ou deux journées...

Parions que vous seriez fier de présenter à tous vos collègues les petits monstres dont vous racontez probablement toutes les folies à la pause-café!

Trouver une jeune gardienne

Si vos enfants ne sont pas trop jeunes, vous pourriez les confier à une gardienne de confiance pendant vos heures de travail. Si vous n'en avez pas déjà une, il est possible de demander leur aide aux organismes communautaires qui offrent aux adolescents le cours de « gardienne avancée ». Ils acceptent généralement de communiquer vos coordonnées aux jeunes qui ont réussi le cours.

Évidemment, ne négligez pas de demander aussi à vos amis s'ils connaissent quelqu'un qui serait prêt à s'occuper de vos petits anges.

De plus, si vous ne vous sentez pas complètement à l'aise de laisser vos enfants à une adolescente, sans surveillance adulte, sachez que la plupart accepteront de garder vos enfants dans leurs propres maisons, sous l'oeil attentif de leurs parents.

Prenez vous un peu à l'avance afin de rencontrer la jeune fille, d'observer son interaction avec vos enfants, de vérifier ses références... On n'est jamais trop prudent!

Faire appel aux amis

Même s'il vous est impossible de prendre la semaine au complet, vous pourrez probablement obtenir une ou deux journées de congé. En ce cas, arrangez-vous avec des amis ou collègues qui font face aux mêmes difficultés que vous : vous pourriez vous occuper de leurs enfants lors de votre journée off, en échange du même service de leur part!

Si vous vous entendez entre, disons, 3 familles, vous pourriez éliminer beaucoup de casse-tête! Bien sûr, le parent « moniteur » de la journée souffrira vraisemblablement de fatigue intense après avoir supporté une ribambelle de gamins qui crient, mais la sécurité de nos enfants le vaut bien...

Demander aux parents proches 

S'il vous est possible de laisser les enfants chez leurs grands-parents, leurs tantes ou leurs oncles, profitez-en! En plus de vous faciliter la vie, les jeunes seront probablement ravis de passer du temps avec des membres de leur famille.

Quant à tous ces amis célibataires qui vous offrent constamment de garder vos enfants, mais dont vous déclinez toujours poliment la proposition... Eh bien, c'est le moment d'accepter! Passez un coup de fil et expliquez votre situation. S'ils ont la capacité de vous aider, c'est-à-dire si leur propre emploi du temps professionnel le leur permet, ils seront probablement ravis de vous rendre ce service.

Planifier 

Planifiez! Envisagez toutes les possibilités. Ainsi, vous saurez exactement comment se déroulera cette semaine de relâche quand elle arrivera. De plus, il est bon pour vos enfants de savoir un peu à l'avance où ils seront, avec qui, ce qu'ils feront... Après tout, ils travaillent dur et devraient avoir toutes les chances de bien s'amuser, si possible, lors de ce congé bien mérité.

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires