Comment ne pas transférer votre stress à votre enfant

Comme la plupart des gens, il vous arrive d’être stressé. Parfois peu, parfois trop, et lorsque vous l’êtes, vous ne savez pas toujours gérer cette boule d’énergie négative qui grandit en vous. Vous avez même souvent l’impression d’en faire payer le prix à vos enfants. Que vous ayez réussi à contenir vos émotions ou pas, il est fort probable que vos enfants ressentent votre malaise, car depuis leur naissance, ils sont sensibles à vos états émotionnels. Alors, comment éviter de transmettre votre stress à votre progéniture?

Soyez zen

Facile en théorie, mais comment y arriver quand la folie du quotidien vous fait perdre tous vos moyens? Rester zen demande effectivement des efforts, mais n’oubliez pas que la meilleure façon d’éviter de transmettre votre angoisse est de tenter au maximum de réduire votre propre niveau de stress. Si vous arrivez à vous protéger, vous serez plus apte à communiquer avec vos enfants, à leur expliquer ce que vous vivez. Rappelez-vous que les enfants sont très réceptifs à l’angoisse que vivent leurs parents. Alors, sortez courir, faites du yoga, trouvez votre moyen quotidien d’évacuer l’énergie négative.

Respirez un grand coup et prenez du recul

Lorsque vous avez les nerfs à vif, évitez de laisser sortir votre trop-plein sur vos enfants. Ils sont rarement la cause de votre stress, et ne méritent pas de vous entendre crier ou de vous voir vous fâcher parce que vous perdez patience. Les enfants ne peuvent pas comprendre votre état d’âme, mais souvent, ils deviennent plus actifs et turbulents lorsqu’ils sentent que leurs parents ne vont pas bien. Prenez donc une grande respiration lorsque vous sentez que vous allez exploser, car, n’oubliez pas que c’est votre attitude qui va entrainer un stress chez eux.

Évitez les situations nouvelles et stressantes

Le stress apparait souvent lorsque vous vous retrouvez dans une situation nouvelle, imprévisible, pour laquelle vous avez l’impression de perdre le contrôle. Si vous êtes affecté par ce genre de situation stressante, imaginez comment peuvent l’être vos enfants, qui sont assurément plus vulnérables dans ce genre de situation, puisqu’ils n’ont pas, contrairement à vous, la capacité de contrôler ces situations. Afin de diminuer les risques de stress pour eux, préparez-les aux changements à venir dans leur quotidien. Les enfants aiment la routine, mais vous pouvez les aider à diminuer l’angoisse liée aux changements imprévus et à la nouveauté en les sortant à l’occasion de leurs habitudes.

Donnez des règles et des limites claires

Discutez avec le papa de l’éducation que vous voulez donner à vos enfants. Établissez des règles et des limites claires, valables partout. Cela permettra à vos enfants d’avoir des repères, tout en étant un excellent moyen de réduire leur stress. Il n’y a rien de pire pour un enfant que de ne jamais savoir à quoi s’attendre.

Ne surprotégez pas votre enfant

Si vous êtes anxieux, il y a de fortes chances pour que, sans le vouloir, vous communiquiez votre trouble à vos enfants. Vos petits loups absorbent tout : vos émotions positives comme vos négatives. Si votre angoisse vous pousse à les surprotéger, cessez dès maintenant. Plutôt que de les aider à se sentir en sécurité, vous les amenez à craindre le monde extérieur comme si celui-ci était une source de dangers constants. Laissez vos enfants avoir des frustrations. En tentant de leur éviter toute forme de frustration, vous risquez de développer en eux un état de dépendance. Donnez-leur plutôt des outils afin qu’ils s’adaptent progressivement à leur frustration. En étant confrontés à la réalité, ils apprendront à mieux gérer le stress dans leur vie.

Créez un environnement favorable à la communication

Si certains adultes ont du mal à communiquer, imaginez comment cela peut être difficile pour un enfant qui n’a pas encore acquis tous les outils. Il est très important d’avoir des discussions avec vos enfants. Expliquez-leur ce que vous vivez, comment vous vous sentez, mais aussi, posez-leur des questions sur leurs journées. Cherchez à savoir comment ils vont, ce qu’ils aiment, ce qu’ils n’aiment pas. Permettez-leur de s’exprimer librement. Soyez à l’écoute, et soyez patient. Les mots peuvent prendre du temps à sortir.

Comment savoir si votre enfant est stressé?

Soyez attentif aux signes de stress. Il existe divers changements de comportement et des symptômes physiques qui peuvent vous donner des indices que vos enfants sont stressés. En voici quelques-uns.

Les symptômes physiques :

  • maux de ventre;
  • maux de tête;
  • trous de mémoire;
  • pipis au lit;
  • troubles respiratoires (asthme);
  • eczéma;
  • accélération cardiaque;
  • somnolence excessive;
  • anxiété.

Les changements de comportement :

  • changement soudain de caractère;
  • succion du pouce;
  • doigt dans le nez.

Enfin, la gestion du stress de vos enfants passe par vous. Vous êtes les principaux responsables de la diminution de leur stress, mais vous pouvez aussi être une source importante de stress pour eux. Prenez donc soin de vous afin de limiter les sources de stress dans votre vie et dans la leur.

Marie-Christine St-Hilaire, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires