Ce que pensent les autres : un défi pour les parents

À un moment ou à un autre, on est tous confrontés à la pression sociale. Cela est d'autant plus vrai dans le cas de nouveaux parents : absolument tous ceux qui vous entourent ont un avis à donner.  Bien sûr, certaines personnes ont assez de tact pour dire les choses de manière parfaitement diplomatique, mais ce n'est pas toujours le cas.

Lorsque les interventions extérieures de tous ces gens soi-disant bien intentionnés minent notre quotidien, il faut admettre qu'il y a eu débordement... Et qu'il devient nécessaire de régler la situation, pour votre bien-être autant que celui de vos enfants! Mais comment faire? Quelques trucs...

Le jugement des autres : pourquoi semble-t-il si important?

La première chose à comprendre, c'est qu'il est parfaitement impossible d'être en accord avec tout le monde. Cela est vrai dans tous les domaines, et à plus forte raison dans celui de l'éducation des enfants. À l'arrivée d'un bébé, surtout si c'est le premier, les jeunes parents sont souvent vulnérables et perdus dans toute cette nouveauté. Ainsi, même s'ils ont lu et relu tous les livres à la mode, rien ne vaut un conseil de vive voix donné par une amie, une tante, une mère ou une belle-mère...

De bonnes intentions

Le problème, c'est que certaines personnes n'attendent que ce « GO » pour s'imposer et consciencieusement critiquer tout ce que vous faites. Sous des allures de recommandations, leurs interventions deviennent vite invivables et vous commencez peut-être à profondément douter de vous-même et de vos aptitudes parentales. Souvent, leurs intentions ne sont pas mesquines, ils souhaitent simplement vous aider et vous faire part de leurs trouvailles en matière d'éducation ou de leurs convictions, sans prendre en compte que chaque famille possède un système de valeur qui lui est propre.

Mettre son pied à terre

C'est à ce moment qu'il convient de mettre le holà... Et avant d'exprimer quoi que ce soit à haute voix, il est nécessaire de faire un peu d'introspection. En effet, personne n'a la capacité d'intervenir dans votre vie si vous ne les laissez pas faire. Ils peuvent essayer, mais si vous êtes assez sûrs de vous et de vos méthodes d'éducation, vos réponses auront vite fait de les remettre à leur place... jusqu'à ce qu'ils comprennent que vous n'êtes pas influençables!

Pour beaucoup de jeunes parents, la crainte de commettre des erreurs crée une insécurité telle qu'ils ont du mal, du moins dans les premiers mois, à s'affirmer... ce qui amène inévitablement leur entourage à mettre les pieds dans le plat et imposer leurs propres convictions.

Les points « intouchables »

Une bonne chose à faire serait de discuter avec votre conjoint des éléments qui vous tiennent à coeur et sur lesquels vous êtes intraitables... Cela peut inclure beaucoup de choses : votre choix d'allaiter ou pas votre enfant, de dormir avec lui ou l'habituer dès un jeune âge à être seul dans sa chambre, de le mettre à la garderie après quelques mois ou de rester à la maison, etc.

De toute façon, quels que soient vos choix, il y aura toujours quelqu'un pour les critiquer, et il y aura surement quelqu'un d'autre pour les approuver. Il est donc nécessaire de faire les choses selon vos propres valeurs, sans porter trop d'attention aux commentaires parfois désagréables de vos parents et amis.

Les compromis

Bien sûr, il ne faut pas non plus être complètement fermé à tous les avis externes... Certains peuvent être parfaitement appropriés! N'oubliez pas que ceux qui vous conseillent ne le font pas (en général) pour vous rabaisser dans votre rôle de parents. Il se peut que la façon dont ils vous parlent vous dérange, mais que le fond de leur propos soit juste.

Si Maman ou Belle-Maman vous assure qu'une certaine façon de porter bébé calmera ses maux de ventre, il ne sert à rien de vous opposer, simplement parce que vous avez un esprit de contradiction et êtes fatigués de les entendre commenter vos « techniques » parentales. Essayez, ça ne coute rien : le pire qui puisse arriver, c'est que ça ne marche pas... Tout le monde sera content et vous aurez ainsi économisé votre précieuse énergie pour bercer bébé, au lieu de vous obstiner une fois de plus!

Faire respecter vos opinions

Vous ne pourrez jamais plaire à tout le monde et être en accord avec tout votre entourage. Tâchez simplement de rester ferme dans les choses qui sont particulièrement importantes pour vous, et ne portez pas trop d'attention aux avis qui vous dérangent.

Certains critiquent vos enfants et leurs habitudes, ou bien vous trouvent trop (ou pas assez) sévères? Ce sont surtout eux qui sont à plaindre de ne pas avoir de meilleures occupations que s'immiscer dans la vie des autres. Pour votre propre bien-être, essayez seulement de ne pas vous sentir accablés par les sentiments des autres... Et n'hésitez pas à mettre les points sur les « i  » lorsque vous vous sentez vraiment agressés.

Au final, c'est vous et vous seul qui avez le dernier mot. Il existe autant de méthodes d'éducation que de parents, et chaque enfant est unique. Vous connaissez le vôtre mieux que personne et êtes donc en mesure de vous en occuper comme vous le souhaitez. Comme pour tout dans la vie, il convient de prendre ce qui vous plait, et de laisser ce qui vous dérange de côté...


Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires