Les problèmes de comportement chez le chien

Avoir un animal de compagnie est une source de grande joie pour beaucoup de personnes, mais il arrive aussi que cela cause des désagréments en raison de problèmes de comportement qui dérangent. Tout comme les humains, les chiens peuvent développer à l’occasion des troubles de comportement ou de mauvaises habitudes qu’il convient de traiter pour assurer une meilleure qualité de vie, autant au chien qu’à son maître.

Les causes des problèmes de comportement

Les troubles du comportement canin sont habituellement causés par plusieurs facteurs :

  • Le caractère de l’animal : certains sont plus craintifs ou actifs, par exemple.
  • Le caractère du maître : eh oui, un maître violent ou hyper protecteur, par exemple, peut causer des comportements négatifs chez son chien.
  • Les conditions de vie du chien : un animal séparé trop tôt de sa mère, ou enfermé de longs mois en cage dans une usine à chiots, ou encore, un animal qui a été adopté puis abandonné à plusieurs reprises aura plus tendance à développer des problèmes.
  • Une mauvaise éducation : parfois, on inculque des principes à un jeune chiot ou l'on ne corrige pas un certain comportement parce qu’on trouve ça cute… Mais un chiot de 3 mois qui grignote les coins de coussin peut se transformer en un chien adulte qui bouffe des canapés!

Les troubles plus courants

Il existe plusieurs troubles de comportements chez les animaux, certains plus dérangeants que d’autres. En voici une petite liste non exhaustive :

  • Le chien qui jappe pour tout et n’importe quoi : les aboiements occasionnels sont normaux, mais un chien qui aboie sans cesse a manifestement un problème.
  • Le chien fugueur : un chiot a souvent tendance à vouloir découvrir tout ce qui l’entoure et il s’égare parfois sans le vouloir. Par contre, un chien adulte ne s’éloigne normalement pas de son maitre, et ne cherche pas à s’enfuir à la moindre occasion (exception faite des périodes de reproduction, mais ça, c’est une autre histoire.)
  • Le chien désobéissant : votre animal de compagnie a bien sûr son propre caractère, et il peut lui arriver à l’occasion de rechigner à vous écouter (ou de prendre son temps pour vous obéir), mais s’il n’écoute jamais, c’est un vrai problème qu’il convient de régler au plus vite.
  • Le chien agressif : c’est le trouble qui est le plus pris au sérieux par les propriétaires de chiens. Un chien agressif (envers son maître, les autres humains ou animaux) peut devenir très dangereux et causer des blessures et morsures parfois sévères.
  • Le chien hyperactif : il saute partout, s’excite pour un rien, veut jouer sans cesse, accueille un peu trop chaleureusement la visite. Lorsque le comportement n’est pas agressif, on a parfois tendance à ne rien faire, car on trouve mignon d’avoir un « gros » chiot, mais il n’empêche que ce comportement n’est pas souhaitable. Le chien adulte est normalement plus calme, en dehors des périodes de jeu normales.
  • Le chien craintif : un animal qui a peur de tout et de tout le monde, qui se cache lors des visites ou sursaute au moindre bruit (orages, porte qui claque ou objet qui tombe) présente aussi un trouble de comportement. Les craintes peuvent être à l’origine de crises d’anxiété sérieuses au cours desquelles le chien aura tendance à tout détruire et déchiqueter sur son passage.
  • Le chien destructeur : il gruge tout, détruit meubles, livres, jouets, chaussures, etc. Il faut corriger ce comportement!
  • Le chien malpropre : il fait ses besoins à l’intérieur, mange ses excréments, se roule dans les poubelles, etc.

Il existe aussi d’autres problèmes de comportement qui, s’ils sont un peu moins courants, n’en sont pas moins dérangeants : troubles sexuels (les chiens obsédés qui essaient de monter tous les autres animaux, les jambes, les pieds de table, etc.), problèmes de chapardage, anorexie, grossesses nerveuses, etc.

Comment traiter?

Il est généralement possible de faire disparaître les troubles de comportement chez les chiens, au moins en partie, à condition de s’y prendre rapidement. Il sera beaucoup plus difficile de travailler sur ces points avec un chien déjà âgé.

De plus, il faut bien se rendre compte que le caractère de l’animal a aussi une grande importance. Par exemple, il est possible d’apprendre à un chien craintif à avoir moins peur et à retrouver sa confiance, mais on ne doit généralement pas s’attendre à ce qu’il devienne très expansif et extraverti avec tout le monde.

Les troubles bénins peuvent être réglés par l’éducation et le renforcement positif. Il est très bénéfique d’utiliser les compétences d’un dresseur/éducateur canin qualifié.

Enfin, lorsque les troubles sont vraiment sérieux et mettent en danger des individus (chiens agressifs), on envisage le plus souvent l’euthanasie.

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires