L'arrivée d'un chiot à la maison

Adopter un chien est un grand événement pour la famille. Quand nous sommes certains de vouloir prendre cette décision (qui nous implique pour plusieurs années!), il faut également être prêts à le recevoir chez nous.

Voici quelques petits trucs pour que tout se passe bien avec l'arrivée du meilleur ami de l'homme.

Quoi faire quand le chien qu'on vient d'adopter entre à la maison la première fois

  • Faites-lui faire pipi à l'extérieur avant de l'entrer dans la maison;
  • Laissez-le explorer sans déranger;
  • Si un autre animal est là, laissez-les communiquer en n'intervenant qu'en cas de danger;
  • Pour l'habituer à sa cage, mettez-le dedans et laissez-le pleurer, s'il a à pleurer. Quand il arrêtera et se calmera, seulement à ce moment, vous pourrez le sortir. Il doit comprendre que ce n'est pas le fait de pleurer qui lui donne sa liberté, mais le fait de se taire.
  • Établissez vos règles dès le début : répétez les consignes par geste, sans punir. La punition stresse l'animal. Si, par exemple, vous ne voulez pas qu'il mange dans le bol de l'autre chien, vous restez avec lui et le tassez doucement jusqu'à ce qu'il se désintéresse de la nourriture qui n'est pas à lui.

Retenez en tout temps pendant le processus d'éducation que pour un chien, les gestes sont 100 fois plus importants que les mots ou que la punition. Et quand on dit les gestes, ce ne sont pas les tapes et les coups, mais des gestes du corps, comme baisser la main pour qu'il se couche, tendre la main pour qu'il donne la patte, repousser doucement pour cesser un mauvais comportement...

Le premier examen vétérinaire

Adopter un chiot, c'est comme devenir de nouveaux parents. Pour vous assurer que votre chiot est en santé et pour prévenir les maladies qu'il risque de développer au cours de sa vie, il est important de consulter le vétérinaire dans les jours suivant son adoption.

Le vétérinaire examinera le chiot pour :

  • Voir s'il a des puces ou des mites d'oreilles.
  • Vérifier s'il a un souffle cardiaque, une hernie ombilicale ou d'autres maladies congénitales.
  • Suggérer un examen de sang s'il suspecte la présence d'autres maladies.
  • S'assurer qu'il a reçu les vaccins nécessaires et établir un nouveau calendrier de vaccination.

N'oubliez pas d'apporter les selles de votre chiot lors de ce premier examen pour déceler la présence de vers intestinaux et les traiter au plus vite. Votre vétérinaire pourra également administrer un vermifuge en prévention.

Enfin, prenez le temps de bien comprendre les bonnes habitudes à adopter pour entretenir la santé et le bien-être de votre compagnon canin. Le vétérinaire pourra vous donner des conseils précieux à propos du brossage de dents, le nettoyage d'oreilles et la coupe de griffes. N'oubliez pas : plus un chiot sera habitué jeune à ces soins, plus il sera tolérant envers ces manipulations.

En conclusion : une simple visite chez le vétérinaire peut vous éviter bien des ennuis.

Alors, pourquoi attendre!

Le kit de départ

Selon le moment de la journée, votre chien aura envie de jouer, se reposer, manger, dormir ou faire de l'exercice. Voici la liste des accessoires de base dont il aura besoin pour bien démarrer sa vie chez vous :

  • Un collier plat
  • Une laisse
  • Une cage adaptée à la taille du chien
  • Des bols
  • Un coussin
  • Jouets : os en plastique, cordes pour tirer, etc.
  • Un coupe-griffes
  • Brosse et dentifrice pour chien
  • Une brosse (au besoin)
  • Nourriture et gâteries pour chien

Qu'est-ce que le toilettage?

On désigne généralement par « toilettage » la coupe de poils de toutou. Mais « toilettage » est également un terme qu'on utilise pour parler de plusieurs soins de base, comme le brossage des poils, la coupe de griffes, le nettoyage des oreilles, etc.

Selon les caractéristiques de chaque chien, les soins et la fréquence de toilettage peuvent varier. Un chien à la peau plissée, par exemple, nécessitera un nettoyage des yeux ou des oreilles plus souvent qu'un autre chien. D'autres chiens nécessiteront un brossage de poils au quotidien.

Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire pour connaître les soins spécifiques à la race de votre chien et habituez votre chiot le plus tôt possible à ces manipulations pour éviter des problèmes qui risquent de survenir plus tard.

Devenir famille d'accueil pour MIRA

Il existe évidemment des alternatives vous permettant de vivre l'expérience d'éduquer un chiot et de profiter de sa présence pour un certain temps dans votre vie sans nécessairement en devenir le propriétaire. Cette expérience peut se concrétiser si vous remplissez les conditions nécessaires pour devenir famille d'accueil.

Depuis 1981, Mira poursuit l'objectif d'accroître l'autonomie des personnes handicapées et de favoriser leur intégration sociale en leur fournissant des chiens développés et entraînés pour répondre à leurs besoins en adaptation et en réadaptation.

Actuellement, il naît plus de 300 chiots par année à la pouponnière MIRA. Les chiots habitent la pouponnière en compagnie de leur mère jusqu'à l'âge de 9 semaines. Chaque chiot est ensuite confié à une famille d'accueil qui en prendra soin et le socialisera tout au long de la première année de sa vie.

La mission d'une famille d'accueil est de socialiser le chiot afin de le préparer à un entraînement de chien-guide ou de chien d'assistance. La socialisation consiste à élever le chiot de manière à ce qu'il ait un bon comportement dans la maison et l'exposer de façon régulière à divers environnements (principalement urbains et sociaux) dans lesquels il sera appelé à travailler. Vous pouvez également adopter un chien MIRA en fin de vie.

Pour connaître les exigences de MIRA concernant la possibilité de devenir famille d'accueil, visitez leur site.

L'équipe de Maître chez soi

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires