Les règles de sécurité pour vos enfants en voiture

Selon des sondages effectués par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), la moitié des enfants qui voyagent dans des véhicules motorisés ne sont pas attachés convenablement

Avec tous les dispositifs de sécurité qui existent maintenant : coquilles, siège d’appoint, ceinture de sécurité, système d’ancrage universel, coussins gonflables, etc., il est parfois difficile de s’y retrouver. Pour bien comprendre la réglementation pour les enfants et y voir plus clair, voici quelques éléments de base.

C’est la loi

Le Code de la sécurité routière du Québec est clair : tout enfant qui mesure moins de 63 cm en position assise (mesuré du siège au sommet de la tête) doit être installé dans un siège d’auto adapté à son poids et à sa taille, et ce, jusqu’à ce qu’il puisse utiliser correctement la ceinture de sécurité.

Ceux qui ne respectent pas la loi, en plus de mettre la sécurité de leur enfant en jeu, peuvent recevoir une amende variant entre 80 et 100 $ et 3 points d’inaptitude.

Notez toutefois que dès avril 2019, une nouvelle mesure entrera en vigueur. Le banc d’appoint sera obligatoire jusqu’à ce que l’enfant mesure 145 cm ou qu’il soit âgé d’au moins 9 ans.

La « zone des enfants » : sur la banquette arrière

La SAAQ est catégorique à ce sujet : l’endroit le plus sécuritaire pour les enfants de moins de 12 ans est l’arrière du véhicule. En cas d’une collision frontale, ils sont plus éloignés du point d’impact et des coussins gonflables qui peuvent causer des blessures mortelles. Le siège d’auto doit donc toujours être installé à l’arrière, tout comme les enfants de moins de 12 ans, même s’ils utilisent uniquement la ceinture de sécurité.

Les 4 phases

Pour être en sécurité, votre enfant doit être attaché correctement dans un siège adapté à sa taille et son poids. Le siège doit également être bien ancré à votre véhicule, par le biais du dispositif universel d’ancrage ou de la ceinture de sécurité. Il est très important de respecter les limites de poids et de taille indiquées sur l’étiquette qui se trouve sur le siège et de suivre à la lettre les indications d’installation du fabricant.

La phase 1 — le siège de bébé orienté vers l’arrière

  • de la naissance à environ un an
  • poids de l’enfant : 0 — 10 kg (22 lb)

Il est important d’utiliser un siège conçu spécifiquement pour ce groupe d’âge. La tête des jeunes enfants est lourde et la musculature de leur cou n’est pas encore assez développée pour soutenir leur tête et la protéger lors d’un impact.

La phase 2 — le siège pour enfant d’abord orienté vers l’arrière, ensuite vers l’avant

  • de 1 an à 4 ans ½ environ
  • poids de l’enfant : 10 — 18 kg (22 — 40 lb)

Certains sièges orientés vers l’arrière peuvent également être retournés vers l’avant. Il en est de même pour certains sièges d’appoint qui, par le biais de coussins et de harnais, peuvent être convertis en siège orienté vers l’avant. Durant les phases 1 et 2, l’enfant est maintenu en place par le biais d’un système de harnais intégré au siège.

Ce type de banc devrait être installé vers l’arrière le plus longtemps possible pour offrir une meilleure protection à votre enfant en cas d’impact.  Au fil des mois, il grandira, son cou et ses épaules se fortifieront. Vous pourrez alors décider du bon moment pour orienter son banc vers l’avant. Sachez que même si ses jambes touchent au dossier de la banquette arrière, il peut demeurer orienté vers l’arrière.

La phase 3 — le siège d’appoint

  • de 4 ans ½ à environ 8 ans
  • poids de l’enfant : plus de 18 kg (plus de 40 lb)

Le siège d’appoint et votre enfant sont dorénavant maintenus en place par la ceinture de sécurité de la voiture. Il est donc important que l’enfant soit assez grand afin que la ceinture ne le blesse pas en cas d’impact.

La phase 4 — la ceinture de sécurité

  • à partir d’environ 8-9 ans.

Pour pouvoir laisser de côté le banc d’appoint et utiliser uniquement la ceinture de sécurité, différents points doivent être vérifiés :

  • les jambes de l’enfant sont assez longues pour plier sur le rebord de la banquette;
  • son dos reste droit et bien appuyé sur le dossier durant tout le trajet;
  • la ceinture de sécurité passe sur sa clavicule, c’est-à-dire l’épaule et non le cou;
  • la ceinture passe sur les hanches et non sur le ventre.

Si ces critères ne peuvent être respectés, il est préférable de conserver encore durant un certain temps le banc d’appoint. Il est essentiel de ne pas sauter d’étape et d’attendre que l’enfant soit assez grand. Un enfant trop petit peut être blessé mortellement par la ceinture de sécurité.

Dès avril 2019, comme mentionné plus haut, la loi exigera que l’enfant mesure au moins 145 cm ou soit âgé d’au moins 9 ans pour pouvoir utiliser uniquement la ceinture de sécurité.

La date d’expiration

Les fabricants indiquent une date d’expiration sur les sièges d’auto afin qu’ils ne soient pas utilisés trop longtemps. La durée de vie d’un siège varie entre 5 et 8 ans et diffère d’un fabricant à l’autre. Cette date doit être clairement indiquée sur le siège.

L’achat d’un siège

Tous les sièges vendus au Canada doivent être conformes aux règlements de sécurité de Transport Canada.

Lors de l’achat, il est important d’avoir les points suivants en tête :

  • Le siège convient-il à la taille et au poids de mon enfant?
  • La date d’expiration sur le siège correspond-elle aux besoins de mon enfant?
  • Le siège peut-il être installé correctement dans ma voiture?
  • Le harnais et les courroies d’ancrage sont-ils faciles à ajuster?
  • Y a-t-il un manuel d’instructions?

Il est très important de remplir la carte d’enregistrement fournie avec le siège afin que le manufacturier puisse communiquer avec vous en cas de rappel.

Quand remplacer un siège?

C’est le poids et l’âge de l’enfant qui dictent le moment où il faut changer le siège. Il existe toutefois d’autres circonstances où il faut le remplacer :

  • le siège était dans la voiture au moment d’une collision (et ce, même s’il était vide et/ou qu’il ne semble pas endommagé);
  • la date d’expiration est dépassée (plus fréquent dans le cas d’un siège usagé ou ayant servi pour plusieurs enfants d’une même fratrie);
  • il fait l’objet d’un rappel de la part de Transports Canada.

Système d’ancrage universel et coussins gonflables

Depuis le 1er septembre 2002, les véhicules neufs fabriqués au Canada sont munis d’un système d’ancrage universel (SAU) et les sièges de bébés et d’enfants sont équipés de connecteurs. Ce dispositif facilite l’installation du siège. Référez-vous au manuel de votre véhicule pour en savoir plus.

Les coussins gonflables situés à l’avant peuvent être mortels pour les enfants. Le cas des coussins latéraux situés à l’arrière est plus complexe. Les enfants ne devraient pas être installés dans leur zone de déploiement. Consultez le site de la SAAQ pour plus d’information à ce sujet. 

Aide à l’installation et vérification

En partenariat avec CAA-Québec, la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) a créé le Réseau de vérification de siège d’auto pour enfants. Sur rendez-vous, des gens formés adéquatement s’assureront que votre siège est bien fixé et que votre enfant y ait correctement attaché. Partout à travers le Québec, vous trouverez des participants à ce programme que ce soit des corps policiers, des concessionnaires automobiles ou des centres de santé et de services sociaux.

 

Vos enfants sont ce que vous avez de plus précieux, leur sécurité est donc primordiale. Pour plus d’information, consultez le site de la SAAQ ou le guide Attachez-le à la vie.

Vous pouvez aussi lire Comment choisir un siège d'auto pour enfants.

 

Caroline Bouffard et Cynthia Brunet, rédactrices Canal Vie

Vous aimerez aussi