Où pratiquer la randonnée en famille?

Activité en famille : randonnée pédestre avec les enfants

Une des plus belles activités qu'on peut pratiquer en famille est certainement la randonnée. Ces moments privilégiés permettent de partager en famille des expériences et découvertes dans des décors enchanteurs.

La randonnée en montagne est sans conteste le plus accessible des sports extérieurs et le Québec regorge de destinations aux défis variés, que l’on soit néophyte ou expert. Voici quelques destinations que les familles de randonneurs apprécient plus particulièrement pour les avantages qu’elles proposent.

Géocaching au Centre-du-Québec

Le mont Arthabaska

Le mont Arthabaska, anciennement connu sous le nom de mont Saint-Michel, s’élève à 305 mètres et offre une dizaine de kilomètres de sentiers pédestres, serpentant parmi les érables et les conifères et qui permettent de découvrir de magnifiques panoramas et le début de la chaîne des Appalaches.

Les enfants apprécieront sans aucun doute la chasse aux caches (genre de chasse au trésor), activité très populaire offerte à cet endroit. L'accès aux sentiers est gratuit et se fait à partir du sommet, où l’on trouve le Pavillon avec son bistro-terrasse, ou par le bas, à partir du stationnement, à l'extrémité sud de la rue Girouard. Le belvédère procure un très beau point de vue sur Victoriaville et la région.

Suspendu dans la nature

Le parc régional de la Forêt Ouareau

D’une superficie de 160 km2, le Parc régional de la Forêt Ouareau, dans Lanaudière, abrite un réseau de sentiers d’une centaine de kilomètres, au bord de l’eau ou encore en montagne. Le sentier du Murmure longe la rivière Ouareau sur six kilomètres. La passerelle suspendue au-dessus de la rivière est située à la jonction du sentier du Massif.  Pour info, visitez le site de la MRC Matawinie.

La gorge de Coaticook

La formation de la gorge de Coaticook, dans les Cantons-de-l’Est, remonte à 15 000 ans. En fondant, un glacier s’est transformé en rivière et celle-ci a lentement creusé son lit jusqu’à une profondeur de 50 mètres. Le parc peut se  vanter d’abriter le plus long pont piétonnier au monde. La passerelle suspendue de 169 mètres de longueur est d’ailleurs homologuée dans le Livre des records Guinness. Plusieurs autres attraits font de ce parc un incontournable, mentionnons la grotte, la marmite de sorcière, la petite centrale hydroélectrique ainsi que la tour d’observation de 29 mètres de hauteur qui offre une vue de 360° sur les environs.

Un grand classique de l’est du Québec

Le parc national de la Gaspésie

Bien que les Mi’kmaq surnommaient ce massif « Chic-Chocs » ou « mur   infranchissable », le parc national de la Gaspésie offre aux familles plusieurs randonnées de niveau facile et intermédiaire dans un environnement montagnard incomparable.

Des parcours de 1 à 17 km sont autant d’occasions de s'imprégner des sommets dénudés, des cirques glaciaires et de la présence faunique importante. Le modeste mont Ernest-Laforce propose une boucle de 4,5 km avec un dénivelé de 155 mètres. À son sommet, d’un belvédère situé à 820 mètres d'altitude, on aperçoit quelques-uns des plus hauts monts de la région : Jacques-Cartier, Richardson et Xalibu, sans oublier le très photogénique Mont-Albert. Il n’est pas rare d’y croiser des troupeaux d’orignaux. On y accède par le stationnement du mont Ernest-Laforce, Route 16. Pour info, visitez le site de la Sépaq.

Le petit nouveau

Le parc national du Lac-Témiscouata,

Situé dans le Bas-Saint-Laurent, le parc national du Lac-Témiscouata, dernier-né du réseau des parcs nationaux québécois, invite à la découverte de la région des monts Notre-Dame. Cinq sentiers, totalisant plus de 27 km, amènent les randonneurs dans les plus beaux endroits du parc.

Quatre tronçons du Sentier national se trouvent, en totalité ou en partie, sur le territoire et rendent possibles des randonnées à la journée : Les Cascades Sutherland (9,6 km), Montagne-à-Fourneau (9,6 km), Rivière-des-Mémoires (5,8 km dans le parc) et La Grande-Baie (14,3 km).

Trésors hors Québec

Chez nos voisins du Sud

Prospect Rock, dans le nord de l’État du Vermont, promet une courte randonnée avec un point de vue intéressant sur une vallée et plusieurs montagnes voisines. Celle-ci est très accessible pour les enfants qui seront certainement heureux de traverser la rivière Lamoille en empruntant un pont suspendu. Un sentier de 4,5 km mène à son sommet se trouvant à 317 mètres, avec un dénivelé de 165 mètres. On effectue le trajet du retour sur le même sentier. Le départ s’effectue à partir du stationnement Long Trail, situé sur la Route 15, à quelques kilomètres à l'ouest de la ville Johnson.

Parmi les autres randonnées intéressantes aux États-Unis, mentionnons celles que l’on peut faire aux montagnes Blanches et aux montagnes Vertes qui offrent un terrain de jeu très vaste à découvrir.

À l’autre bout du monde

La Kepler Track, sur l’île du Sud en Nouvelle-Zélande, est un must, si le décalage horaire ne fait pas peur à la petite famille. Cette boucle de 60 km s’adresse évidemment davantage aux ados qu’aux jeunes enfants, bien que plusieurs tronçons permettent de belles randonnées d’un jour.

Le Department of Conservation (DOC) du pays suggère de prévoir trois à quatre jours. Plusieurs refuges sont disponibles sur réservation pour les couchers. Il est préférable de s’y rendre entre novembre et avril, période qui correspond à la saison estivale pour les Néo-Zélandais. Les panoramas à la Seigneur des anneaux et les changements de décor spectaculaires valent à eux seuls les défis que l’on doit relever.

Le DOC, équivalant à la Sépaq associée au ministère des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs chez nous, est la référence pour découvrir ce véritable paradis du plein air, et ce, sur les deux archipels.

Des trucs qui marchent!

Impliquer les enfants dans la préparation de la randonnée est une belle façon de les motiver puisqu’ils peuvent mettre leurs idées à contribution. Pourquoi ne pas leur confier un appareil-photo, afin qu’ils ramènent de beaux souvenirs de leurs escapades, ainsi que leur propre sac à dos, pour qu’ils se sentent plus autonomes? Lorsqu’ils commencent, le poids du sac ne doit pas dépasser 10 % de leur poids. Les plus vieux peuvent suivre un cours de secourisme. Il s’agit d’une belle façon d’acquérir de la confiance et de se valoriser.

Peuvent-ils vous suivre?

Avant de parcourir des kilomètres pour se rendre à la destination choisie, il est primordial de tester l’endurance et la patience des enfants en parcourant des sentiers faciles situés à proximité de la maison. Cela permet d’évaluer leurs capacités physiques. Ensuite, il est important d’étudier la carte des sentiers pour vérifier si la dénivellation convient bien à tous.

Chaque âge pour chaque kilomètre

Chaque petit être humain est différent, mais on note certaines constantes : avant trois ans, n’espérons pas parcourir plus d’un kilomètre. Les muscles de la ceinture abdominale et dorsale des enfants en bas âge ne sont pas encore assez formés pour effectuer une longue marche continue.

« À partir de trois ans, un enfant peut marcher un nombre de kilomètres correspondant à son âge (ex. : un enfant de cinq ans peut marcher 5 km), mais ça peut lui prendre toute la journée. Il faut être très patient, l’encourager sans le forcer ou le bousculer, faire de nombreuses pauses et varier les intérêts », explique Nicole Blondeau, coordonnatrice de la Fédération québécoise de la marche et également maman de quatre enfants et cinq fois grand-maman.

La progression horaire entre aussi en ligne de compte pour respecter le rythme de chacun des membres de la famille. Selon l’âge et l’habitude, il est réaliste de prévoir entre 1,5 km/heure et 3 km/heure.

Pauses, défis réalistes et plaisir

Faire des arrêts fréquents, prévoir beaucoup de collations, fixer des objectifs réalistes et de petits buts permettront de les faire persévérer jusqu’au sommet. Transformer la randonnée en chasse au trésor, chanter et raconter des histoires sont autant d’astuces qui peuvent s’avérer efficaces.

Tout en faisant de la sécurité une priorité, il est bien de laisser une certaine liberté aux enfants afin qu’ils puissent développer leur sens de l’initiative. Les laisser guider la marche de temps à autre leur procurera un sentiment d’indépendance. Il s’agit également d’une belle façon d’aller à leur rythme.

Accessoires pratiques

Pour trimballer les plus petits, le sac à dos porte-bébé peut devenir votre meilleur ami. Il est préférable que l’enfant s’habitue tôt à ce moyen de transport et de s’assurer que papa ou maman tiennent le coup sous ce poids supplémentaire. Plusieurs modèles offrent un très bon soutien et certains possèdent un sac à dos intégré pour y glisser l’eau, les collations, les vêtements de rechange, la trousse de premiers soins, etc.

De plus, pour que les enfants profitent bien de cette activité et y développent un certain intérêt, il est important de bien les chausser et de les vêtir selon la température (système multicouche si l’automne est bien installé).

L’importance de l’attitude

Finalement, n’oublions pas que les parents sont des modèles pour leur progéniture. Il est donc de mise de rester positif et de ne pas juger les petits trop sévèrement. L’important : essayer. Il ne reste plus qu’à profiter de ce moment pour être à leur écoute et apprendre à les connaître dans un autre environnement que le tourbillon du quotidien.

Pour tout savoir sur les joyaux québécois de la randonnée, consultez le site de la Fédération québécoise de la marche. Celui-ci propose des critères de recherche intéressants, que vous soyez à l’affût de randonnées fleuries, de plus hauts sommets, de passerelles suspendues, de sentiers flottants ou sur pilotis.

Le site de la Sépaq est également un outil très détaillé. Il propose, pour chacun des parcs, le tableau des sentiers (section Randonnée pédestre).

Pour les familles sportives qui préfèrent avoir un guide sous la main, elles peuvent consulter les livres La randonnée au Québec (publié chez Ulysse) et le Répertoire des lieux de marche au Québec qui constituent des ouvrages de référence.

Pratiquez-vous déjà la randonnée en famille? Sinon quelle est votre activité familiale préférée?

Sandra Mathieu pour Camping destination famille.

Cette article est une gracieusté de Camping & destination famille.

Camping famille logo

Vous aimerez aussi

Commentaires