La pêche aux petits poissons des chenaux à Sainte-Anne-de-la-Pérade

Parmi toutes les activités de l'hiver, l’une des plus exceptionnelles est assurément une visite à Sainte-Anne-de-la-Pérade. Lorsque les températures sont assez froides, les pourvoyeurs s’affairent à arroser la glace, vers la mi-décembre, pour en augmenter l'épaisseur.

Ils plantent également les poteaux électriques qui alimenteront en courant les quelque 500 chalets que l'on installe sur la glace. La rivière se voit ainsi métamorphosée en un village de neige unique au monde.
 
Pour ajouter à la beauté, il faut le voir de nuit lorsqu’il est tout illuminé; les enfants s'émerveillent alors devant ce spectacle magique. Et pour raconter une histoire encore plus belle aux petits, on peut leur apprendre que les anciens nommaient le poulamon, le petit poisson de Noël, parce qu'il arrivait dans les fonds de la rivière aux alentours du 25 décembre.

Un vrai village

Avec en arrière plan, la majestueuse église de l'endroit, bâtie comme une réplique de la basilique Notre-Dame, la rivière devient, en quelques jours et pour quelques semaines, un village composé de belles cabanes confortables chauffées et meublées. Chaque chalet est pourvu d'un trou dans la glace s'ouvrant sur l'eau glacée de la rivière où des milliers et des milliers de petits poissons viennent frayer dans son fond sablonneux.

Bien installé au chaud, on peut donc descendre les lignes à l'eau en les ayant préalablement appâtées d'un petit cube de foie de porc ou encore d'une crevette que les pourvoyeurs vendent aux pêcheurs. On trouve au moins une dizaine de lignes dans chaque. Habituellement, le poisson mord rapidement. De plus, si la marée est favorable et que la chance se trouve dans votre cabane, la pêche pourrait être miraculeuse. En effet, il n’est pas rare  d’attraper des centaines de poissons, qu’on lance sur la glace enneigée à la porte de la cabane pour les ramener ou non à la maison.

Ça se mange et c'est bon

Oui, le poisson des chenaux est comestible. Il s’agit d’un petit poisson à chair blanche, au goût délicat d'amande, que l'on taille simplement en coupant la tête et en ouvrant le ventre, pour ensuite l'enfariner et le cuire, avec de l'huile et du beurre, dans une poêle bien chaude, de préférence en fonte, et ce, jusqu’à ce qu’il soit bien doré.

Les Asiatiques sont particulièrement friands de ce poisson. Ils viennent donc en grand nombre chaque hiver afin d'en rapporter une bonne quantité dans les grands centres. Et ils ne sont pas les seuls! Des visiteurs de partout tant de l'Europe, de l'Afrique, de la province ou d’ailleurs au Canada se pointent, bon an mal an, à Sainte-Anne-de-la-Pérade.

Par curiosité touristique, pour faire découvrir une activité aux enfants, pour le plaisir de profiter du temps hivernal, pour les différentes activités, pour séjourner dans un village bien attrayant et riche en histoire, pour toutes ses raisons et bien d'autres, près de 100 000 personnes visitent les Péradiens chaque saison, qui s’étend de Noël à la Saint-Valentin.

Jouer dehors

Sur la rivière, autour des cabanes, des restaurants, des services sanitaires et de la place des spectacles, on trouve des aires de patinage. On peut donc profiter de sa visite pour apporter ses patins et prendre l'air, tout comme on peut s'amuser sur des tapis de glisse fournis à la glissoire sur la berge, située près du local de l'Association des pourvoyeurs.

En plus d’être un lieu d'accueil, celui-ci abrite aussi un Centre d'interprétation sur le poulamon qui permet aux enfants d’en apprendre davantage sur ce petit poisson. Les fins de semaine, il est possible d’effectuer des promenades à bord d'un petit tramway afin de sillonner le village de pêche qui s'étend sur trois kilomètres. Les petits gourmands seront heureux de recevoir une barbe à papa s’ils s’y rendent le dimanche. Des clowns s'agitent ici et là suscitant des sourires et des éclats de rire sur les petits visages aux pommettes bien rouges.

Mentionnons que ces activités sont offertes gratuitement par l’Association des pourvoyeurs. De plus, pour quelques dollars, les petits peuvent faire des tours de poney. Si vous aimez marcher, vous trouverez sans doute agréable de vous promener sur la glace ou, encore, dans le village pour découvrir les rues de la municipalité et ses nombreuses maisons ancestrales. L'église est également un lieu de culte qui vaut le détour pour la richesse de son architecture intérieure.
  
Les renseignements concernant le prix de location des chalets et les réservations dans l’une ou l’autre des pourvoiries présentes sur la glace sont disponibles au Centre d'interprétation. Les préposés vous orienteront selon vos besoins et vos préférences. Toutefois, Mme Isabelle Durette, directrice générale de l'Association des pourvoyeurs rappelle qu’il est important de réserver, et ce, particulièrement les jours et les soirs de fin de semaine.

Les week-ends, les tarifs sont de 28 $ par adulte et de 14 $ pour les jeunes de 6 à 12 ans. C’est gratuit pour les petits de cinq ans et moins. Ces tarifs incluent l'équipement de pêche, le chalet, le chauffage, le poisson pêché et les activités comme la glissade, le patinage, les ballades en tramway et la visite du Centre thématique sur le poulamon.

Téléphone : 418 325-2475
Courriel : pourvoyeurs@globetrotter.net


Cet article est une gracieuseté du magazine Destination Camping Famille

Camping famille magazine


 

Vous aimerez aussi

Commentaires