Initier ses enfants au ski

Un jeune enfant peut facilement apprendre à skier à partir de l’âge de trois ans environ, compte tenu de sa masse musculaire. Il ne faut pas perdre de vue que cette initiation doit se dérouler en douceur, en patience et en persévérance. Ce moment privilégié ne serait agréable pour personne, s’il était ponctué d’appréhension, de craintes et de larmes. Tout comme l’apprentissage de la marche chez un bébé, il ne faut pas dramatiser ni les chutes, ni les faux pas. Il serait également maladroit de forcer l’enfant à tout prix s’il ne le désire pas.

La découverte

D’abord, en période automnale, faites-lui connaître la montagne, ses environs, la remontée mécanique et le chalet du centre de ski ou les pistes le ski de fond. Laissez-le se familiariser avec son équipement de petit skieur, en lui permettant de le manipuler et de s’amuser avec ses bottes, son casque et ses lunettes. Lors d’une première neige, il pourra ensuite essayer ses skis dans votre cours. Le but de cette tactique vise à ce que ce sport demeure une activité ludique et familière pour lui.

Bien l’habiller

Il est prévisible que votre enfant tombe à plusieurs reprises. Il est donc primordial qu’il soit habillé chaudement. Privilégiez les mains et les pieds avec des gants et des chaussettes confortables, imperméables et qui ne sont pas trop serrés. Prévoyez également des vêtements de rechange.

Petit à petit

Lorsque le temps est venu, prévoyez une journée ensoleillée et assurez-vous que le centre de ski ne sera pas trop achalandé. Si la chose est possible, une journée de semaine est idéale pour initier l’enfant sans qu’il y ait trop d’interférences et d’interventions extérieures. Cette étape doit se faire sans stress, dans le calme et la joie de la nouveauté.

La prochaine étape vise à ce que l’enfant se sente à l’aise sur ses skis. Faites-le glisser en ligne droite d’abord, puis orientez sa glisse afin qu’il réalise des cercles pour qu’il s’habitue à éviter quelques obstacles, comme des branches d’arbre, par exemple.

Plus tard, soutenez le petit sous les bras et amenez-le sur une pente douce. Laissez-le glisser quelques mètres vers un autre adulte qui l’attend en bas. Tout comme l’apprentissage de la marche, il n’y a rien de plus rassurant et amusant pour un enfant que de faire ses premiers pas, sachant que des bras aimants l’accueillent à l’arrivée. Cette façon de faire minimise l’effet décevant des chutes et des blessures d’orgueil!

Quand il sera prêt, vous pourrez jouer le rôle du téléski en plaçant la rondelle de votre bâton entre ses jambes, en l’accrochant à celui-ci et en le tirant sur une pente douce. Lorsque vous sentirez qu’il est plus solide sur ses skis, il sera plus confiant et pourra glisser sur une pente inclinée

Parmi les exercices nécessaires pendant l’apprentissage du ski, le stem est le plus important pour la sécurité. Il s’agit d’ouvrir les skis en élargissant les spatules en V afin de pouvoir ralentir et arrêter. Sans cette pratique, l’enfant pourrait heurter d’autres skieurs, percuter des obstacles et se blesser. Par la suite, il pourra commencer à skier sur un pied, se courber, skier en parallèle pour accélérer sa glisse.

Ces étapes sont utiles même si votre enfant est plus vieux, en appliquant quelques variantes qui conviendront mieux à son âge. Lorsque l’apprentissage maison sera franchi, l'enfant sera préparé à suivre des cours avec un moniteur du centre de ski.

Jacinthe Dompierre, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires