En voyage à Disney

Auteur
Camping famille

Il y a huit ans, pour Noël, nous avons offert à notre progéniture un rêve. Nous avons ramassé les sous noirs, et surtout les blancs, mis quelques dollars en papier de temps en temps, et cela, tout en rêvant à ce fameux jour. Quel beau projet de famille! C'est surprenant la quantité de « petit change » qui peut traîner dans le fond d'une poche et encore plus dans le fond d'un sac à main!

Dix et onze ans, l'âge parfait pour les emmener passer une semaine au pays de la démesure! Je tenais à ce que ce voyage soit donné en cadeau de Noël même si le départ n'était prévu que pour juillet 2010. Mon argument : ce délai nous donnera le temps de nous préparer et de rêver encore plus au grand jour! Et puis, au prix que ça coûte, moi j'appelle ça un gros cadeau!

Où loger?

Une seule question demeure sans réponse : loger à l'hôtel ou opter pour le camping? Mon coeur balance entre l'idée de passer une semaine sans faire les repas et le ménage ou alors y aller de notre passion pour le camping en réservant un terrain au Disney's Fort Wilderness Resort, le soi-disant paradis du campeur situé directement sur le site de Disney.

Après avoir changé d'idée une bonne dizaine de fois, nous avons choisi le séjour en condo et non sous la tente, par envie... et par peur. Peur de la route, car lorsque débute nos deux petites semaines de vacances, je suis habituellement exténuée et juste le fait de penser au long trajet à parcourir en voiture pour se rendre à Orlando, ça m'épuise!

Peur de la chaleur suffocante en tente-roulotte, peur d'avoir à cuisiner après une longue journée passée à marcher dans les différents parcs, peur de ne pas aimer le camping, car il n'y a pas beaucoup de photos sur le web pour nous donner une idée des lieux, peur aussi que le transport vers les parcs soit moins bien organisé que sur les sites d'hôtels.

Puis, il y a l'envie de prendre un bain quand bon me semble, surtout après avoir sué à grosses gouttes sous un soleil de plomb, l'envie de dormir à l'air conditionné dans un grand lit que je n'aurai pas à faire, ni le ménage d'ailleurs et l'envie de prendre l'avion tôt le matin pour nous retrouver en début d'après-midi devant le fameux château... Comment résister à une telle tentation!

Le plaisir d'une suite

Notre suite est vraiment magnifique : vue imprenable sur le golf, joli petit salon, cuisine bien équipée, immense chambre avec balcon et, surtout, un bain-tourbillon deux places pour un séjour ultraconfortable.

Je suis contente de pouvoir cuisiner quelques repas sur place, en particulier les déjeuners, car nous voulons partir tôt le matin afin d'éviter les files d'attente dans les parcs.

Le frigo étant complètement vide et n'ayant pas de voiture pour nous rendre au marché, une promenade au magasin général du coin nous fait prendre conscience de la signification du mot « dépanneur »! Les prix exorbitants font en sorte que nous nous en tenons à l'essentiel pour nous rendre jusqu'au matin. Plus tard, nous nous rendrons en taxi dans un vrai marché d'alimentation.


Les parcs thématiques

Au petit matin, nous avons acheté nos billets, pour les quatre parcs thématiques, pour une durée de six jours, nous permettant de visiter à volonté Magic Kindom, Animal Kingdom, Epcot et Hollywood Studio.

À partir de dix ans, les enfants doivent payer le prix d'un billet adulte, ce qui remplit de fierté mes deux pré-ados au grand dam de mon porte-monnaie. Le prix de base donne accès à l'entrée d'un seul site par jour. L'ajout de l'option Parc hopper permet d'en visiter plus d'un au cours de la même journée.

Par exemple, on peut passer une partie de la journée à Hollywood Studio, puis se rendre en soirée à Epcot pour assister au spectacle Illuminations. Nous déboursons donc les quelque 200 dollars supplémentaires pour nous permettre plus de liberté durant nos vacances.

Il y a, bien sûr, plusieurs autres parcs à visiter, mais en six jours, nous devons nous limiter.C'est tellement grand ici, le complexe compte122 kilomètres carrés. Impossible de tout visiter en une semaine, mais nous reviendrons un jour, c'est déjà décidé!

Une organisation sans faille

Sur les différents sites hôteliers, tout est organisé pour rendre notre séjour inoubliable et quelle organisation! Chaque parc thématique a son propre circuit d'autobus bien identifié, passant à tour de rôle aux nombreux arrêts toutes les 20 minutes. Peu importe l'endroit visité, tous les autobus sont regroupés aux mêmes endroits et il n'en coûte pas un sou.

En mettant le pied à Magic Kindom, je dois vous avouer que j'ai versé un torrent de larmes devant le célèbre château de Cendrillon! On ne peut faire autrement que de retrouver son coeur d'enfant devant la grandeur des lieux, les décors majestueux, la technologie utilisée pour nous en mettre plein la vue.

Nous pensions bien attendre des heures dans les files d'attente, mais à ma grande surprise, ce fut loin d'être le cas. En arrivant tôt le matin, il est possible, même en haute saison, de visiter toutes les attractions sans attendre plus de dix à vingt minutes, et ce, dans tous les parcs thématiques. La plupart des aires d'attente sont climatisées ou munies de gros ventilateurs, ce qui est vraiment apprécié.

L'option changement de sites ou parcs aquatiques?

Passer toute une journée à marcher en essayant de suivre ses enfants et vivre un tas d'émotions, c'est assez éreintant alors plutôt que de changer de parc en soirée, nous avons décidé de rester sur place pour voir la parade et les feux d'artifice. En fait, je vous dirais que, durant notre séjour, nous n'avons jamais visité plus d'un parc dans la même journée.

Il y a tant à voir et à parcourir sur un même site, l'option Parc hopper a été malheureusement pour nous une dépense inutile. Deux jours avant notre retour, nous nous sommes aperçus que, pour exactement le même prix, nous aurions pu choisir l'option « parcs aquatiques » à volonté plutôt que l'option « changement de sites »! Avec l'humidité et la chaleur parfois suffocante, nous aurions vraiment souhaité pouvoir en profiter.

Bateau gratuit

En quittant Magic Kingdom pour nous rendre à notre arrêt d'autobus, nous marchons le long de la marina et quelle surprise de voir une pancarte indiquant l'arrêt pour le camping Fort Wilderness! On doit s'y rendre en bateau : quelle merveilleuse façon de se déplacer.

De plus, ce moyen de transport est aussi gratuit ! Une idée me vient en tête... Si nous allions y faire une petite visite cette semaine?

Après quatre journées intensives de manèges, spectacles, malbouffe et chasse aux autographes, la décision de prendre une pause a été acceptée à l'unanimité. Parfois, faire la grasse matinée n'est pas un luxe, mais une nécessité; nous sommes en vacances après tout! Au menu : café sur la terrasse, baignade à la piscine du condo et, en fin d'après-midi, petit tour de bateau jusqu'au camping.

Escale au Fort Wilderness

Prendre le bateau est une attraction en soi pour toute la famille. Après avoir navigué à peine quelques minutes, nous pouvons déjà apercevoir au loin la longue plage de sable blanc bordant le camping.


C'est un peu comme passer par la porte arrière du camping. Entre les palmiers, cyprès et roseaux, nous nous croirions au pays des merveilles! Arrivés sur les lieux, nous traversons la marina, passons près d'un superbe chalet-restaurant en bois rond, puis bifurquons à notre droite, là où se dresse un énorme ranch bordé de clôtures fabriquées en bois de pin.

Plusieurs chevaux et poneys s'y promènent calmement en attendant d'être choisis pour une prochaine randonnée ou, encore, pour une balade en charrette. Ce camping boisé est gigantesque avec une superficie de 300 acres. On y trouve des kilomètres et des kilomètres d'emplacements. En fait, il y a 784 emplacements disponibles, tous munis de prises électriques et, la plupart, d'un raccordement sanitaire. À cela s'ajoutent 408 cabanes en bois rond, climatisées et toutes équipées, disponibles en location.

Et le camping?

En mettant les pieds dans ce domaine, nous sommes rapidement tombés sous le charme de cette forêt enchantée. Un système gratuit de circuits d'autobus permet de nous promener à notre guise dans tout le camping. Pour se rendre dans les différents parcs thématiques, on a instauré le même système d'autobus que dans les complexes hôteliers.

Nous sommes donc descendus à la piscine principale et c'est là que le coup de foudre s'est produit, autant pour les enfants que pour nous les parents. Piscine de rêve avec glissades d'eau, bateau pirate au beau milieu de la pataugeoire, modules multicolores et balançoires.

Tout juste à côté de l'immense terrain de jeux se trouve le cinéma en plein air où chaque soir un film différent y est présenté. Il paraît même que certains soirs, quelques mascottes viennent y faire un tour.


Je me sens tellement bien dans cet environnement, plongée en pleine nature. Je prends plaisir à regarder les vélos et piétons, rois et maîtres sur les trottoirs et sentiers parcourant tout le camping. On peut même louer une voiturette de golf à la journée! En observant la scène, nous nous rendons compte que les parents semblent s'amuser autant que leurs marmots et je vois bien que mes enfants les jalousent un peu!

Nous en profitons pour prendre quelques photos des emplacements dont plusieurs sont boisés et de très bonnes dimensions. Un préposé nous informe que nous pouvons réserver un terrain plus de 500 jours à l'avance, mais nous ne pouvons demander un site en particulier. Par contre, deux semaines avant l'arrivée, il est possible de téléphoner au camping pour leur faire part de nos préférences, car l'assignation des terrains se fait une semaine d'avance. Je prends des notes!

Downtown Disney

En fin de journée, nous décidons de reprendre le bateau en direction de Downtown Disney, un gigantesque complexe en bordure d'un lagon regroupant boutiques, restaurants, boîtes de nuit et spectacles de rue.

C'est un incontournable à Disney et je vous assure que ça vaut le déplacement! Il y règne une ambiance de fiesta en permanence et on adore s'y promener... et surtout dépenser ! Pendant l'année, les enfants ont économisé leur argent de poche afin de pouvoir acheter quelques souvenirs, sans oublier les épinglettes pour leurs nouvelles collections. Ici, ce n'est pas le choix qui manque!

Une autre journée inoubliable qui se termine dans le confort de notre condo. Les enfants dorment déjà à poings fermés pendant que je me prélasse dans le bain-tourbillon. Perdue dans mes pensées, un drôle de sentiment m'envahit... je m'ennuie de ma tente-roulotte ! Vous avez bien compris, le camping me manque terriblement et je me surprends à planifier mon prochain séjour au Fort Wilderness!

Non pas que je n'apprécie guère le luxe de la vie de condo, mais je me dois de constater que dans un camping, nos amours ont une certaine liberté que nous ne retrouvons pas dans les complexes hôteliers. Jamais je ne laisserais mes enfants prendre seuls la route pour se rendre à pied au parc du condo, encore moins en vélo. En camping, le temps semble s'arrêter, le rythme de vie est différent, la nature a un je-ne-sais-quoi de zen que je ne retrouve pas dans mon bain-tourbillon!

Conclusion

Si vous prévoyez vous offrir, vous aussi, une escapade à Disney, voici un petit conseil d'amie : planifiez d'avance votre voyage en vous procurant ces deux livres, soit Disney World, aux éditions Ulysse, ainsi que le Guide non officiel de Walt Disney World avec les enfants, aux Éditions AdA inc. Deux vraies petites mines d'or !

Cet article est une gracieuseté du Magazine Camping famille.

Camping famille magazine

 

Vous aimerez aussi

Commentaires