Comment faire une patinoire chez soi

Détrompez-vous, construire une patinoire n’est pas si compliqué. Il suffit de respecter quelques règles et d’être patient. De plus, entretenir la glace tout l’hiver vous fera faire de l’exercice physique! 

La dimension

Si votre objectif est d’initier vos enfants au patinage, visez une patinoire d’une grandeur de 8 pieds par 16 pieds. Dans le cas où elle serait destinée à jouer au hockey, allez-y plutôt pour une dimension de 16 pieds par 40 pieds. Prévoyez un corridor de 2 à 4 pieds autour de la zone délimitée afin de pouvoir évacuer la neige.

L’emplacement

Il est essentiel de choisir l’emplacement de la future patinoire avec soin si on désire qu’elle nous accompagne tout l’hiver. Afin d’éviter que la glace ne fonde, optez pour un espace ombragé plutôt qu’ensoleillé. Si c’est possible, choisissez également un endroit situé tout près d’une sortie d’eau afin de faciliter votre arrosage. Vous prévoyez faire des séances de patinage nocturne? Si tel est le cas, pensez à opter pour un endroit près d’un point d’alimentation d’électricité.

Le choix de la surface

Il est important que la surface soit plane. Choisissez une surface bétonnée ou gazonnée. Si vous avez du gazon, il vaut mieux installer des feuilles de polyéthylène afin de le protéger. Évitez les surfaces asphaltées par temps ensoleillé; elles feront ramollir et endommageront la glace.

Étape par étape

1. Préparation de la base

Égalisez le terrain afin que la surface soit bien aplanie. Cette étape est très importante puisque la qualité de la glace en dépendra. Tassez environ 10 cm de neige à l’aide du dos d’une pelle, d’un rouleau à pelouse ou même de vos raquettes. Vos enfants ont envie de vous aider? Demandez-leur de piétiner la surface!

2. Les bandes

Prenez soin d’entourer la patinoire d’une bande de neige d’au moins 60 cm pour éviter que les rayons du soleil l’endommagent. Dans le cas où votre patinoire accueillerait des joueurs de hockey, optez plutôt pour des bandes de bois qui garderont les rondelles à l’intérieur de la patinoire.

3. L’installation du polyéthylène

Le polyéthylène permet de protéger le gazon du gel et du dégel de la glace. Cette matière permet de créer un bassin étanche pour accueillir l’eau et éviter ainsi qu’elle soit absorbée par le gazon. Pour vous faciliter la tâche, installez cette feuille lors d’une journée sans vent.

Choisissez un polyéthylène de la grandeur de votre terrain. Dans le cas où votre surface serait trop grande, assemblez plusieurs toiles à l’aide de silicone ou de ruban à conduits. Prenez soin de réaliser de larges chevauchements. Une fois que le polyéthylène est étendu sur la surface, si vous avez opté pour une bande de bois, fixez-le à l’aide d’une agrafeuse. Si vous avez plutôt des bandes de neige, recouvrez le polyéthylène d’une bonne couche de neige.

4. Former la glace

La règle d’or : attendre que le mercure descende en bas de -10 degrés Celsius pendant deux nuits consécutives avant d’arroser. Afin d’avoir une patinoire de qualité, visez une épaisseur de glace de 4 pouces.

Pour arroser la glace, deux méthodes sont possibles. La première est d'inonder la patinoire jusqu’à ce que l’on obtienne 4 pouces. Cette méthode requiert par contre plus de temps d’attente, soit de trois à quatre jours avant que la glace ne se forme. La seconde option est d’arroser un pouce à la fois en attendant que la glace se solidifie entre les arrosages. Les deux options offriront sensiblement une glace de qualité égale. Une fois que la base de la patinoire est créée, arrosez et laissez la patinoire geler à plusieurs reprises. Cette étape vous permettra d’obtenir une glace lisse au fini lustré.

5. L’entretien

Afin de préserver une belle patinoire, il est conseillé de nettoyer la glace après chaque séance de patinage ainsi qu’après les chutes de neige. Utilisez soit une pelle chasse-neige dans le cas d’une importante accumulation ou encore un balai-brosse pour un nettoyage quotidien.

Même bien entretenue, votre patinoire aura besoin d’être arrosée à quelques reprises durant la saison. Deux options s’offrent à vous : à l’eau chaude ou à l’eau froide. La première technique est plus complexe et nécessite que vous vous connectiez à une source d’alimentation d’eau intérieure; c’est toutefois la meilleure façon d’obtenir une glace bien dure. Après avoir nettoyé la glace avec une pelle chasse-neige, arrosez 4 mm d’eau chaude ou d’eau froide sur la surface. La température idéale pour l’arrosage se situe entre -7 °C et -18 °C. Si

vous voyez apparaître des trous sur la glace, remplissez-les avec de la neige plutôt que de l’eau.

Le dégel : attention!

Afin de favoriser l’écoulement de l’eau et d’éviter d’endommager le gazon au moment du dégel au printemps, il est fortement conseillé de couper le polyéthylène à mesure que la glace fond. Cette technique permet d’éviter que l’eau reste prisonnière du polyéthylène et que les rayons de soleil qui la traversent brûlent le gazon.

Place aux plaisirs de la glace!

Une fois que votre patinoire est prête à être inaugurée, invitez vos amis et votre famille pour une séance de patinage! Pour que l’expérience soit sécuritaire, n’oubliez surtout pas de leur demander d’amener leurs casques.

Sabrina Hammoum, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Commentaires