Ce qu'il faut savoir avant d'adopter un chat errant

Des chats errants, il y en a un peu partout au Québec. Plusieurs parmi nous sont pris de l’irrésistible envie de les faire entrer et leur offrir un foyer chaleureux, mais ce n’est pas une décision à prendre à la légère…

Qu’est-ce qu’un chat errant?

Les chats errants sont des animaux qui sont nés dans la nature ou qui sont retournés à l’état sauvage après avoir été abandonnés par leur propriétaire. Ces chats ont dû développer des mécanismes de survie et sont donc réputés plus intelligents et expressifs que leurs cousins apprivoisés, mais ils ont aussi plus de difficulté à faire confiance aux humains. On les comprend…

Malheureusement, de nombreuses personnes laissent encore leur animal derrière eux lorsqu’ils déménagent. Il faut savoir que les chats sauvages, c'est-à-dire ceux qui n’ont jamais connu d’interaction avec les humains, sont plus difficiles à apprivoiser que les autres. Même s’ils ressemblent comme deux gouttes d’eau à votre chat de salon, ils ont développé un instinct de survie dans la nature et ils ne nous font pas confiance.

Comment apprivoiser un chat craintif

Certaines personnes qui travaillent avec les populations de chats sauvages estiment que seuls les bébés âgés de 8 semaines ou moins peuvent être apprivoisés et se faire à la vie en société. Toutefois, il y a bien sûr des exceptions parce que, comme nous, les chats ont tous un caractère et une personnalité qui leur sont propres. Plus longtemps le chat sera laissé à lui-même dans la nature, plus difficile il sera de l’apprivoiser, mais cela n’est pas impossible.

On remarque parfois que des chats, même s’ils sont sauvages, ont tendance à s’approcher de nous et de notre maison, voire même à se laisser caresser. Ce sont d’ailleurs ces animaux qui semblent déjà nous apprécier que l’on est le plus tenté d’adopter. Cependant, les chats sont par nature des êtres indépendants et s’ils se rendent compte que vous souhaitez les enfermer, il se peut fort bien qu’ils deviennent craintifs et disparaissent…

Pour cette raison, vous devrez vous armer de patience et aller au rythme du chat en question. Voici une méthode par étapes qui fonctionne habituellement avec les minous qui ont le désir secret d'intégrer le confort de votre maison :

  • Chaque jour, à la même heure et au même endroit (à l’extérieur, à quelques pas de votre porte d’entrée), disposez de la nourriture sèche (parce qu’elle attire moins les insectes) et de l’eau fraiche pour le chat. Vous pouvez aussi remuer le sac à chaque repas, ce qui fonctionne un peu comme une cloche qui l’informe que le repas est servi. Vous pouvez l’observer depuis l’intérieur, mais ne restez pas à proximité.
  • Après une semaine environ, asseyez-vous sans bouger à quelques mètres des écuelles de nourriture, mais n’essayez pas encore de toucher le chat et observez ses réactions. S’il semble effrayé ou inquiet, faites le moins de mouvements possible.
  • Il est aussi recommandé de faire un petit abri pour le chat dans un coin tranquille et à l’abri des regards, pas très loin de l’endroit où vous déposez sa nourriture. Une boîte en carton et une vieille couverture feront l’affaire. De cette manière, l’animal aura tendance à toujours rester proche de votre maison.
  • Lorsque le minou semble en confiance, vous pouvez vous approcher de quelques pas chaque jour, mais il n’est pas encore temps de le caresser.
  • Lorsque vous avez réussi à vous approcher du chat (sans le toucher), essayez de placer les écuelles de nourriture de plus en plus près de votre maison. Ajoutez aussi des gâteries, par exemple des petits morceaux de poulet cuit, du poisson, etc.
  • Petit à petit, le chat devrait être de plus en plus confiant, venir vers vous et même se laisser caresser. Après un peu de temps, il comprendra que vous ne lui voulez que du bien et rentrera de lui-même dans la maison pour réclamer vos caresses.

Quelles sont les précautions nécessaires?

Si vous avez réussi à créer un lien avec un chat errant et qu’il accepte de faire partie de votre famille, il y a quelques points dont il faut tenir compte pour vous assurer que la cohabitation se déroule sans encombre.

La santé

Un chat qui est né et a grandi en pleine nature peut avoir des germes, des maladies ou des puces. Vous devriez l’emmener au plus vite chez un vétérinaire afin de le faire examiner et de le faire vacciner. Par contre, n’envisagez même pas de le faire dégriffer (sauf s’il est vraiment très jeune). Ce chat aura peut-être besoin de sortir et ce n’est pas lui rendre service que le priver de sa seule arme.

L’acclimatation

Ce n’est pas parce que le chat a accepté de cohabiter avec vous qu’il voudra tout de suite dormir à vos côtés. Il est préférable, du moins pour les premières nuits, de lui offrir un coin agréable dans une petite pièce de la maison (la salle de bain ou la salle de lavage sont idéales), avec un bac de litière, de l’eau et de la nourriture. Au fur et à mesure, votre nouvel ami devrait reconnaître son territoire et se sentir chez lui. Essayez aussi de mettre en place une petite routine, comme jouer avec lui toujours à la même heure, le caresser après le repas, etc.

Les autres animaux domestiques

SI vous avez d’autres chats ou chiens à la maison, il est préférable d’isoler votre nouveau minet dans une pièce pendant une ou deux semaines, le temps de vraiment créer un lien avec lui. À moins d’avoir été traumatisé dans le passé par une mauvaise rencontre, votre chat ne devrait pas avoir de mal à se faire des amis de vos animaux, mais encore une fois, il faut lui laisser le temps. Tout est nouveau pour lui!

Si vous laissez le chat dans une pièce séparée des autres, il pourra malgré tout entendre, sentir et apprendre à reconnaître ses nouveaux colocataires. Et lorsqu’il aura parfaitement confiance en vous, il saura que ces autres animaux ne sont ni des prédateurs, ni des concurrents.

Et si rien ne fonctionne?

N’oubliez pas : vous avez peut-être l’impression que vous êtes en train d’apprivoiser ce minou, mais il restera encore un animal sauvage pour quelque temps. C’est lui qui décide quand il vient vers vous et quand il a besoin d’être seul.

De plus, certains chats se satisfont très bien d’une relation distante avec leurs voisins et ne souhaitent pas pousser plus loin. Après tout, ce sont des animaux sauvages et notre envie très humaine de les réconforter ne correspond peut-être pas à leur envie de liberté. Il faut comprendre et respecter que certains chats n’acceptent jamais de perdre leur indépendance, même au prix de plusieurs repas par jour, une place au chaud et des caresses.


Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires