Amuser les enfants en auto

Le trajet est (toujours) trop long pour eux. La proximité brime l’espace vital de chacun. La promiscuité engendre des jeux de coude qui découlent inévitablement en chicanes. Et puis, il y a aussi l’inévitable «On arrive bientôt?». Pour que les promenades soient plus agréables, voici mes meilleurs trucs (et ceux de mes amis!).

L’astuce principale est d’avoir sous la main dans l’auto une panoplie de petits trucs qui amusent les enfants. On peut de temps en temps changer des objets pour varier les plaisirs, mais reste qu’il y a des incontournables.

 

 

  • Des livres d’autos. On crée une mini-bibliothèque dans la voiture. Les livres y restent et peuvent être consultés que là. On choisit des mini-encyclopédies, des recueils de petites histoires ou un imagier pour les plus petits, un livre de blagues et l’incontournable livre des records pour les plus grands.
  • Un cahier spirale et un petit étui remplis de crayons de couleurs (pas en cire car ils pourraient fondre!). Un par enfant pour ne pas gérer de chicane, bien sûr!
  • Un slinky. C’est simple et ça intrigue toujours au moins pour une bonne vingtaine de kilomètres.
  • Le jeu Quand est-ce qu’on arrive?: 500 cartes de choses qu’on doit repérer dans le paysage. Parfait pour que tout le monde joue même le chauffeur!
  • Des petites (et nouvelles) figurines! Avant de partir pour un voyage, je fais un tour à mon Dollorama préféré pour acheter des bestioles en plastique. Je choisis des paquets où il y en a plusieurs, je les ouvre et les divise en deux dans des sacs Ziploc. Et voilà! De quoi les amuser pour un petit bout!
  • Des livre-audio! Cela change des ritournelles pour enfants qui ont souvent un effet de somnolence chez les parents! J’ai particulièrement un faible pour Pas de tache pour une girafe (pour le 3-5 ans), La nouvelle maitresse lue par nulle autre que sa pétillante auteure, Dominique Demers (pour les 6-9 ans) et les contes de Fred Pellerin (pour les 10 ans et plus).
  • Un de jeux qui m’a permis de me promener sans souci pendant longtemps est les Doodle de Fisher-Price (il en existe désormais en format pratique plus long que large parfait pour la voiture!). Pas de dégât, des pages à l’infini, robuste et efficace! Un vrai investissement!
  • On peut aussi s’adonner en groupes à de petits jeux n’exigeant rien comme préparation comme jouer à «Ni oui, ni non» ou aux classiques devinettes (on pense à une chose et les participants posent  des questions auxquelles on doit répondre que par oui ou non).

Permissions spéciales?

C’est selon moi le temps d’accorder des permissions spéciales durant les longs trajets. On accorde le droit à nos enfants de jouer autant qu’ils le veulent à leur jeu vidéo portatif. Si on est des amateurs de films, on peut investir aussi dans l’achat d’un DVD portatif. Reste ensuite à établir une règle pour le choix du film et le tour est joué. Cela nous sauve bien des soucis et promis, on n’entend plus «On arrives-tu?».

Dernier petit truc qui marche bien : on prête l’appareil photo aux enfants, à tour de rôle. C’est le temps idéal pour qu’il se pratique : les risques de chutes sont minimes dans l’habitacle. Chez nous, les petits s’amusent à faire le concours des faces de clowns que l’autre prend ensuite en photos ou l’inventaire de tout ce qu’il y a autour d’eux. Saisissant tout ce qu’on traine… mais c’est pour une si bonne cause!

Nadine Descheneaux, rédactrice

Vous aimerez aussi

Commentaires