La version par manoeuvres externes

Auteur
Cynthia Brunet
La version par manœuvres externes

Il arrive parfois que notre bébé oublie de se retourner, tête vers le bas, en prévision de l’accouchement. Si c’est votre cas, votre médecin vous proposera une version par manœuvres externes. De quoi s’agit-il? Serait-il préférable d’opter tout de suite pour une césarienne?

La version céphalique par manœuvres externes (VCME)

Vers la 35e semaine, si votre bébé se présente par le siège, votre médecin vous suggéra une version céphalique par manœuvres externes (VCME), couramment appelée version. Une échographie permettra d’établir le type de siège, la quantité de liquide amniotique et la croissance fœtale. 

En fonction de ces derniers résultats, votre médecin décidera si la version peut avoir lieu ou non. Idéalement, elle doit être exécutée entre la 35e  et 37e semaine de grossesse.

L’objectif consiste à tourner le bébé afin qu’il dirige sa tête vers le bas. Pour se faire, le gynécologue, à l’aide de ses mains, exercera de fortes pressions sur l’abdomen de la mère à des endroits spécifiques. Bien sûr, puisqu’on viendra appuyer fermement sur votre ventre, l’intervention peut s’avérer douloureuse. Si tel est votre cas, on vous offrira une sédation.

N’ayez craintes, tout au long des manœuvres, vous et votre bébé serez surveillés de près. Un monitorage permettra de vérifier que vous n’avez pas de contraction, que le rythme cardiaque du bébé demeure stable et que le cordon ne s’enroule pas autour de son cou. Une surveillance sera également effectuée durant une heure par la suite.

Près d’une fois sur deux, les manipulations fonctionnent, selon l’Institut national de santé publique Québec. Dans la majorité des cas, les bébés conserveront cette nouvelle position, mais certains décideront de se retourner à nouveau. Dans cette situation, il sera possible de procéder à une autre version ou d’envisager un accouchement par le siège.

 

Les risques associés à la version

De façon générale, l’intervention se déroule sans aucun problème. Toutefois, dans de très rares circonstances, elle peut provoquer :

Exceptionnellement, elle peut mener à une césarienne. C’est d’ailleurs pour ces raisons que la version se déroule vers la 36e ou 37e semaine et non pas avant. À ce moment, votre fœtus, déjà bel et bien un bébé, possède tout ce dont il a besoin pour venir au monde.

 

Si la version n’est pas réussie?

S’il est impossible de procéder à une version ou si elle ne fonctionne pas, vous pourrez tenter un accouchement par le siège. En effet, la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada recommande dorénavant l’accouchement vaginal, même si le fœtus n’a pas la tête vers le bas. Pour se faire, votre bébé devra être en siège complet ou décomplété et vous devrez respecter des critères précis.

 

Pourquoi ne pas préconiser la césarienne?

Lorsque possible, on tente par tous les moyens de l’éviter, évidemment, pas au détriment de la santé de la mère ou de celle du fœtus. Il est maintenant reconnu que l’accouchement vaginal possède bien plus d’avantages que la césarienne.

Même si plusieurs craignent les douleurs associées à l’accouchement, il n’en demeure pas moins que la césarienne s’avère un acte chirurgical majeur. Vous vivrez peut-être moins de souffrance lors de la naissance de votre bébé, mais la période de récupération sera plus longue et le risque d’infection accru.

 

Et advenant une césarienne?

Votre professionnel de la santé envisagera les différentes possibilités qui s’offrent à vous, en considérant votre état de santé et celle de votre enfant à naitre. Il ne prendra, surtout, aucun risque. S’il est préférable pour vous et votre bébé de recourir à la césarienne, vous devez faire confiance à l’équipe qui vous entoure. De plus, sachez que vous n’avez nul besoin de faire le deuil d’un accouchement naturel. L’accouchement vaginal après une césarienne (AVAC) se pratique maintenant fréquemment.

 

Ne vous inquiétez pas trop tôt!

Chaque grossesse, tout comme chaque accouchement, est unique. Savourez la vôtre pleinement, malgré certains aléas. Ne vous inquiétez pas outre mesure et surtout pas trop tôt. Plusieurs bébés se retournent uniquement vers la 32e semaine. Et même si le temps passe, votre merveille peut décider, à la toute dernière minute, de changer de position. Bon accouchement!

Vous aimerez aussi