Vaginose bactérienne et risque de fausse couche

Auteur
Chantal Lemay

Enceinte de quelques semaines, Marie vient d'apprendre qu'elle fait une vaginose bactérienne pour laquelle elle doit prendre des antibiotiques. Elle se demande si cela pourrait provoquer une fausse couche.

La vaginose bactérienne est un débalancement de la flore vaginale. La cause de cette condition est controversée puisque certains postulent qu'il s'agit d'une croissance exagérée de bactéries alors que d'autres soutiennent qu'il s'agit d'une diminution d'un certain type de bactéries. Il s'agit par contre d'une condition qui se manifeste chez 10 à 30 % des femmes enceintes, et ce, plus particulièrement en début de grossesse. Les données scientifiques semblent indiquer que la vaginose bactérienne augmente le risque de rupture prématurée des membranes, d'accouchement avant terme et de fausse-couche.

Vous avez donc agi prudemment en consultant votre médecin afin d'assurer la prise en charge de votre condition. Selon l'équipe des pharmaciennes du CHU Sainte-Justine, le Métronidazole (Flagyl) pendant 7 jours représente le traitement de choix pour la vaginose bactérienne. Il peut aussi être pertinent de faire un test de dépistage à la fin du traitement chez certaines patientes à risque de récidives.

Enfin, il est nécessaire de faire confiance au médecin qui a fait l'évaluation de votre col. De plus, je vous recommande, par mesure de précaution, d'éviter les facteurs de risques connus et associés à la vaginose bactérienne : douches vaginales, partenaires multiples et tabagisme.

Vous aimerez aussi

Commentaires