Streptocoque B et accouchement

Auteur
Chantal Lemay

Sandra est à son 3e trimestre de grossesse et porteuse de la bactérie Streptocoque B. Elle se demande quels sont les dangers réels...

Ce que c'est

Il est important de savoir que les bactéries Streptocoques du groupe B (Strepto B) se retrouvent assez souvent dans le vagin, le rectum et la vessie des femmes, mais qu'elles sont généralement inoffensives.

Risques et conséquences 

Chez la femme enceinte, il existe un risque de transmission entre la femme porteuse et son nouveau-né lors de l'accouchement. En effet, selon la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, entre 40 et 70 % des femmes atteintes de bactéries Streptocoques du groupe B contaminent leur bébé au moment de l'accouchement (lors du passage dans le vagin).

Seulement un faible pourcentage des nouveau-nés ainsi contaminés développent une infection à strepto B, mais les conséquences sur leur santé peuvent être très graves. En effet, ils pourraient développer une atteinte aux poumons ou au cerveau (méningite) et en décéder soit de façon très rapide (dans les heures qui suivent la naissance) ou de façon plus tardive (plus de 7 jours après la naissance).

Prévention 

C'est donc dans le but de prévenir l'infection chez le nouveau-né que la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada ainsi que la Société canadienne de pédiatrie recommandent le dépistage de cette bactérie au niveau du rectum et du vagin de la femme enceinte entre 35 et 37 semaines de grossesse.

Il s'agit simplement de frotter une tige-montée (Q-tip) au niveau du rectum et du vagin et de vérifier s'il y a présence de la bactérie en question.

Les résultats indiquent habituellement si la femme est colonisée (porteuse d'une bactérie streptocoque B sans symptôme) ou si la femme est infectée (porteuse d'une bactérie streptocoque B avec symptômes d'infection). En général, la femme enceinte est traitée seulement si elle présente une infection.

Traitement 

Lors de l'accouchement, la femme colonisée, infectée ou traitée pour infection à streptocoques B reçoit habituellement des antibiotiques. Ceux-ci traversent la barrière placentaire pour atteindre et protéger le bébé à naitre (à condition que la naissance se produise plus de 4 heures après le début des antibiotiques).

Par la suite, le nouveau-né devrait faire l'objet d'une surveillance accrue de la part de l'équipe soignante. Selon son état, il peut généralement cohabiter avec sa mère et il devrait bénéficier de sa proximité comme tout autre nouveau-né.

Finalement, la colonisation ou l'infection à strepto B chez une femme enceinte n'est généralement pas une raison pour « provoquer » un accouchement avant terme.

Vous aimerez aussi

Commentaires