Le sel et la femme enceinte

Auteur
Caroline Allen
Le sel et la femme enceinte

Auparavant, on demandait aux femmes enceintes de réduire leur consommation de sodium au maximum. Aujourd’hui, on réalise qu’il n’est pas aussi néfaste qu’on peut le croire. Il a même de nombreux bienfaits. D’ailleurs, une alimentation trop faible en sodium causerait des baisses de pression et risquerait de provoquer la déshydratation, des nausées et des vertiges, ce qui n’est pas du tout souhaitable durant la grossesse. En contrepartie, une alimentation trop riche en sodium peut engendrer divers problèmes, dont l’hypertension.

Qu’est-ce que le sodium?

Le sodium, communément appelé « sel », est un électrolyte présent dans le sel de table et dans de nombreux aliments transformés. On le retrouve en grande quantité dans les produits surgelés, les viandes transformées comme les saucisses et les charcuteries, les préparations de bouillons commerciaux, les produits en conserve et les fromages.

Il est possible d’en limiter sa consommation en privilégiant les aliments frais et naturels, les assaisonnements avec des épices et des fines herbes et en évitant les produits transformés.

Quel est son rôle?

Le sodium contrôle les liquides corporels et la pression artérielle en plus de participer aux fonctions musculaires et nerveuses de l’organisme. Il est donc essentiel au bon fonctionnement du corps humain, mais il doit être consommé avec parcimonie.

Quelle est la consommation recommandée? 

Santé Canada recommande aux femmes enceintes de consommer environ 1500 milligrammes de sodium par jour. Une consommation quotidienne de plus de 2300 milligrammes peut engendrer une augmentation de la pression artérielle.

Le principal problème qui guette la femme enceinte : l’hypertension

L’une des principales problématiques liées à une trop grande consommation de sel est l’hypertension artérielle. Pendant la grossesse, elle comporte de nombreux risques pour la femme enceinte (maladies cardiovasculaires ou insuffisance rénale) et son bébé (petit poids à la naissance ou fausse couche).

Certaines femmes souffrent d’une légère hypertension durant la deuxième moitié de leur grossesse qui peut être, entre autres, le résultat de l’augmentation du volume sanguin. Ces femmes doivent surveiller leur alimentation et s’offrir davantage de périodes de repos. Il est impératif de contrôler la pression artérielle afin d’éviter toute complication telle que la prééclampsie. Lorsque nécessaire, le médecin peut aussi prescrire un médicament. Normalement, tout revient à la normale dès les premières semaines qui suivent l’accouchement.

Il est important de vérifier votre pression artérielle pendant ces neuf mois, pour votre santé et celle de votre bébé. Si votre pression est élevée à plus d’une reprise, votre médecin souhaitera probablement effectuer un suivi plus serré et vous conseillera peut-être de consulter une nutritionniste.

 

Bref, la consommation de sodium doit être surveillée en tout temps, surtout durant la grossesse. Rappelez-vous que le sel ne se trouve pas uniquement dans la salière. Il se cache partout. En mangeant des aliments frais et en préparant vos propres repas, vous devriez réussir à respecter l’apport recommandé. Consultez le feuillet des diététistes du Canada pour plus d’information.

Vous aimerez aussi