Se remettre d’une césarienne

L’enquête la plus récente effectuée par Statistiques Canada en 2004-2005 révèle que plus d’un enfant sur quatre naît par césarienne au Québec et au Canada. Bien que largement pratiquée de nos jours, elle demeure un acte chirurgical important. Voici quelques renseignements sur le déroulement postnatal de ce type d’accouchement.

Suite à l’accouchement

En sortant de la salle d’opération et pendant plusieurs heures, il est tout à fait normal que vous ne sentiez pas vos jambes. L’anesthésie s’estompera graduellement. Le lendemain matin de votre accouchement, les infirmières vous demanderont de vous lever. Au début, vous éprouverez de la difficulté, mais plus les heures passeront, mieux vous vous sentirez.

Plus tôt vous vous lèverez, mieux ce sera puisque la position verticale favorise la circulation sanguine. Enfin, le lendemain de l’opération, les infirmières vous retireront également la sonde urinaire afin de vous encourager à vous déplacer et éviter les risques d’infection qu’elle pourrait engendrer.

Apaiser la douleur

À la suite de l’accouchement, les infirmières vous donneront des anti-inflammatoires ainsi que de la codéine pour soulager la douleur. Il est important de se rappeler que les antidouleurs fonctionnent plus efficacement lorsqu’ils sont pris à temps. Respectez la posologie et n’attendez pas que la douleur réapparaisse pour les prendre à nouveau. Vous quitterez la maternité avec une trousse de médicaments qui vous sera remise par l’équipe médicale. Plus les jours avanceront, plus la douleur s’estompera.

La cicatrice

En général, la cicatrice est faite par une incision horizontale légèrement au-dessus de l’os pubien. Des pansements de rapprochement apposés sur la cicatrice tomberont d’eux-mêmes au cours des dix jours suivant la chirurgie. Suite à l’accouchement et pendant plusieurs semaines, la cicatrice sera rouge et livide.

Au fil du temps, elle deviendra rose et quelques années plus tard, elle sera pratiquement invisible. Pendant quelque temps, vous sentirez un engourdissement en raison des nerfs sectionnés, des tiraillements et même à l’occasion, des démangeaisons autour de la cicatrice. Ces sensations sont tout à fait normales, il est inutile de s’en inquiéter.

Bien que le risque d’infection soit rare, il est important de demeurer attentive à la cicatrisation. Dans le cas où la cicatrice deviendrait trop sensible, plus rouge, enflée, ou que vous observez des écoulements avec présence de pus, consultez un médecin rapidement. Une fièvre de plus de 38,5 degrés est également un indice à prendre en considération.

Évitez d’enfiler des vêtements trop serrés, optez plutôt pour des vêtements amples et des sous-vêtements de coton qui arrivent en dessous de la cicatrice. Enfin, il est important de laver et séchez la zone tous les jours. Afin de la sécher, ne frottez pas : tapoter délicatement la cicatrice avec une serviette propre. 

L’allaitement

Un accouchement par césarienne n’affecte généralement pas l’allaitement. Vous pourrez même donner le sein à bébé dans la salle de réveil. Une fois que l’allaitement est amorcé, vous n’aurez pas plus de difficulté que si vous aviez accouché par voies basses. De plus, les médicaments antidouleur sont en général tout à fait sécuritaires pour bébé. Renseignez-vous auprès de votre médecin si vous avez des doutes ou des inquiétudes.

Alimentation et remise en forme

Après un accouchement par césarienne, il est important de boire beaucoup d’eau, environ 8 verres par jour et de manger des aliments remplis de fibres (céréales, fruits, légumes)  afin d’éviter la constipation. Les mères qui ont accouché par césarienne souffrent parfois d’anémie. Il est alors conseillé de continuer de prendre des suppléments de fer et les multivitamines de type Materna qui sont normalement prises lors de la grossesse.

La remise en forme doit se faire progressivement. Il est important de ne pas solliciter les muscles du ventre et de ne pas se pencher. Il est également conseillé de ne pas lever un poids plus lourd que votre bébé. La marche à pied est toutefois encouragée. Écoutez votre corps et allez à votre rythme. Enfin, il est suggéré d’attendre la première visite postnatale avant de reprendre vos activités sportives.

Césarienne : obligatoire pour la deuxième grossesse?

Il n’est pas obligatoire pour une femme ayant accouché d’une césarienne d’y être restreinte pour une deuxième grossesse. Si vous le désirez et que des conditions médicales ne vous y contraignent pas, vous pourrez accoucher par voies naturelles. Consultez votre médecin à ce sujet.

Sabrina Hammoum, rédactrice Canal Vie
 

Vous aimerez aussi

Commentaires