Rhume, grippe et vaccination pendant la grossesse

Rhume, grippe et vaccination pendant la grossesse

Malgré toutes les précautions possibles, le rhume ou la grippe peut venir ternir quelques journées de votre grossesse. Ne vous en faites pas, ce mauvais virus sera rapidement derrière vous! Mais en attendant, que pouvez-vous faire pour soulager les symptômes ou, encore mieux, pour éviter de contracter la grippe?

Est-ce dangereux pour le bébé?

D’abord, soyez rassurée, le rhume et la grippe sont sans danger pour votre bébé. Toutefois, vous devez vous reposer et bien vous hydrater pour vous remettre sur pied rapidement. Ce sont les complications de ces virus, principalement la grippe, qui peuvent venir affecter votre grossesse. Alors, ne prenez aucune chance, prenez soin de vous et, aux besoins, consultez votre médecin.

Comment soulager les symptômes?

Durant la grossesse, il est déconseillé de prendre des médicaments, car ils peuvent traverser la barrière du placenta et atteindre le fœtus. Il en va de même pour ce qui est des produits naturels. En effet, la majorité des pommades à friction, comme le Vicks, ne doivent pas être utilisées par les femmes enceintes puisqu’elles contiennent, entre autres, du camphre et de l’eucalyptus. Il n’existe pas d’études qui permettent de savoir, hors de tout doute, que ces substances n’ont pas d’impact sur le développement du bébé.

Sachez cependant qu’il est permis de prendre de l’acétaminophène pour soulager une fièvre légère ou les douleurs associées au rhume ou à la grippe. Cependant, ne vous méprenez pas avec l’ibuprofène et l’aspirine. Ces deux derniers médicaments ne doivent pas être pris durant la grossesse, à moins d’avis contraire de votre médecin.

Pour la congestion nasale, vous pouvez utiliser une solution nasale d’eau saline. Pour ce qui touche les maux de gorge, gargarisez-vous avec de l’eau salée.

Si la toux, les maux de tête et de gorge s’avèrent trop importants, consultez votre pharmacien ou votre médecin.

Quand consulter?

Un rhume ou une grippe n’a rien de dramatique en soi. Toutefois, la fièvre et certaines douleurs doivent parfois être considérées comme un signal d’alarme. En effet, certaines situations demandent une consultation rapide. Selon l’Institut national de santé publique Québec (INSPQ), vous devriez communiquer avec votre médecin si :

  • Vous faites de la fièvre, température buccale de 38-38,4°C, et elle dure depuis plus de 24 heures.
  • Vous faites une forte fièvre, c’est-à-dire que votre température est de 38,5°C ou plus. Prenez là à deux reprises pour vous assurer de la mesure.
  • Votre toux et votre mal de gorge persistent durant plus de 3 jours.
  • Vos maux de tête sont accompagnés d’autres symptômes comme de la fièvre, de la confusion, des troubles visuels ou de la somnolence.
  • Votre état général se détériore.
  • Vous avez des inquiétudes.

Qu’en est-il de la vaccination?

Le choix de se faire vacciner ou non revient toujours à une analyse rigoureuse des risques potentiels et des avantages.  En regard de la vaccination contre la grippe, la littérature scientifique indique que les agents contenus dans le vaccin ne posent pas de risques pour le fœtus ou la grossesse. D’autre part, la documentation disponible indique que les femmes enceintes présentent un risque augmenté de complications et d’hospitalisations liées à la grippe.

Pour ces raisons, Santé Canada ainsi que la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada recommandent la vaccination contre la grippe pour toutes les femmes enceintes. Cette intervention vise non seulement à protéger la femme et sa grossesse, mais aussi à offrir une protection au nouveau-né par le transfert d’anticorps maternel après l’accouchement. 

 

Offrez-vous du repos et vous devriez rapidement reprendre le dessus sur ce mauvais virus. Si ce n’est pas le cas, ne prenez aucun risque et consultez Info-santé, ou encore, votre médecin.

Chantale Lemay, infirmière, et Cynthia Brunet, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi