Préparer notre enfant à l'arrivée de bébé

Préparer son enfant à l'arrivée de bébé

Votre petit trésor, votre bébé, s'apprête à vivre une étape importante : dans quelques mois, il deviendra votre « aîné ». Si l'arrivée d'un second bébé apporte un tournant majeur dans votre vie, il en va de même pour votre plus vieux, qui semble soudainement si grand. Voici quelques conseils pour bien préparer votre enfant à l’arrivée d’une petite sœur ou d’un petit frère.

Comment lui annoncer?

On suggère d'annoncer la grande nouvelle à notre aîné en même temps qu'on la partage avec notre entourage. Pour éviter les déceptions, on attend que le premier trimestre soit complété. De plus, il ne restera plus que 6 mois à attendre.

On le lui annonce en termes directs, clairs et simples, adaptés à son âge. On laisse la nouvelle faire son chemin, sans essayer de répondre à des questions qu'il n'a pas posées. On le laisse assimiler cette nouvelle réalité à son rythme et à sa façon. On ne s'en fait pas trop s'il a une réaction négative. On le laisse s'exprimer et on lui pose des questions. Il est normal qu'il ait des craintes et des inquiétudes.

L'habituer à son nouveau rôle

Même si bébé n'est pas encore là, on peut commencer tout de suite à préparer notre enfant à la réalité du quotidien avec un petit bébé. On lui explique qu'un nourrisson requiert beaucoup de soins et que le temps qu'on accordera au bébé est normal. Il est bien important de le rassurer quant à l'amour qu'on lui porte.

Pour rendre le tout plus concret, on le met en contact avec notre ventre qui grossit. Il prendra plaisir à sentir le bébé qui bouge. On peut également lui expliquer que le bébé entend et qu'il peut lui parler. On peut suivre avec lui, au fil des semaines et à l'aide d'ouvrages spécialisés, l'évolution de l'enfant dans l'utérus. On peut aussi lui faire participer au choix du prénom, lui demander son avis quant aux choix des jouets ou des objets utiles que bébé devra avoir dès sa naissance.

Doit-on l'amener aux échographies? Il s'agit d'une décision bien personnelle. Il faut tout de même garder en tête que dans l'éventualité où des anomalies seraient détectées, vous ne serez peut-être pas en mesure de rassurer votre enfant.

On le ménage

La venue d'un petit frère ou d'une petite sœur est un grand bouleversement. Mieux vaut procéder au changement de chambre, à l'entrée à la garderie ou à tout changement de routine plusieurs semaines ou mois avant l'accouchement.

Outre les changements nécessaires, on essaie de conserver les habitudes et routines qui le sécurisent.

On passe du temps avec lui

On ménage nos transports et on essaie de ne pas parler que du bébé. On s'assure de consacrer du temps de qualité à notre enfant. Pourquoi ne pas profiter des quelques mois avant l'arrivée du bébé pour favoriser un rapprochement père-enfant et du coup provoquer un détachement avec la mère? La coupure sera peut-être moins douloureuse au moment de la naissance.

Comme vous et le bébé à venir recevrez cadeaux et attentions pendant la grossesse et après l'accouchement, on peut préparer un cadeau qu'on remettra à notre aîné lors de la naissance. Un cadeau de la part du bébé.

On peut aussi, si ce n’est déjà fait, préparer un album photo juste pour lui. Il y trouvera des photos de sa naissance, lorsque vous l’allaitiez ou lorsqu’il prenait un biberon bien installé dans vos bras, lors d’un changement de couche, entouré de ses premiers jeux… bref, toutes les photos qui l’aideront à mieux comprendre que lui aussi, il a déjà été un nouveau-né. Cet album sera aussi précieux pour l’occuper lorsque vous aurez les bras bien remplis.

Le préparer au jour J

Il est également bien important de préparer notre enfant au jour de l'accouchement et de lui répéter souvent où papa et maman iront, ce qui va se passer, qui le gardera et pour combien de temps. On lui explique également qu'il pourra venir voir bébé dès que l'accouchement sera terminé.

Et pourquoi ne pas faire de ce moment un instant magique en donnant l'exclusivité de cette première rencontre à votre aîné? Papi et Mamie peuvent bien attendre quelques minutes dans le corridor pendant que, pour la première fois, vous vous retrouvez tous les quatre et que vous faites les présentations. Nul doute, à cet instant, votre petit trésor, votre bébé, vous paraitra tout à coup bien grand!

Des réactions normales

Ne vous étonnez pas si, un moment ou l'autre après l'accouchement, votre petit fait des crises de jalousie. C'est tout à fait normal et cette réaction n'en fait pas un monstre d'égoïsme pour autant. Il peut avoir l'impression que vous l'avez trahi et il sera fâché contre vous. Puis, il se tournera vers le petit à qui il en voudra d'avoir perdu sa place. Il pourra adopter un comportement régressif, faire des bêtises, avoir des caprices qu'il n'avait pas avant, il pourra paraitre triste, en colère ou agressif. Cela passera, si vous êtes patiente, tendre et affectueuse envers lui.

Caroline Bouffard, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi