Placenta et inquiétudes

Auteur
Cynthia Brunet
Placenta et inquiétudes

Le placenta peut engendrer un grand nombre d’inquiétudes. En effet, le bon déroulement de la grossesse y est directement lié. Placenta antérieur, praevia, déplacé, accreta, décollement placentaire, comme s’y retrouver et quand devons-nous réellement nous inquiéter?

De façon générale, le placenta s’implante sur la partie supérieure de l’utérus. Bien sûr, puisque chaque corps et chaque grossesse sont uniques, il peut à l’occasion se positionner différemment. Également, puisque tout est si minuscule au début de la grossesse, il peut se déplacer au fur et à mesure que l’utérus grossit. Les conséquences seront plus au moins grandes selon son emplacement à la toute fin de la grossesse

Placenta déplacé

Peut-être vous a-t-on mentionné que votre placenta est déplacé? Cela signifie que le placenta est inséré anormalement. Il est  implanté sur le segment inférieur de l’utérus. S’il recouvre le col, soit partiellement ou complètement, il est question de placenta praevia. Cependant, parfois, les médecins n’osent pas se prononcer en début de grossesse, car le tout peut évoluer d’une façon comme d’une autre. Assurément, vous aurez un suivi plus étroit afin d’identifier dans les semaines à venir le type de placenta. Pour le moment, rien ne sert de vous inquiéter, vous devez simplement patienter.

Placenta antérieur

Votre médecin vous mentionne que votre placenta est antérieur sans trop vous donner de détail? Vous n’avez en effet aucune raison de vous inquiéter. Un placenta antérieur signifie qu’il se trouve à l’avant de l’abdomen. Cette situation n’a rien de dangereux, tant pour vous que pour votre bébé et ne nécessite pas de césarienne.

Toutefois, il est possible que vous ressentiez moins les mouvements de votre bébé, car il y a une épaisseur supplémentaire, le placenta, qui vous sépare de lui. De plus, lors de vos rendez-vous de suivi, il est normal que votre médecin perçoive plus difficilement les battements de cœur du foetus. En effet, le placenta agit comme un écran qui réduit les bruits provenant de votre utérus. Vous ne devez simplement pas vous inquiéter si vous n’entendez pas le cœur de bébé.

Placenta praevia

Le placenta praevia signifie qu'il recouvre le col de votre utérus. Cette situation est plus préoccupante, car elle nécessitera une césarienne, dans la majorité des cas. En effet, lors d’un accouchement naturel, le placenta sortirait en premier. La circulation sanguine vers le bébé serait alors coupée, ce qui serait extrêmement dangereux pour lui.

Sachez néanmoins que lorsqu’un placenta praevia est identifié en début de grossesse, il peut évoluer au courant des mois qui suivent. S’il se déplace sur le côté, un accouchement sera alors envisageable. Tout au long de la grossesse, vous aurez un suivi particulier qui permettra d’identifier le moyen sécuritaire de donner naissance à votre enfant.

Notez également qu’un placenta praevia peut aussi provoquer des saignements lors des relations sexuelles. Si c’est le cas, elles seront malheureusement contre-indiquées pour toute la durée de la grossesse.

Placenta accreta : souvent une conséquence du placenta praevia

Un placenta accreta est une insertion anormale et trop profonde du placenta aux parois de l’utérus. Selon le CHU Sainte-Justine, cette condition survient environ 1 fois pour 2500 naissances. Les principaux facteurs de risques sont la présence d’un placenta praevia et une césarienne antérieure. Cette situation sera détectée lors de l’échographie ou à la suite de saignement.

Puisque le placenta ne peut se détacher de lui-même, une césarienne sera obligatoire. L’hémorragie constitue la principale complication.  Dans certaines circonstances, une transfusion sanguine sera nécessaire et il faudra parfois même procéder à l’hystérectomie soit l’ablation de l’utérus.

Décollement placentaire

Comment son nom l’indique, il s’agit d’un décollement du placenta. Selon le stade de la grossesse, les répercussions diffèreront. En début de grossesse, on peut remarquer un léger décollement du placenta. Parfois, vous aurez des saignements, parfois, on le remarquera uniquement lors de l’échographie. On vous conseillera du repos et on surveillera attentivement votre placenta lors d’une prochaine échographie.

Après 20 semaines, la situation peut s’avérer très grave. On nomme également le décollement placentaire : hématome rétroplacentaire ou placenta abruptio. Il s’agit alors d’une urgence obstétricale puisque l’hématome empêche la circulation entre la mère et son fœtus. Lorsque le décollement dépasse la moitié de la surface du placenta, on craint pour des troubles irréversibles au niveau neurologique et même pour une mort fœtale. Selon le niveau du décollement et le stade de la grossesse, la mère sera alitée ou une césarienne d’urgence aura lieu.

Les symptômes d’un décollement placentaire sont :

  • Des pertes de sang noirâtres;
  • De violentes douleurs abdominales;
  • Des nausées;
  • Une faiblesse générale.

Ces symptômes doivent en tout temps être pris au sérieux. Communiquez sans tarder avec votre professionnel de la santé.

 En conclusion…

Le placenta est effectivement très précieux et joue un rôle majeur et essentiel dans le développement de votre bébé. Mais ne vous en faites pas outre mesure, dans la majorité des cas, il remplit ses fonctions pleinement sans qu’on ait besoin de s’en soucier. Dans des circonstances où votre médecin mentionnerait l’une ou l’autre des situations mentionnées ci-haut, discutez-en avec lui et prenez le temps de lui poser toutes les questions qui vous traversent l’esprit. Bonne grossesse!

Vous aimerez aussi