La nausée chez la femme enceinte

La nausée chez la femme enceinte

Dès le début de la grossesse, plus de 70% des femmes souffrent de nausées, parfois accompagnées de vomissements. Ce malaise apparait généralement vers la 6e semaine et disparait vers la 12e semaine. Cependant, dans certains cas, les nausées persistent jusqu’à la fin de la grossesse.

Heureusement, il existe un médicament approuvé par Santé Canada : le Diclectin qui combine la doxylamine, un antihistaminique, et la pyridoxine, une forme de la vitamine B6. De nombreux médecins le prescrivent et il semble sans danger pour le fœtus. Toutefois, dans un premier temps, il vaut mieux tenter de contrôler les nausées et les vomissements à l’aide de moyens naturels.

Les causes

Lors d’une grossesse, le corps subit d’importants changements avant même que le ventre commence à s’arrondir. La forte augmentation d’estrogènes et la présence de l’hormone gonadotrophine chorionique (hCG) en grande quantité lors du premier trimestre seraient responsables de l’état nauséeux des femmes enceintes.

Selon le CHU Sainte-Justine, d’autres facteurs peuvent aggraver la situation comme une grossesse multiple, un surplus de poids ou un jeune âge. La fatigue, le stress et l’anxiété semblent aussi avoir un impact non négligeable. La présence de fer dans les multivitamines pourrait aussi causer des hauts le cœur.

Prévenir les nausées par des moyens naturels

Grignotez

Pour les éviter, on suggère de grignoter souvent, quitte à moins manger aux repas. Bien entendu, privilégiez autant que possible les aliments sains et nutritifs, mais soyez surtout à l’écoute de votre corps. Parfois, quelques croustilles salées viendront apaiser votre estomac et vous permettront de manger un repas équilibré par la suite.

Le même principe s’applique à la consommation d’eau. Buvez régulièrement, mais en petite quantité. Dans plusieurs cas, il s’avère préférable de boire avant ou après les repas, mais pas pendant.

Choisissez vos aliments

Laissez de côté les aliments riches, gras ou trop épicés et évitez les odeurs fortes. Lorsque possible, mangez des aliments non transformés, à leur état naturel, comme les fruits et légumes crus, les céréales entières et le pain de blé entier. D’ailleurs, souvent, ces aliments sont mangés avec appétit, alors que d’autres donnent la nausée seulement à y penser.

Si vous êtes sujette aux nausées dès le réveil, essayez de manger des craquelins, par exemple des biscuits soda, une quinzaine de minutes avant de quitter votre lit. Cette habitude pourrait vous éviter des désagréments.

Ajoutez du gingembre et du citron à votre quotidien

Le gingembre a la réputation d’avoir des propriétés anti-nauséeuses. Sans en abuser, essayez d’en consommer à l’occasion, par exemple en laissant infuser un morceau de gingembre frais pelé dans de l’eau bouillante. La racine aux multiples vertus peut aussi facilement être intégrée à vos repas au quotidien.

Il semblerait même que les biscuits au gingembre auraient un effet positif. Pour celles qui n’en sont pas friandes, sachez que le gingembre existe sous forme de gélules, que vous pouvez consommer comme supplément alimentaire.

Le citron possède lui aussi la capacité d’éloigner les nausées. Le simple fait de le sentir permettrait de diminuer les symptômes. Vous pouvez boire un peu de jus de citron mélangé avec de l’eau à votre réveil ou ajouter quelques quartiers de citron frais dans votre verre d’eau.

Portez un bracelet anti-nausées

Il existe sur le marché des bracelets anti-nausées qui, en exerçant une pression sur un point spécifique du poignet, soulageraient les maux de cœur. Ce point, qui est situé sur la face interne de l’avant-bras, à une distance de trois doigts du poignet, correspond au point d’acupuncture P6. Si vous ne souhaitez pas vous procurer le bracelet qui est offert en pharmacie, vous pouvez masser légèrement le point du bout du doigt.

Laissez tomber les multivitamines pour un certain temps

Le fer qui se retrouve dans les multivitamines peut irriter l’estomac et provoquer des nausées. Il est possible de remplacer ce supplément par un simple comprimé d’acide folique. Lorsque les nausées auront cessé, probablement vers la 12e semaine, vous pourrez recommencer à prendre des multivitamines.

Reposez-vous

Le repos constitue souvent l’une des solutions aux nausées. Selon vos intérêts, offrez-vous un temps d’arrêt en consultant, par exemple, un acupuncteur qui pourra vous venir en aide tout au long de la grossesse. Si vous le préférez, vous pouvez également vous tourner vers la massothérapie ou le yoga. L’idée est simplement de vous offrir un moment pour vous reposer, vraiment. Votre corps travaille à la création d’un petit être, acceptez de ralentir la cadence.

Et le bébé?

Même si vos nausées sont accompagnées de vomissements, ne vous inquiétez pas pour la santé du bébé. Il parviendra à prélever les vitamines et les nutriments nécessaires à son développement. Hydratez-vous bien et consommez plusieurs petites collations. Toutefois, si vous n’arrivez plus à vous alimenter correctement, à dormir et que vous perdez du poids, parlez-en à votre médecin.

Dans des cas extrêmement rares, des vomissements très sévères nécessiteront une intervention médicale. Heureusement, pour la majorité des femmes, l’épisode des nausées n’est qu’un dur moment à passer qui, au bout du compte, ne causera aucun dommage.

Violaine Dompierre et Cynthia Brunet, rédactrices Canal Vie

Vous aimerez aussi