Kyste à l'ovaire pendant la grossesse

Auteur
Cynthia Brunet
Kyste à l'ovaire pendant la grossesse

L’annonce d’un kyste à l’ovaire pendant la grossesse engendre des interrogations et surtout des craintes. Sachez toutefois que les kystes ovariens sont communs et que, dans la plupart des cas, il n’entraine aucun danger pour votre bébé.

Qu’est-ce qu’un kyste ovarien?

Selon le Larousse médical, il s’agit d’une « collection anormale de liquide, recouverte d’une membrane et située à l’intérieur d’un ovaire. »

La taille peut varier de quelques millimètres à plusieurs centimètres de diamètre. Lorsqu’il y a plusieurs kystes au sein d’un même ovaire, on parle d’ovaires polykystiques.

Il existe deux types de kystes:

  1. Kystes fonctionnels: Ils sont associés à un hyperfonctionnement des hormones qui servent à réguler l’ovaire. Ils peuvent alors apparaitre et disparaitre selon le cycle menstruel. Ils représentent 90 % des cas.
  2. Kystes organiques: Du côté de ces derniers, la cause de leur apparition demeure inconnue. Ils sont permanents et leur état ne change pas, peu importe le moment du cycle menstruel.

Quels en sont les symptômes?

De façon générale, les kystes ne provoquent aucun symptôme. Ils sont habituellement détectés lors d’un examen gynécologique ou d’une échographie. Dans d’autres cas, vous pouvez ressentir :

  • une pesanteur abdominale,
  • des douleurs lors des relations sexuelles,
  • une difficulté à uriner,
  • ou encore, avoir des saignements.

Quel est l’impact lors d’une grossesse?

Il arrive qu’un kyste à l’ovaire soit découvert en cours de grossesse. Votre médecin vous prescrira alors un examen échographique pour en connaitre le type et sa grosseur.

Dans la majorité des cas, il s’agit d’un kyste fonctionnel qui n’a aucun impact sur vous et votre bébé. Votre médecin en surveillera toutefois son évolution et s’assurera qu’il ne peut en aucune façon affecter le bon déroulement de votre grossesse.

Dans de rares situations, le kyste est organique. En fonction de sa grosseur, votre médecin décidera de la marche à suivre. Il est possible qu’il soit traité uniquement après votre grossesse. Si une intervention médicale est nécessaire, votre médecin attendra votre second trimestre pour l'effectuer afin d'écarter tout danger pour votre bébé.

 

Savoir que l’on a un kyste amène toujours son lot d’inquiétudes. Prenez le temps d’en discuter avec votre professionnel de la santé. Vous réaliserez également que vous n’êtes pas la seule dans cette situation. Soyez sans crainte, votre médecin assurera votre bien-être tout comme celle de votre bébé.

Vous aimerez aussi