L'hypertension pendant la grossesse

Auteur
Cynthia Brunet
L'hypertension pendant la grossesse

L’hypertension gestationnelle est une complication courante de la grossesse. Selon la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, elle touche près de 5 % des femmes enceintes et 10 % des femmes qui en sont à leur première grossesse.

Toutefois, si votre médecin vous demande de prendre votre pression à la maison, ne paniquez pas! D’ailleurs, cela aurait comme effet de la faire augmenter! Peut-être aviez-vous une pression légèrement plus élevée qu’à l’habitude lors de votre dernier rendez-vous. Votre médecin souhaite alors s’assurer qu’elle redescend à des valeurs normales. Dans tous les cas, il faut éviter l’hypertension, particulièrement pendant la grossesse ou, à tout le moins, la contrôler.

L’hypertension

Lorsque la pression artérielle dépasse la mesure de 140/90, on suspecte une hypertension, lorsque la mesure dépasse 150/110, il est question d’hypertension grave. Évidemment, la pression peut augmenter à la suite d’un effort physique ou d’une journée exigeante et stressante. Pour poser un diagnostic, un suivi plus étroit sera fait et plusieurs mesures seront prises.

Facteurs de risque

Certaines femmes sont plus à risque de développer une hypertension gestationnelle. En voici quelques raisons :

  • Il s’agit de votre première grossesse.
  • Votre mère ou vos sœurs ont souffert d’hypertension gestationnelle.
  • Vous êtes âgée de moins de 20 ans ou de plus de 40 ans.
  • Vous souffriez déjà d’hypertension avant la grossesse.

Traitement de l’hypertension gestationnelle

Selon votre situation, d’autres examens peuvent être nécessaires pour vérifier que tous vos organes fonctionnent correctement. En fonction de la gravité de votre hypertension, différents traitements sont possibles :

  • du repos;
  • des suppléments en calcium;
  • des médicaments pour contrôler votre pression;
  • l’accouchement, selon le nombre de semaines de votre grossesse.

Complications

À partir de la 20e semaine, l’hypertension peut mener à la prééclampsie, une maladie dangereuse pour la mère comme pour son fœtus. Pour cette raison, votre urine sera analysée lors de chaque rendez-vous, et votre pression sera prise. En effet, la prééclampsie est détectée par une hausse de la pression artérielle et la présence de protéine dans l’urine.

Les symptômes de la prééclampsie

Toutes celles qui souffrent d’hypertension doivent être à l’affût des symptômes associés à la prééclampsie, entre autres :

  • les maux de tête,
  • la vision brouillée,
  • les étourdissements,
  • la nausée ou les vomissements,
  • l’essoufflement. 

Si vous remarquez ces symptômes, communiquez sans tarder avec votre médecin ou rendez-vous à votre unité de naissance.

La prévention

Pour prévenir les signes de l’hypertension, faites de l’exercice sur une base régulière et assurez-vous d’avoir une bonne alimentation. Offrez-vous du repos et tentez de ne jamais vous surmener.

N’oubliez jamais que votre corps travaille fort pour créer le plus magnifique des bébés. Prenez soin de vous!

Vous aimerez aussi