Devrais-je prendre de l'acide folique avant la grossesse?

Auteur
Cynthia Brunet
Devrais-je prendre de l'acide folique avant la grossesse?

Vous rêvez du jour où vous serez enceinte? D’ici là, vous souhaitez mettre toutes les chances d’avoir un bébé en santé. Devriez-vous commencer à prendre un supplément d’acide folique dès maintenant?

Supplément d’acide folique avant la grossesse

Vous faites bien de vous poser des questions avant même d’être enceinte. En effet, Santé Canada recommande de prendre un supplément contenant 0.4 mg d’acide folique 3 mois avant le début de la grossesse et ensuite tout au long de ces 9 précieux mois.

L’acide folique s’avère indispensable au bon développement de la colonne vertébrale, du cerveau et du crâne du bébé. Les suppléments permettent donc de réduire les risques d’anomalies du tube neural et d’éviter le spina-bifida.

Pour éviter autant que possible les anomalies du tube neural, il est important de savoir que les bienfaits de l’acide folique sont à leur maximum au tout début du développement de l’embryon. Cependant, à ce stade de la grossesse, la plupart des femmes ne savent pas encore qu’elles portent un enfant. C’est pour cette raison que la prise de supplément doit débuter dès que l’on songe à concevoir un bébé. D’ailleurs, Santé Canada suggèrent à toutes les femmes en âge de procréer de prendre un supplément d’acide folique.

La bonne dose

La majorité des femmes doivent prendre un supplément de 0,4 mg d’acide folique avant et pendant la grossesse. Vous en trouverez dans la majorité des multivitamines. Toutefois, certaines femmes auront besoin d’une dose plus élevée, entre autres :

  • celles qui ont été confrontées des anomalies du tube neural lors d’une grossesse précédente;
  • celles qui ont des antécédents familiaux d’anomalies congénitales ou du tube neural (ou du côté de leur conjoint)

Une dose plus élevée d’acide folique sera également prescrite aux femmes qui souffrent de certaines maladies dont :

  • la maladie cœliaque,
  • la dialyse rénale,
  • les maladies du foie,
  • le pontage gastrique,
  • le diabète antérieur à la grossesse,
  • la maladie intestinale inflammatoire,
  • la consommation excessive d’alcool.

Dans tous les cas, il ne faut pas dépasser 1 mg d’acide folique par jour, à moins d’avis contraire de votre médecin. Parlez-en avec votre professionnel de la santé pour connaitre la dose requise.

 

Bref, même si l’acide folique se retrouve aussi dans divers aliments, il est fortement conseillé d’en prendre sous forme de supplément dès que vous envisagez concevoir un bébé. Pour plus d’information, consultez infogrossesse.ca et le Guide mieux vivre avec son enfant de la grossesse à deux ans.

Vous aimerez aussi