Dans de nombreux films d'amour et livres de grossesse, on décrit la réaction de l'homme qui apprend qu'il sera papa comme une véritable apothéose! Il saute dans les airs, embrasse sa tendre moitié, c'est la plus belle journée de sa vie. Mais le scénario peut aussi être tout autre...

Il ne voulait pas d'enfants tout de suite

En effet, il arrive, surtout dans le cas d'une grossesse qui arrive un peu trop tôt ou qui est carrément non désirée, que la réaction du futur papa ne soit pas celle espérée... Vous pourrez alors vous attendre à des phrases du genre « Ma vie est finie, moi qui croyais pouvoir voyager, je ne suis pas prêt, pas maintenant, je ne pourrai plus être libre, plus voir mes amis... » Et vous entendrez peut-être même dans votre coeur qu'il se sent désormais obligé de rester avec quelqu'un avec qui il n'avait peut-être pas envie de passer sa vie. En l'occurrence : vous.

Réactions possibles

Certains conjoints quittent leur amoureuse, étouffés à l'idée de devoir affronter cette nouvelle responsabilité. D'autres, qui ont le sens aigu des responsabilités, préféreront rester et assumer leur rôle de papa, mais il faut savoir être patiente pour l'accompagner dans ses réactions et ses réflexions.

Si votre conjoint décide de demeurer avec vous, vous pourriez constater un changement de comportement, surtout s'il n'arrive pas à se faire à l'idée qu'il sera papa. S'il était très câlin auparavant, il peut vous sembler froid et distant désormais. Il peut refuser le dialogue, vous donner l'impression que vous êtes la seule responsable de cet « accident » qui a fait arriver votre bébé un peu trop vite selon les plans que vous aviez établis. Et comme les hormones vous rendent encore plus émotive que d'ordinaire, ce sera un obstacle très difficile à surmonter. Mais la plupart du temps, ça passe.

Une pression psychologique très lourde

Il arrive aussi que le futur papa, même s'il désirait la grossesse, se mette soudain à paniquer en réalisant qu'il devra bientôt être responsable d'un petit être, et ce, pour la vie! Toute une vie, c'est long! Il craint de ne pas être à la hauteur et prend panique. Son entourage a beau tenter de le rassurer, lui dire que c'est une réaction normale, il n'en demeure pas moins qu'il ressentira une terrible angoisse à l'idée que sa vie va changer radicalement dans quelques mois.

Encore ici, sa réaction peut être la fuite du domicile conjugale pour quelque temps, parfois pour toujours, ou une réaction d'éloignement qui se traduit par de la froideur envers vous, de l'impatience et un refus de discuter.

Il a peur de perdre sa liberté

S'il vivait une vie de célibataire avec tout ce que ça implique (sorties de dernières minutes, rencontre avec les gars, dépenses impulsives...), il se peut qu'il trouve horrifiante l'idée que tout ça s'achèvera bientôt. Si, au contraire, il n'a pas eu le temps de vivre sa vie à plein, d'en profiter parce que, par exemple, il termine tout juste ses études, il peut aussi se rebuter en s'imaginant les prochains mois où il sera contraint à rester à la maison et assumer un rôle qu'il ne voulait pas vivre pour l'instant.

Dans ce cas, même s'il était très sédentaire, il se peut qu'il se mette à sortir à outrance, question de se prouver que sa vie n'est pas finie. Il arrive même que des hommes ne rentrent pas de la nuit, chose qu'ils n'avaient jamais faite avant. Ça aussi, en principe, ça rentrera dans l'ordre un peu après la venue de bébé. Certains hommes réagissent ainsi pendant la grossesse, d'autres à la naissance de l'enfant. Ils veulent être certains qu'ils peuvent encore se permettre ce genre de folie, que tout n'est pas fini. Pour la maman qui se réveille la nuit pour allaiter et qui voit le lit vide de son conjoint, c'est la déchirure. Mais ça finit souvent par passer...

Il est jaloux

Pendant ces neuf mois, vous serez la grande vedette. C'est incontestable. Non seulement vous ne vous serez jamais accordé autant d'attention vous-même, parfois au déplaisir de votre conjoint, mais l'intérêt de votre famille et de vos amis sera tourné vers vous. Toutes conversations graviteront autour de votre petit être.

Certains hommes réagissent mal à cette situation. Ils n'ont plus l'attention qu'ils avaient auparavant. Ils se sentent rejetés, en dehors d'une histoire à laquelle ils ont pourtant pris une grande part. C'est la raison pour laquelle il est important d'essayer de l'impliquer dans votre joie, dans l'évolution du bébé, de lui donner de l'affection malgré votre fatigue et vos nouvelles préoccupations et parfois malgré sa froideur. Si, bien sûr, il s'ouvre un peu. Il est important aussi d'essayer de le retrouver dans des activités que vous aviez auparavant. Allez au cinéma, au restaurant, prenez une fin de semaine d'amoureux pour rigoler, pensez à autre chose, parlez d'autre chose que du bébé. Ça peut lui permettre de prendre une bouffée d'air frais et de réaliser que vous êtes toujours la même femme de qui il est tombé amoureux. Il aura un petit répit et se sentira peut-être moins étourdi par le flot d'émotions qui pèse sur votre couple depuis quelques semaines.

Il n'aime pas mon ventre

Un ventre tout rond, la majorité des gens trouvent ça mignon. Mais le miracle de la vie peut sembler très étrange pour un homme, surtout quand le bébé commence à bouger assez pour faire remuer votre ventre. Certains hommes ont des réactions de dégoût qu'ils tenteront de cacher, d'autres auront l'impression que vous avez un extra-terrestre dans votre ventre. Il ne faut pas oublier que si vous, vous vous sentez très prise au niveau émotif par le petit être qui est en vous, pour lui, c'est tout sauf concret. Il est étranger à ce qui se passe dans votre corps et n'a, pour l'instant, que peu d'attachement face à cet inconnu qui pousse de jour en jour. Ne prenez pas ça personnel. Un jour, votre ventre reviendra plat... Pas forcément comme il l'était avant votre grossesse, et ça fait partie de la vie, mais au moins, il n'y aura plus de petit être grouillant à l'intérieur!

Il ne veut plus faire l'amour

C'est, malheureusement, un phénomène qui se produit souvent. Et c'est d'autant plus dommage que beaucoup de femmes ont des besoins sexuels beaucoup plus grands pendant cette période, occasionnés par une poussée d'hormones. Ce manque de désir des hommes s'explique de plusieurs façons :

  • Pour certains d'entre eux, le fait que vous deveniez une maman efface votre potentiel « d'amante », de femme désirable et sexuellement active. Il y a même des hommes qui identifient leur conjointe à leur propre mère, ce qui, évidemment peut occasionner un effet disons... castrateur.
  • Des futurs papas ont aussi l'impression que le corps de leur femme ne leur appartient plus, qu'il n'a plus les mêmes fonctions qu'avant. Il sert à faire grandir la vie et ne se sentent pas en droit de pouvoir trouver du plaisir en lui.
  • D'autres hommes ne sont tout simplement pas excités devant ce corps qui s'arrondit et qui perd les formes d'avant. Ça arrive parfois. Au contraire, plusieurs autres se disent ravis de ce corps qui procure maintenant à la femme une poitrine volumineuse.
  • Certains conjoints craignent de blesser le bébé qui vit en leur partenaire. Pourtant, celui-ci est vraiment confortablement installé et ce genre d'activités ne le perturbe pas du tout.
  • Il arrive que les conjoints se sentent très mal à l'aise de savoir qu'une troisième personne, en l'occurrence leur futur bébé, soit témoin de leurs actes très intimes. À cela non plus, les papas en devenir n'ont pas grande inquiétude à avoir. L'enfant n'a pas conscience que ses parents font l'amour. Tout ce qu'il ressent, c'est que sa maman vit des moments qui lui font plaisir. Ça ne peut qu'être positif.

Et si rien ne lui donne le désir, il n'y a pas que la pénétration qui soit importante : les caresses aussi rapproche un couple. Pourquoi ne pas vous y adonner tendrement?

Comment réagir

  • Il faut comprendre, et espérer, que cette réaction n'est que passagère. À l'arrivée de bébé, quand son rôle sera concret, la situation risque de rentrer dans l'ordre. Vous vous ferez, à trois, une nouvelle routine.
  • Sans le rejeter, au contraire, en restant la même face à lui, vous pouvez quand même faire votre bulle. Vous portez un petit être en vous. Cette étape est l'une des plus importantes pour vous. Prenez vos plaisirs dans la préparation de son arrivée, lisez des livres, tricotez, faites les boutiques pour trouver de petits vêtements et même si vous aviez prévu traverser ses étapes avec votre amoureux, acceptez le fait qu'il n'est pas prêt à ça pour l'instant.
  • Essayez le dialogue sans accuser. Il se peut qu'il refuse de parler, de dire ses sentiments, mais avec un peu de patience et d'écoute, en lui expliquant que vous comprenez sa réaction, il reviendra peut-être tranquillement à vous. S'il refuse, acceptez cet état de fait sans revenir continuellement à la charge. Il entamera peut-être la discussion lorsqu'il ira mieux. Toutefois, n'oubliez pas vos propres limites! Exprimez vos émotions, dites-lui ce que vous ressentez face à ses comportements. Et si vous sentez que vous n'accepterez pas cette situation très longtemps, que ça mine votre bonheur, faites-lui en part aussi. Il saura s'ajuster à son tour, ou vous devrez peut-être penser à une séparation.
  • Encouragez-le à voir des amis qui ont des enfants. Qu'il rencontre un ami seul, sans vous, question qu'il puisse parler, discuter, avoir l'avis de quelqu'un du même sexe que lui qui est passé par là. Souvent, ces rencontres mettent les choses en perspective et une perspective d'homme n'est pas la même qu'une perspective de femme. Bien sûr qu'avoir un enfant change une vie, mais ça fait aussi vivre les plus beaux moments d'une existence.
  • Consultez un psychologue à deux si la situation est trop tendue. Ça pourrait remettre les pendules à l'heure avant que le chaos du bébé, les nuits trop courtes et l'angoisse des premiers mois ne débarquent dans votre vie.
  • Vous ne pouvez pas lire dans l'avenir, vous ne pouvez pas savoir si votre conjoint va décider de rester ou de vous quitter. Lui non plus. Il faut donc vivre au jour le jour et faire confiance. Lâchez prise sur ce que vous ne pouvez pas contrôler.

Des papas poules

Tout au contraire, certains hommes en font tout simplement trop! Ils veulent tellement se rapprocher de leur femme et être à l'écoute de ses besoins qu'ils en font tout simplement trop. Ils interviennent dans tout ce que leur conjointe fait, refusant qu'elle se fatigue, prétextant que le bébé va souffrir si elle est fatiguée... À outrance, certains futurs papas en viennent même à accuser la maman de négligeance si elle enfreint une règle (qu'elle mange des sushis, par exemple, qu'elle ne se repose pas assez, fait trop d'exercices...) C'est une façon pour eux de prendre part à cette étape qui est, pour l'instant, assez floue pour eux. Ils ont alors l'impression de garder un certain contrôle.

Heureusement, il y a neuf mois!

Pour la majorité des hommes (et des femmes!) les neuf mois de grossesse sont nécessaires pour digérer ce nouveau rôle qui s'offre à eux. Neuf mois qu'on espère les plus sereins possibles. Si votre amoureux n'est pas de la partie, essayez quand même de profiter à plein de vos 40 semaines de grossesse! Elles sont si importantes!

 

Violaine Dompierre, éditrice Canal Vie

Vous aimerez aussi