Choisir le lieu de son accouchement

Choisir le lieu de son accouchement

Parmi les décisions que les futurs parents auront à prendre en cours de grossesse, le choix du lieu où se déroulera la naissance du poupon n'est pas la moindre. Après tout, c'est dans cet endroit que le petit être vivra son premier contact avec le monde extérieur. 

Selon la façon dont on veut que se déroule ce moment crucial, on peut choisir d'accoucher en maison de naissance, à l'hôpital ou à domicile. Chacune de ces options comporte son lot d'avantages et, bien sûr, d'inconvénients.

Accouchement à l'hôpital

La grande majorité des femmes font le choix d'accoucher en milieu hospitalier, bien que de plus en plus d'entre elles se tournent désormais vers des options plus naturelles, plus chaleureuses et moins médicalisées.

Médicalisation

Cette surmédicalisation et ce côté impersonnel sont d'ailleurs les premières critiques qu'on peut adresser à l'hôpital en tant que lieu d'accouchement. Toutefois, il y a deux côtés à la médaille. Bien sûr, le processus à l'hôpital est très rationnel et médical, mais il demeure que c'est l'endroit où, en cas de complications, on saura le mieux s'occuper de vous et de votre bébé.

Il vous faudra peut-être composer avec certains aspects ennuyeux. Il est possible que votre médecin traitant ne soit pas présent au moment de l'accouchement. Par ailleurs, il arrive que, durant le travail, l'équipe de soutien médical soit remplacée en raison de la fin d'un quart de travail. 

Malgré cela, il est rassurant de savoir que, si un problème survient, tout sera mis en oeuvre pour que votre enfant voie le jour en bonne santé.

L'hôpital est aussi le seul endroit où il vous sera possible de soulager la douleur due aux contractions en prenant la péridurale; cela constitue un avantage pour certaines femmes, mais un inconvénient pour d'autres, qui ne voient dans la fameuse injection qu'une manière d'éloigner l'accouchement de ce qu'il devrait être.

Manque de personnalisation

Étant donné la surpopulation de certains établissements, vous aurez probablement à partager votre chambre avec d'autres nouvelles mamans et votre séjour risque d'être très court. 

Le choix de l'hôpital 

Si vous choisissez d'accoucher à l'hôpital, encore faudra-t-il choisir l'établissement où vous désirez donner naissance. Il n'y a pas que la proximité qui entre en ligne de compte, bien qu'elle soit d'une importance capitale; plusieurs facteurs doivent être considérés. Certains hôpitaux offrent des services spéciaux. D'autres sont réputés comme étant spécialisés pour certaines procédures, par exemple la césarienne. Il convient de se renseigner sur les différents établissements; la plupart offrent des brochures explicatives destinées aux femmes enceintes.

Accouchement en maison de naissance

Depuis que la profession de sage-femme a été légalisée en 1999, les maisons de naissance gagnent en popularité. En effet, nombreuses sont les femmes qui choisissent de donner naissance de façon entièrement naturelle, sans avoir recours aux artifices de la médecine.

Personnalisation

Si vous choisissez d'accoucher en maison de naissance, vous recevrez un service chaleureux et personnalisé, du début à la fin; vous serez assurée que la sage-femme qui vous suit pendant la grossesse sera celle qui vous assistera au moment de l'accouchement. Vous aurez droit à une chambre privée, vous pourrez marcher, manger, boire ou prendre une douche si vous le souhaitez. Votre conjoint, si tel est votre désir, pourra rester à vos côtés en tout temps.

Dans certaines maisons, vous aurez même la possibilité d'accoucher en piscine si vous le souhaitez. Bien que les maisons de naissance n'offrent pas de médicaments ou d'anesthésie pour soulager la douleur, il vous sera possible de gérer celle-ci grâce à des méthodes naturelles (massages, bains, etc.). De façon générale, votre accouchement se déroulera dans le respect de vos désirs et de vos besoins.

Toutefois, il est important de savoir que les sages-femmes ne sont pas autorisées à aider une femme à accoucher dans le cas où il y a des signes de complication. Les patientes doivent donc être en excellente santé et leur grossesse, parfaitement normale (pas de grossesse gémellaire, de signe d'hypertension grave, de placenta praevia, etc.).

En cas de complications

Dans le cas où il y aurait des complications au moment de votre accouchement (siège, détresse respiratoire, etc.), vous seriez immédiatement transférée à l'hôpital pour y recevoir l'assistance médicale nécessaire. Votre sage-femme vous y accompagnerait, mais son rôle se résumerait alors à vous apporter son soutien moral.

Soyez prévoyante!

Les maisons de naissance offrent leurs services gratuitement aux femmes qui sont couvertes par la Régie de l'assurance-maladie du Québec. Les listes d'attente sont longues et, si vous désirez avoir une place, il vous faudra faire les démarches le plus tôt possible. Les maisons de naissance du Québec sont affiliées à des CLSC.

Accouchement à domicile

L'accouchement à domicile, qui était la norme pour nos ancêtres, est désormais un choix très marginal en Amérique du Nord. Pourtant, dans le reste du monde, la majorité des accouchements a lieu à la maison.

Les raisons invoquées par les femmes qui décident d'accoucher à la maison sont variables : 

  • Volonté de voir leur poupon naitre dans une ambiance chaleureuse, dans la maison où il vivra par la suite.
  • Désir de s'approprier ce moment et pouvoir décider des conditions dans lequel il se déroulera.
  • Sécurisées à l'idée que leur expérience se déroule dans un milieu familier, avec le soutien des êtres chers.
  • Facilité pour les autres enfants de la maison de voir la maman pendant la durée de l'accouchement et de rencontrer le nouveau membre de la famille dès sa venue au monde.
  • Risque diminué pour la mère et le nourrisson de contracter une infection après l'accouchement.

Conditions 

Pour avoir le droit d'accoucher à domicile au Québec, il est nécessaire d'habiter à moins de trente minutes d'un hôpital, d'avoir accès au téléphone et de mener une grossesse ne présentant aucune complication.

Normalement, la femme qui accouche sera assistée par une sage-femme, quelquefois par un médecin. Certaines choisissent d'accoucher sans aucune assistance, parfois pour des raisons religieuses, mais ce n'est pas recommandé.

Risques

Les dernières études, entre autres celle menée par l’Association médicale canadienne, démontrent qu’il n’y a pas plus de risques associés à un accouchement à la maison qu’à l’hôpital. Bien sûr, il faut être bien accompagné et bien organisé. L’accouchement doit être l’aboutissement d'une grossesse parfaitement normale chez une femme en santé. Il est également recommandé d’être à proximité d’un hôpital advenant une situation où il y aurait des complications.

Peu importe le lieu où vous choisirez d'accoucher, ce qui compte, c'est que ce vous soyez bien à l'aise avec la décision que vous aurez prise. Rappelez-vous bien, toutefois, que même si vous planifiez tout parfaitement, il est possible que votre accouchement ne se passe pas tout à fait comme prévu. Les imprévus de dernière minute sont impossibles à prédire et il est important d'être préparé pour les différentes éventualités!

Jeanne Dompierre, rédactrice Canal Vie

Categories

Vous aimerez aussi