Quels aliments éviter durant la grossesse?

Auteur
Caroline Allen
Quels aliments éviter durant la grossesse?

Il peut être difficile de se retrouver dans tout le « chaos nutritionnel » surtout pendant cette étape importante de votre vie. Il n’est pas évident de savoir quels aliments sont permis et lesquels sont à éviter pendant votre grossesse. Il est souhaitable de faire attention à certains aliments sans par contre vous empêcher de profiter d’une belle variété alimentaire.

Listériose: attention aux charcuteries, fromages et poissons crus

L’infection à la listériose constitue un réel danger pendant la grossesse. Pour prévenir l’infection, lisez et suivez les instructions pour la préparation et la cuisson des aliments. Évitez les viandes crues, les saucisses à hot-dog, les fromages à pâte molle ou non pasteurisés, les pâtés, les cretons, les oeufs crus et les poissons crus ou fumés. Lavez les légumes et fruits et nettoyez vos mains lorsque vous manipulez des aliments crus.

Alcool

Il fortement déconseillé de boire de l’alcool pendant la grossesse. L’« alcoolisation fœtale » peut causer des handicaps physiques et psychologiques chez les enfants de mères ayant bu pendant leur grossesse. L’alcool se rend au fœtus par le sang et le placenta... chaque verre peut donc l’affecter. Remplacez les boissons alcoolisées par des jus pétillants, du cidre non alcoolisé et d’autres breuvages désaltérants qui sont sans alcool.

Café, thé et tisane

La consommation de caféine doit être limitée lors d’une grossesse. La caféine traverse le placenta, ce qui peut causer du mal au fœtus qui métabolise cette substance. La limite quotidienne pour les femmes enceintes est fixée à 300 milligrammes de caféine, c'est à dire l’équivalent d’environ 2 tasses de café ou de thé, ou 200 grammes de chocolat noir par jour.

Certaines infusions à base de plante peuvent également être nocives pour la femme enceinte puisqu’elles peuvent provoquer des contractions. Pour cette raison, les tisanes doivent être consommées avec parcimonie. Santé Canada recommande d’éviter celles à base de camomille et de privilégier celles à base de pelure d’agrumes et d'orange, de gingembre et d'églantier.

Mercure

Une exposition au mercure peut être toxique et affecter le système nerveux central de la femme enceinte et du fœtus. Santé Canada rappelle aux femmes enceintes qu’il est préférable d’éviter les poissons prédateurs qui ont des concentrations élevées de mercure comme le thon frais, l’espadon et le requin. Du côté des conserves, choisissez le thon pâle plutôt que le thon blanc, puisque ce dernier contiendrait plus de mercure.

Édulcorants (aspartame, sucralose)

L’utilisation des édulcorants comme l’aspartame et le sucralose est permise. Toutefois, les effets de ces « faux sucres » sur l’organisme sont encore méconnus. La majorité des études s’entendent pour dire qu’il n’y aurait pas d’impact négatif, mais aucun impact positif ne s’en dégage également. Il serait donc préférable, pour les femmes enceintes qui ne souffrent pas de diabète, de consommer le produit régulier plutôt que la version "diète". 

Et le miel dans tout ça?

Le miel a parfois été mis à tort sur la liste noire des femmes enceintes. Il n’existe toutefois aucune contre-indication par rapport à sa consommation, mis à part pour les personnes qui souffriraient d’une maladie gastro-intestinale. Cette croyance découle du fait qu’il est recommandé de ne pas donner de miel aux enfants en bas âge. En effet, le miel peut contenir une bactérie (Clostridium botulinum) qui s’attaquerait à l’intestin immature des enfants et causerait, dans de très rares cas, le botulisme. Toutefois, le risque de développer cette maladie chez l'adulte s’avère pratiquement nul.

 

Quelques aliments sont, en effet, à surveiller ou à éviter. Mais, de façon générale, il suffit d’avoir une alimentation saine et variée et vous, et votre bébé, serez en excellente santé!

Dans le doute, parlez-en à votre médecin, consultez Santé canada ou le Guide Mieux vivre avec notre enfant, de la grossesse à deux ans.

Vous aimerez aussi