Les 10 plus grands tabous de la grossesse

Auteur
Marie-Ève Laforte
Tabous de la grossesse

Oui bien sûr, vivre une grossesse, c’est complètement magique et une période très spéciale dans la vie d’une femme. Et il n’y a aucun doute que ça vaut mille fois la peine! Mais on entend surtout parler des côtés magiques ou encore mignons de la grossesse.

Il existe aussi un autre côté; celui dont on parle beaucoup moins, mais qu’on aurait peut-être aimé connaître avant de le vivre pour savoir à quoi s’attendre. Voici donc 10 des plus grands tabous reliés à la grossesse.

Note : aucune grossesse n’est pareille et c’est bien certain qu’il ne faut pas s’attendre à ce que tous ces phénomènes se produisent chaque fois! À prendre avec un bon grain de sel et une certaine dose d'humour.

1. La constipation

La progestérone beaucoup plus élevée qu’à l’habitude peut ralentir la digestion ainsi que le transit intestinal, vous empêchant de bien évacuer. Pas évident lorsque vous vous sentez déjà gonflée et que le bébé pèse sur le bas de votre ventre. Peu importe leur rythme en temps normal, la plupart des femmes enceintes feront l’expérience de ce désagrément à un niveau ou à un autre. Attention: une constipation chronique (et l’accouchement) peut également causer des fissures anales.

Tandis qu’on est dans ce sujet, 50 % des femmes enceintes développement des hémorroïdes soit pendant leur grossesse ou soit après l’accouchement.

2. La libido déchainée

Le cocktail d’hormones est beaucoup plus prononcé qu’à l’habitude durant la grossesse, en plus du fait que le flux sanguin supplémentaire (environ 50 % de plus qu’en temps normal) rend les sensations beaucoup plus fortes. De nombreuses femmes vivent leurs orgasmes les plus intenses durant leurs grossesses et leur libido est littéralement décuplée. Pas évident au début lorsque vous êtes malades et fatiguées, ni à la fin lorsque la plupart des positions ne sont plus possibles.

Qui a dit que toutes les choses dont on ne parle pas étaient mauvaises? Ceci est évidemment un bon côté, mais quand même un énorme tabou.

Et puis plusieurs femmes s’en passeraient, particulièrement dans le cas des rêves érotiques très intenses et très dérangeants.

3. Les infections à levure

Il s’agit d’un autre problème très commun durant la grossesse, probablement à cause du taux de progestérone élevé. Il n’y a pas de risque pour le bébé, même si ce n’est pas exactement agréable pour la mère. La plupart des traitements vendus en pharmacie peuvent être utilisés même pendant la grossesse mais… Même si ceux-ci peuvent apporter un soulagement, cela ne veut pas dire qu’ils guériront l’infection. Et oui, certaines femmes vivent avec une infection chronique pendant plusieurs mois, voire presque toute leur grossesse. Dans ce cas, l’unique remède qui fonctionne est… l’accouchement.

4. Le bouchon muqueux

Quelques jours avant d’accoucher, il se peut que vous perdiez quelque chose de… vraiment étrange. Comme son nom l’indique, il s’agit de mucus qui s’accumule au début de la grossesse, permettant de bien sceller le col de l’utérus et de protéger celui-ci (donc le bébé) contre les infections. En plus d’agir comme une barrière, ce mucus contient des anticorps qui agissent comme une protection supplémentaire.

Trouver ce bouchon dans vos sous-vêtements, dans la douche ou encore la toilette signifie que le travail est sur le point de commencer.

5. La perte de votre propre corps

Vous pensiez peut-être qu’en étant enceinte, tout le monde vous protègerait et vous chouchouterait comme une princesse? Voici plutôt ce qui risque d’arriver : votre corps ne vous appartiendra plus.

Non seulement parce qu’un petit être y aura pris racine, transformant votre corps de plus en plus et en de nombreuses manières… Après tout, ce petit être-là, vous l’aimez bien.

Mais c’est connu, une femme enceinte devient une propriété publique. Qu’on a le droit de toucher à sa guise (les inconnus qui vous flattent la bedaine chaque jour, ça peut devenir désagréable) et surtout de juger et de sermonner à sa guise. Vous faites de l’exercice? C’est probablement trop dur pour le bébé! Vous ne faites pas d’exercice? Tsk-tsk. Vous osez porter des talons (pas trop hauts et confortables) pour une soirée? Vous pouvez être certaine que de nombreuses personnes vous regarderont de travers et vous feront même des remontrances directes. Vous décidez de trinquer avec quelques gorgées de vin pour accompagner les autres lors d’une occasion spéciale? Horrible scandale!

6. La vampirisation de votre hygiène buccale

Puisque vous êtes enceintes, vous n’aurez donc plus vos règles pendant au moins un an. Mais ça ne veut malheureusement pas dire que vous ne verrez plus de sang.

Beaucoup plus de volume sanguin peut donner de belles surprises lorsque vous passez la soie dentaire. En effet, le gonflement des gencives est si commun que près de 75 % des femmes enceintes souffrent de gingivite! Certaines femmes saignent abondamment juste parce qu’elles se brossent les dents!

Des saignements de nez complètement soudains et très impressionnants peuvent de plus être au programme.

7. Les nausées matinales?

Malheureusement, elles n’arrivent pas seulement le matin. Certaines femmes les vivent toute la journée, tous les jours, pendant des mois. C’est comme vivre le pire lendemain de veille de votre vie constamment, à répétition, peu importe ce que vous faites ou ce que vous mangez.

C’est assez rare, mais dans les cas les plus extrêmes, il est possible de souffrir d’hyperemesis gravidarum, une complication qui demande une hospitalisation afin de s’assurer que la mère demeure hydratée et que le bébé continue à se développer. Ça a été entre autres le cas de la Princesse Kate pour ses deux grossesses. Il s’agit définitivement d’un des pires effets secondaires de la grossesse.

C’est entre la 8e semaine et la 14e semaine de grossesse que les femmes sont les plus susceptibles d’avoir des nausées, mais il n’y a pas de constante. Et puis, environ un tiers des femmes enceintes ne sont pas malades du tout.

8. Les brûlements d’estomac

Vers la fin, vos journées vont probablement être divisées de la manière suivante : quel est le meilleur moyen de répartir toutes les Tums que vous avez le droit de prendre en 24 heures afin de minimiser le plus possible cette sensation de feu perpétuelle?

C’est la faute de votre œsophage un peu trop relax (voir le point 10) et également dû au fait que votre tube digestif, comme tous vos organes, devient de plus en plus comprimé.

9. L’incontinence

À partir de la 2e moitié de la grossesse, les visites aux toilettes pour uriner deviendront plus fréquentes. BEAUCOUP plus fréquentes.

Mais ce n’est pas tout! À cause de la pression constante sur votre utérus, il se peut également que vous ne puissiez pas parfaitement contrôler votre envie. 

10. La relaxine

Il s’agit d’une hormone sécrétée vers la fin de la grossesse, qui permet aux ligaments et aux muscles de la région pelvienne de se détendre, en prévision de l’expulsion d’un melon par un orifice de la grosseur d’un citron. Il s’agit d’une bonne chose, on s’entend.

Mais le problème de la relaxine, c’est qu’elle n’agit pas seulement au niveau de votre bassin, mais également partout dans votre corps. Elle peut faire grossir vos pieds d’une ou deux pointures d’un seul coup (et c’est irréversible), elle relâche l’œsophage, ce qui cause du reflux acide constant (voir le point 8) et d’une manière générale, elle rend la marche et les mouvements plus difficiles.

Dans certains cas, la relaxine peut également causer la séparation des muscles abdominaux. Un autre bel effet irréversible qui vient en prime avec le bébé!

Vous aimerez aussi