4 astuces pratiques pour l’éducation financière des enfants

Auteur
Marie-Ève Laforte
Petite fille avec sa maman qui place des sous dans une tirelire

                                                                                                                                                           Présenté par   Logo de Desjardins Gestion de patrimoine

 

Il n’est jamais trop tôt pour débuter l’éducation financière de votre enfant!

Tout comme l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, les enfants devraient savoir comment gérer l’argent, ne pensez-vous pas? La connaissance financière est en effet une compétence de base dont nous nous servons tous les jours (ou presque) tout au long de notre vie.

Cette connaissance doit toutefois s’acquérir bien souvent à l’extérieur du cadre scolaire, étant transmise par la famille ou d’autres proches. Avec nos vies occupées, c’est facile d’oublier cet aspect de l’éducation de nos enfants, mais elle est pourtant primordiale! Bien outillés, ceux-ci vous remercieront à jamais.

Possédant à la fois de l’expérience avec différentes décisions financières et une perspective qui ne s’acquiert qu’avec le temps, vous êtes très bien placés pour aider vos enfants à faire leurs premiers pas dans cet univers. Voici des trucs pour contribuer à leur éducation financière.

Commencer tôt

À partir de l’âge préscolaire, les enfants deviennent plus conscients du concept entourant l’argent. On peut alors entreprendre leur éducation tranquillement, en leur permettant de compter des sous (tout en expliquant la valeur de chaque pièce) ou en leur demandant de préparer l’argent nécessaire pour un achat. En apparence simple, cet exercice leur apprend beaucoup, par exemple sur le fait que différentes combinaisons de pièces et de billets peuvent arriver au même montant.

S’adapter à l’âge de l’enfant

Les enfants un peu plus vieux (entre 8 à 10 ans environ) sont peut-être prêts  à recevoir de l’argent de poche. Cette façon de faire leur permet de comprendre plus concrètement la valeur de l’argent, de faire de petites erreurs (contrôlées!) et d’en tirer des leçons, ainsi que de s’initier à l’épargne et à ses avantages.

Plus les enfants grandissent et plus on peut leur parler concrètement d’argent, par exemple leur expliquer les différents modes de paiement et leur enseigner le coût de différentes choses de la vie courante.

Parler de soi

L’argent demeure un tabou et plusieurs adultes hésitent à parler de leurs propres situation ou expérience à leurs enfants. Mais sans entrer dans les détails, communiquer votre propre exemple peut être très précieux pour les enfants. Vous pouvez leur expliquer en quoi consiste votre emploi, le type de rémunération que vous recevez (une paie fixe à toutes les deux semaines, déposée dans votre compte à la caisse par exemple), les compétences ainsi que les études nécessaires à l’obtention de cet emploi… Vous pouvez ajouter des informations plus spécifiques sur ce que vous faites avec l’argent gagné, en précisant les dépenses fixes comme l’hypothèque et le prêt-auto, les dépenses essentielles comme l’épicerie, les dépenses occasionnelles comme les vacances, ainsi que l’épargne pour la retraite, leurs études ou les imprévus.

Jouer ensemble

Les enfants apprennent par le jeu, c’est bien connu! Des jeux tels que le Monopoly (qui existe en version jeunesse) leur permettent de comprendre bien des concepts financiers : dépenser selon ses moyens, planifier pour l’avenir, payer des taxes, etc. Pour les rejoindre sur leur terrain de prédilection, les écrans, il existe également une multitude de jeux et d’applications mobiles du même genre, par exemple Sim City.

Leur permettre de réaliser leurs rêves de carrière

Avez-vous pensé à investir dans l’éducation de vos enfants ou petits-enfants en ouvrant un Régime enregistré d’épargne-études (REEE)? En plus de permettre à vos futurs étudiants de poursuivre leurs études plus longtemps, ce véhicule d’épargne permet de faire fructifier vos investissements à l’abri de l’impôt et vous permet de profiter de subventions gouvernementales qui bonifient votre épargne. Il serait dommage de vous en priver…

Vous aimerez aussi