Quand un ami de notre ado semble être une mauvaise influence...

Auteur
Dre Nadia

Quand un enfant est tout-petit, d'âge préscolaire, les parents s'étonnent souvent de son désir et de sa capacité à les imiter. Parfois ils se réjouissent de voir à quel point il apprend rapidement par imitation. Mais à d'autres moments, ces mêmes parents réalisent que leur enfant peut être aussi le miroir de leur part d'ombre!

L'impact du comportement des parents

Parce qu'ils sont ses premières figures d'attachement et de sécurité, les parents sont une grande influence pour leur enfant, qui apprendra de nombreuses attitudes, comportements et valeurs en les observant. L'apprentissage social (par observation et imitation) est donc un phénomène permettant à l'enfant d'interpréter le monde qui l'entoure et de savoir comment interagir avec lui.

Le cercle d'influence s'agrandit

Quand l'enfant grandit, ses sources d'influences se multiplient. Aux parents s'ajouteront les camarades et le personnel de la garderie et de l'école. Les parents pourront alors observer que l'enfant répétera des mots, des gestes et des réflexions qu'il aura appris à l'extérieur du domicile familial. Malgré ces influences extérieures, les parents restent habituellement les modèles principaux de leur enfant durant les années préscolaires et du primaire.

L'adolescence...

Quand l'enfant entre dans la préadolescence, il vit des changements rapides aux plans physique, cognitif, affectif et au plan de ses intérêts. Il ne voit plus ses parents de façon aussi naïve et il commence à remettre en question leurs valeurs, leurs agissements et leurs façons de penser. L'ado a besoin de se détacher de ses parents, de prouver son autonomie et de leur montrer qu'il est un être à part entière, et non leur prolongement. Soudain, il se tourne vers ses amis pour se confier, et pour expérimenter de nouvelles identités. En fait, depuis qu'il est tout petit que l'enfant se fait convaincre de l'amour inconditionnel que ses parents lui portent. Il est temps pour lui de vérifier s'il peut être accepté et aimé par quelqu'un d'autre... d'où l'importance extrême que les ados accordent à ce que leurs pairs pensent d'eux.

Certains parents peuvent vivre cette période avec inquiétude, en ayant l'impression d'avoir perdu le contrôle sur leur jeune. Surtout lorsque ce dernier devient très secret, revendique de plus en plus de liberté et se met à fréquenter d'autres jeunes que les parents qualifieraient de... peu recommandables!

Les influences douteuses

Est-ce que vous vous êtes déjà demandé comment vous vous sentiriez si votre ado commençait peu à peu à inclure des jeunes ayant un look bizarre, des décrocheurs ou des délinquants dans son groupe d'amis? Est-ce que vous seriez tentés de « serrer la vis » et d'exercer un plus grand contrôle sur votre jeune, en multipliant les interdictions, les restrictions et les actes de supervision? Est-ce que vous vous diriez qu'il n'y a plus rien à faire, qu'il est perdu, en cessant complètement de l'encadrer?

Contrôle, encadrement et respect

En fait, durant l'adolescence, il est sain qu'un jeune apprenne à faire ses choix, à explorer différents points de vue et à expérimenter différents types de fréquentations. Même si vous vouliez tout contrôler, vous ne pourriez tout de même pas le suivre jusqu'à l'école ou chez ses amis pour gérer avec qui il se tient! La perte de contrôle que vous ressentez n'est pas qu'une impression... elle est réelle.

Mais cela ne veut pas dire qu'il faut baisser les bras ou lancer la serviette! Votre ado a encore besoin d'un encadrement et vous pouvez encore l'influencer plus que vous ne le croyez... à condition de garder un lien positif avec lui, empreint de confiance et de respect. Plus ce lien est bon, plus votre influence sur lui restera importante, même s'il lève les yeux au ciel lorsque vous lui rappelez quelles sont vos valeurs!

C'est un équilibre difficile à atteindre : plus on cherche à exercer un contrôle sur un ado plus on perdra de la crédibilité à ses yeux. En sentant que le lien de confiance se perd entre lui et ses parents, l'adolescent risque de devenir secret, de faire des choses en cachette et de s'ouvrir de moins en moins à ses parents, pour éviter les conflits, les leçons de morale et les interrogatoires. Ironiquement, plus on cherche à contrôler son ado, plus on risque d'en perdre le contrôle.

Comment réagir?

Si votre ado vous présente un jour son nouvel ami « punk » ou une nouvelle copine qui vient d'abandonner l'école, ne paniquez pas. Inutile de lui imposer un nouveau couvre-feu à 17 h ou de le priver de sortie durant 3 mois pour avoir osé se rapprocher de tels individus! Votre jeune se sentira beaucoup plus respecté et sera beaucoup plus à l'écoute de vos inquiétudes et de vos mises en garde si vous vous informez d'abord sur ce qui l'attire vers ses nouveaux amis, en reconnaissant honnêtement que la différence est parfois attirante.

Ensuite, vous pouvez lui exposer vos inquiétudes en expliquant que vous l'aimez et que vous voulez son bien.

Enfin, il faut faire confiance et le laisser faire ses choix, en espérant qu'il sera une influence positive pour son nouvel ami, au lieu de l'inverse!  Souvent, lorsque la différence de valeurs est très grande entre un jeune et son nouvel ami, un malaise s'installe dans la relation et celle-ci sera éphémère. Par contre, si vous le forcez prématurément à ne plus le fréquenter, vous risquez de créer une lutte de pouvoir qui renforcera son opposition envers vous et son alliance avec le nouvel ami. Cela pourrait briser le lien de confiance qu'il avait avec vous, et en même temps, le petit pouvoir d'influence qui vous restait.

Forcer à ne plus fréquenter est une solution à n'utiliser qu'en dernier recours, lorsque la sécurité de votre ado est menacée. Si vous faites preuve de patience et que votre ado prend lui-même la décision de s'éloigner d'une mauvaise fréquentation, cela lui aura permis d'apprendre de sa propre expérience, de développer une confiance en son propre jugement et le sentiment d'avoir été respecté par ses parents, en qui il continuera de faire confiance.

Vous aimerez aussi

Commentaires