Quand tout est trop facile à l’école

Auteur
Succès Scolaire
Jeune fille qui s'ennuie à l'école

Alice, 12 ans, assimile les nouvelles notions au fur et à mesure. En classe, elle termine toujours les exercices en premier, même si elle prend le temps de réviser ses réponses. Il va sans dire qu’elle obtient des notes exceptionnelles. La situation semble parfaite, mais ce n’est pas le cas : Alice manque de défi et s’ennuie terriblement.

Réagir rapidement

Si votre enfant commence à faire le clown en classe (réaction normale d’un enfant qui s’ennuie parce qu’il n’a rien à faire), dit que tout est trop facile ou manifeste des signes d’ennui quand vient le temps de faire ses devoirs et leçons, réagissez vite avant que la situation ne dégénère.

Commencez par discuter de la situation avec votre enfant afin de bien comprendre comment il se sent, puis rencontrez ses professeurs. Vous pourrez trouver des solutions. À l’école, lorsque votre enfant finit un travail avant les autres, son enseignant pourrait lui donner des exercices complémentaires afin d’approfondir la matière ou bien lui confier la responsabilité d’aider les autres élèves qui éprouvent de la difficulté.

À la maison, vous pouvez stimuler votre enfant en :

  • lui faisant suivre des cours de langue;
  • engageant un tuteur qui lui enseignera des notions plus complexes que celles vues en classe;
  • l’encourageant à s’investir dans une activité où il pourra se dépasser : la natation, le soccer, la danse, la musique, la peinture, peu importe.

Et si mon enfant était surdoué?

Le quotient intellectuel (QI) moyen se situe à 100. On parle de surdouement lorsque le QI d’une personne atteint 140. Pour le savoir, il faut subir un examen psychologique standardisé des capacités intellectuelles avec le calcul des quotients intellectuels. Ne vous fiez surtout pas aux tests que vous trouvez sur Internet. Contactez plutôt le psychologue de l’école qui vous guidera dans votre démarche.

Si votre enfant est bel est bien surdoué, vous pourrez rencontrer les différents intervenants scolaires et convenir d’un plan d’action.

L’objectif est que votre enfant soit assez stimulé pour garder sa motivation. Pour ce faire, n’hésitez pas à lui donner des défis à relever (apprendre un morceau difficile au piano d’ici la fin du mois, par exemple) ou à fixer des objectifs ambitieux, mais réalisables.

 

Cet article est une collaboration de Succès Scolaire, une entreprise vouée à la réussite scolaire des élèves des niveaux primaire, secondaire et collégial. Succès Scolaire offre des services d’aide aux devoirs, de rattrapage scolaire, d’enrichissement et de préparation aux examens.

Logo de Succès scolaire

 

Categories

Vous aimerez aussi