Pour une entrée à la maternelle en douceur

Auteur
Succès Scolaire
Petit garçon devant un autobus scolaire

Votre bébé n’en est plus un et il fera son entrée à l’école en septembre. Le passage de la garderie à la maternelle est synonyme de grands changements : nouvel environnement, nouvelles personnes, nouvelles activités, nouvelles règles à suivre et nouveau rythme de vie. Voici quelques conseils pour une transition en douceur.

Préparer le terrain

Dès le début de l’été, parlez-lui de ce qui l’attend comme les nouveaux amis qu’il se fera ou les nouvelles choses qu’il apprendra. Toutefois, présentez aussi les éléments moins plaisants. La maternelle, ce n’est pas une fête perpétuelle : il devra attendre son tour pour parler, écouter les consignes de son enseignant et respecter de nouvelles règles. Il suffit de trouver le juste équilibre entre les lunettes roses et les lunettes grises.

Expliquez-lui sa nouvelle routine en précisant que certaines choses resteront les mêmes. Par exemple : « Tu prendras l’autobus le matin et iras au service de garde le midi et l’après-midi après l’école. C’est papa qui ira te chercher en terminant de travailler, comme c’est le cas en ce moment à la garderie. Comme tu deviendras un grand, tu ne feras plus de sieste après dîner. »

L’aider à devenir un grand/une grande

Certaines habiletés influencent la préparation à l’entrée à la maternelle. Voici les principales :

  • Autonomie : S’habiller seul, aller à la toilette sans aide et ranger ses jouets. Plus votre enfant sera autonome, plus il pourra se débrouiller par lui-même à l’école.
  • Socialisation : Attendre son tour, respecter les règles et entrer en interaction de façon positive.
  • Maturité affective : contrôler sa colère, interagir calmement avec les autres et exprimer ses émotions.

Cessez de vous mettre la pression, votre enfant n’est pas obligé de connaître l’alphabet par coeur ni de savoir compter jusqu’à 50 avant de mettre les pieds à l’école. S’il démontre de l’intérêt pour les lettres ou les chiffres, vous pouvez l’encourager, mais sans en faire un apprentissage structuré. Pour le moment, c’est le plaisir avant tout!

Parler de votre propre expérience

Racontez-lui comment s’est passée votre première journée à la maternelle : « Lorsque je suis arrivé, j’avais un petit peu peur parce que l’école était bien plus grosse que notre maison. Mais j’ai vu mon ami Guillaume et ça m’a rassuré. Grand-maman Monique nous a pris en photo; je l’ai encore si tu veux la voir. À la fin de la journée, je ne voulais pas rentrer à la maison, parce que je m’amusais avec mes nouveaux amis. » Si votre enfant a des grands frères ou des grandes sœurs, demandez-leur également de lui raconter leurs souvenirs.

L’habituer à son nouveau rythme

Une semaine avant la rentrée, habituez votre enfant à son nouveau rythme en respectant un horaire de coucher et de lever fixe. Ainsi, le choc sera moins brutal! Petit rappel : à 5 ans, un enfant a besoin de 11 heures de sommeil.

 

Cet article est une collaboration de Succès Scolaire, une entreprise vouée à la réussite scolaire des élèves des niveaux primaire, secondaire et collégial. Succès Scolaire offre des services d’aide aux devoirs, de rattrapage, d’enrichissement et de préparation aux examens.

Logo de Succès scolaire

Vous aimerez aussi