Diminuer les risques que votre enfant devienne victime

Auteur
Dre Nadia

La très populaire psychologue pour enfant Nadia Gagnier vient tout juste de publier son dernier livre intitulé À l'aide! Il y a de l'intimidation à mon école, aux Éditions La Presse. Pour l'occasion, elle nous en offre un extrait.

Après avoir appliqué toutes les stratégies de prévention universelles avec votre enfant, il serait bon de lui parler directement du phénomène de l'intimidation et de ce qu'il doit savoir pour éviter d'en être une victime ou, du moins, pour éviter de le rester longtemps.

Comprendre qu'il a le droit de se sentir en sécurité à l'école

Dire à votre enfant que tous les élèves d'une école ont le droit de s'y sentir en sécurité et que toutes les écoles doivent nécessairement avoir une politique et des règles en matière d'intimidation. Ouvrez son agenda scolaire et prenez connaissance avec lui du code de vie de l'école et de ce qu'il peut ou doit faire s'il est attaqué, humilié ou s'il se sent menacé. S'il y a des activités de prévention de l'intimidation sur une base régulière à l'école (ex. : conférence), encouragez-le à y participer. Si les parents sont invités à certaines de ces activités, tentez d'y être présent.

Parler de l'importance de se confier, de ne pas rester seul dans la situation

Une bonne chose à faire est de dire à votre enfant que certains secrets sont trop lourds à porter et qu'il est préférable de se confier quant à toute situation qui lui cause de la détresse, telle que l'intimidation. On peut lui expliquer qu'il est normal d'hésiter à en parler, que personne n'est fier d'avouer qu'il est la cible d'un intimidateur, mais que c'est probablement une situation où obtenir l'aide d'un adulte de confiance est nécessaire. C'est également important de lui dire qu'il peut aussi se confier à des amis ou à un membre du personnel de l'école, et qu'on ne le prendra pas mal si nous n'avons pas été les premiers à être mis au courant.

S'informer régulièrement de son vécu scolaire

Cela peut sembler simple, mais garder la communication ouverte avec un ado peut parfois être plus difficile qu'on pense! S'informer régulièrement sur ce qu'il vit à l'école, autant dans les périodes libres que durant les cours, est une bonne façon de savoir s'il a des amis, s'il s'intègre bien, s'il a repéré des élèves plus agressifs ou qui se plaisent à humilier les autres. Cela permettra à votre enfant de réaliser que ce qu'il vit à l'extérieur de la maison vous tient à coeur et de s'assurer qu'il aura votre soutien en cas de difficulté.

 

Categories

Vous aimerez aussi

Commentaires